Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]


Premier forum RP inspiré d'Undertale...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Mer 4 Jan - 21:56
D’un air absent, Mettaton contemplait le paysage désolé mais pourtant si familier d’Hotland par la fenêtre de son bureau. Il y avait quelque chose de rassérénant dans l’écoulement régulier de la lave ; le bouleversement politique dans lequel était plongé les Souterrains depuis quelques jours ne l’affectait pas. Peu importe ce qu’il adviendrait, elle continuerait tranquillement à irriguer le Core de sa chaleur pour produire de l’énergie. Mettaton ne pouvait pas en dire autant. Quel bordel ! La star était surprise de constater que la vraie vie offrait parfois des scénarios dignes des récits élaborés par ses soins, même si, en l’occurrence, ce scénario-ci ne prêtait guère à rire. Les fictions de Mettaton avaient au moins le mérite de divertir. La situation présente, bien qu’offrant un retournement des plus appréciables objectivement parlant, n’était absolument pas amusante.

En soi, Mettaton s’en fichait complètement du coup d’état en lui-même. Il n’avait pas de lien particuliers avec Asgore ; à l’occasion, il l’avait déjà invité pour des interviews sur son plateau télé mais leur relation s’arrêtait à un lien occasionnel strictement professionnel. Malgré tout, l’assassinat violent du Roi l’avait touché lorsque la rumeur s'était confrmée. Voir des génocidaires monter au pouvoir de la sorte n’annonçait rien de bon pour ses affaires. Pour le moment, la nouvelle royauté ne l’avait pas encore contacté. Toutefois, il ne doutait pas qu’il figurait sur la liste, sa vanité le faisant très largement surestimer son importance.

Si la bestiole fraîchement couronnée possédait le pouvoir, Mettaton, lui, détenait l’influence ; il était un Roi à sa manière, le Roi du divertissement. Par la force des médias, il possédait une véritable emprise sur les Souterrains et leurs habitants. Il serait étonnant par le fait que le nouveau souverain le laisse gentiment continuer ses émissions de la même manière qu’Asgore le tolérait avec enthousiasme. Rendez-vous compte, peut-être l’obligerait-on à diffuser d’ignobles clips de propagande pour le nouveau régime dans lequel il ne figurerait même pas. Ou pire, peut-être le censurerait-on ; on couperait sa chaîne et on lui interdirait de se produire. Ça, le robot ne pouvait le tolérer.

Au fond de lui, il n’y avait pas qu’une raison purement pragmatique à son inquiétude. Certes, après avoir passé tant d’années à construire son empire télévisuel, le risque de le voir balayer d’un seul coup d’un seul, d’un revers de la main à cause de deux gamins et d’un furry l’irritait fortement. Imaginez, vous construisez un joli château de sable pendant des heures, avec des coquillages pour les fenêtres et des arches au design complexe. Tout à coup, trois types que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam déboulent et sautent à pieds joints dessus en ricanant comme une bande de hyènes. Frustrant, hein ? Mais, sa moralité, quoique souvent douteuse, s’inquiétait aussi de voir le résultat du règne de génocidaires. Une population vivant dans l’angoisse avait d’autres préoccupations que de regarder ses shows. D’autant que le robot tenait à certaines personnes dans ladite population bien plus qu’il ne voulait l’avouer.

D’ordinaire, Mettaton ne s’impliquait pas dans la politique. Il était un animateur, point. Pourtant, après avoir longuement discuté avec Alphys … Eh bien, il commençait à douter que la passivité soit la meilleure option. Sa relative tranquillité n’était qu’une question de temps et les audiences commençaient à pâtir du climat d’insécurité. Deux raisons pour que la star envisage très sérieusement d’agir, même s’il était probablement trop tard. Et dire que quelques semaines auparavant, la menace d’une guerre ne lui paraissait qu’une fable de mauvais goût destinée aux monstres pas sages. L’incident avec la petite fille, Ry, lui avait ouvert les yeux quant à la réalité de la situation trop tardivement ; le mal était déjà fait depuis longtemps. En plus, comme un abruti, il n’avait une fois de plus pensé qu’à gonfler son audimat et sa célébrité avec cette histoire alors qu’il aurait pu agir concrètement d’une manière ou d’une autre. Mais non, voir la courbe d’audience décoller était tellement plus important à ses yeux que la sauvegarde du monde. Une fois de plus, il s’était focalisé sur son propre succès jusqu’à oublier qu’il n’était pas seul sur Terre, comme lorsqu’il avait abandonné Blooky. Mettaton ne réfléchissait jamais aux conséquences de ses actes. Spoiler alert : ça finissait rarement bien.

Dans ce cas, quelle attitude adopter ? Justement, il n’en savait trop rien. Voilà pourquoi il contemplait avec insistance Hotland et l’ombre du Core au loin, comme s’il espérait trouver une illumination soudaine quant à la marche à suivre pour régler tous ses problèmes. Évidemment, rien ne lui apparut. Avec un soupire robotique, il se détourna de son poste d’observation puis s’installa dans son imposant fauteuil, sorte de trône rectangulaire rappelant sa forme de boîte et faisant office de chaise de bureau. Extirpant un carnet rose à strass sous une pile de lettres de fans encore fermées, il consulta son emploi du temps.

La plupart de ses rendez-vous avait été décommandée suite aux événements. Des tournages, annulés, des invités, disparus ou trop craintifs pour sortir de chez eux … Les ratures s’accumulaient dans son agenda petit à petit et il était prêt à parier que ce n’était que le début. Encore des répercussions néfastes de la nouvelle monarchie pour son sacro-saint business. Lui qui d’ordinaire était débordé, croulant sous les demandes, il était actuellement en chômage technique partiel. Au moins, il aurait l’opportunité de faire plus de direct pendant un petit moment. Mais à quoi bon enchaîner les directs avec un public réduit à quelques courageux si les gens avaient leur télévision éteinte ? Remarquez, au bout d’un moment à rester cloîtrer chez eux, l’ennui les prendrait et ils allumeraient fatalement leurs postes pour s’occuper.

Étonnamment, il lui restait un rendez-vous dans quelques minutes plutôt récent. Intriguant. Sur ces considérations, on frappa à sa porte. Il invita cordialement la personne à pénétrer dans son antre. Et là, tout à coup, comme par magie, le Mettaton en pleine réflexion céda sa place à l’animateur et à sa perpétuelle bonne humeur. Il paraissait heureux, prêt à monter sur scène à tout instant, installé sur son siège en posant. Ah, son propre talent d’acteur ne cesserait jamais de l’étonner.

« Bienvenue chérie. Assieds-toi, ne sois pas timide. »

Il lui fit un clin d’œil en indiquant d’un geste ample et probablement disproportionné un siège en face de lui, de l’autre côté de son bureau. L’invitée lui disait vaguement quelque chose. Pendant un instant, il crut que c’était Asgore jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il s’agissait d’une femme.

« J’ai l’impression que nous nous connaissons … commença-t-il en explorant sa mémoire de fond en comble à la recherche de cette impression de déjà-vu. Non, mis à part le fait qu’elle ressemble à Asgore, rien ne lui venait. Bien. Que me vaut l’honneur de cette visite ? » se contenta-t-il de déclarer avec entrain, s’attendant presque à ce qu’on lui propose un contrat pour tourner une série ou un truc du style tout aussi palpitant.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Jeu 5 Jan - 0:53
Cela faisait a présent plusieurs jours que Toriel se morfondait, enfermée dans les ruines. Elle n'était pas sortit de son lit depuis qu'elle avait apprit la mort de Asgore. La nouvelle l'avait tellement bouleversée qu'elle en avait été malade toute la journée du lendemain ainsi qu'une bonne partie de la nuit.

A l'heure d'aujourd'hui, Elle n'avais toujours pas quitter sa chambre, n'ayant même plus la volonté de se nourrir, hormis lorsque la soif la  tirait hors du lit. A présent, la seul envie qu'il lui restait était de se laisser mourir de chagrin. A   qui manquerai-elle ? Qui s'inquiéterai de la disparition d'une vielle dame monstre enfermée seule dans cette partie presque oubliée de l'Underground ? sans aucun doute personne.  Asgore... avait elle seulement cesser un seul jour de l'aimer ? Ce n'est qu'a présent qu'elle l'avait perdu qu'elle s'en rendait compte: Aussi grande que soit sa colère contre le roi défunt, les sentiment qu'elle avait pour lui étaient toujours présent au fond d'elle, intactes, prêt a resurgir a tout moment tel un feu brûlant qui la consumait de l’intérieur, comme si son âme elle même était prête a éclater en morceau.

Enfouissant son visage dans l'oreiller, elle se remit a pleurer, appelant dans sa détresse les noms de ceux qu'elle avait aimer et ensuite perdu: Chara, Asriel, les humains tombés, Frisk, Politruce, Spectre... et enfin, Asgore... mais seul le silence de sa chambre lui répondit, pesant.  un silence de mort. Etait-elle en train de sombrer dans la folie ? Sans plus y penser, elle se remit a sangloter longuement contre son oreiller, jusqu’à ce que l'épuisement finisse par prendre le dessus. Elle se laissa alors gagner par le sommeil, jusqu'au jour suivant.

Toriel ignorait combien d'heure elle avait dormit, mais fit a nouveau face a la réalité. Asgore voudrait-il la voire dans cet état de la ou il était ?  laisser perdre la nouvelle liberté si durement gagnée?  Ce pour quoi Asgore s'était battue pendant toute ses années, ce pourquoi Frisk s'était sacrifiée... les rêves et les espoir de tout un peuple: son peuple, mais pas que. Monstres, humains, hybrides... tous avaient droit a une paix durable. Paix qui a présent dépendait du bon vouloir d'une reine génocidaire...Non !

La gardienne des ruines serra les poings et trouva enfin la force de se relever pour continuer a aller de l'avant. En tant que veuve de Asgore, le trône aurait du lui revenir de droit. Seulement, elle n'avais plus la force de régner, et ce depuis longtemps. Mais de la a abandonner son peuple une nouvelle fois... il y avait surement d'autres moyens. Croisant son reflet dans le miroir, Toriel soupira, manquant de se faire peur a elle même. Une épave, voila a quoi elle rassemblait a l'heure actuel. Les yeux rougis par le chagrin, le visage inondé de larme et le pelage en broussaille, Elle n'avais pas fier allure, l'ancienne reine. Première chose a faire d'urgence, un brin de toilette.

Ce n'est qu'après avoir passé un certain temps a se pomponner qu'elle se sentit apte a chercher une solution. Aucun doute la dessus, prendre soin de soit redonnait un bon coup de pouce au morale. La mort de Asgore lui avait certainement brisé le coeur, mais le fait de se morfondre ne le ferait pas revenir. Ravivant magiquement le feu dans la cheminée, Elle s'installa sur son fauteuil, réfléchissant. Une attaque de front pour renverser directement le système mise en place était  la dernière chose a faire, ce n'était que pur folie.  en revanche...

- Les médias... bien sure ! Mettaton !!!

En effet, quoi de mieux qu'un show télévisé a succès pour partager des idées ? d'autant plus que le robot était une idole et  les idoles avaient de influence. prenant de quoi noter, elle s'installa au bureau dans sa chambre et commença a réflechir a un  discoure, un discoure de paix qu'elle pourrai diffuser entre deux flash spéciales, rien de bien long ni de très formel, ne voulant pas monopoliser  l'audience  trop longtemps.  Une minute a peine... cela suffirai. juste quelques mots. Cela n'était pas trop dur, elle avait l'habitude de rédiger les discours de Asgore, autrefois... retrouvant pendant un instant l'attitude noble de la reine qu'elle était en ce temps la et qui avait su gagner la confiance et l'amour de son peuple. Relisant son écrit, elle fit encore quelque changement avant  d'en être satisfaite, puis chercha a joindre la star robotique, qui a sa grande surprise était plutôt disponible en ce moment. Le rendez vous était prit.  

Le jour suivant, elle se rendait a Hotland,  dans une tenue élégante et bien qu'elle souffrait un peu de la chaleur, elle n'en montra rien au moment ou Mettaton lui ouvrit pour la saluer, rayonnant, comme a son habitude. Elle aussi prit alors la décision de prendre sur elle, souriant a son tour

- bonjour Mettaton. mon nom est Toriel Dreemurr...

Pour la première fois depuis de nombreuses années, elle avait réutiliser son nom d'épouse, alors que jusqu'a présent, rien que le fait de prononcer celui ci la répugnait au plus haut point. Soupirant un peu le temps de contenir une vague de tristesse, elle poursuivit, gardant toujours le même ton calme et posé, soutenant le regard du robot, mais sans pour autant être insistante, pour ne pas le mettre mal a l'aise. Une habilitée en société qu'elle avait également garder, pour le jour ou elle en aurait besoin.

- Si je suis devant vous aujourd'hui, c'est que j'ai une faveur a vous demander.

Elle fit une courte pose, cherchant un peu ses mots. Comment formuler sa demande sans paraître impertinente ?  Elle sortit alors la feuille ou elle avait écrit son discoure, celui ci était bref mais précis, ne laissant aucun doute sur ses intention pacifiques

- j'aurais besoin de partager l’antenne avec vous durant l'une de vos émission, ou pendant un flash spéciale sur un sujet de votre choix... rien qu'une minute suffirait. Je pense... que je suis restée isolée dans les ruines  trop longtemps. Vous offrez du rêve a de nombreux fan, moi je n'ai que de l'espoir a offrir, mais peut être qu'a notre niveau, on pourrai avoir une certaine influence dans le contexte actuel ? je suis prête a payer le prix qu'il faudra
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Jeu 5 Jan - 21:05
Mettaton croisa les jambes puis posa ses mains sur son bureau, attentif. Toriel Dreemur ... ? Un sourire en coin se dessina sur son visage. Il connaissait ce nom, bien entendu. En vérité, il ne s'attendait pas à le voir ressurgir un jour, mais, une fois de plus, il devait admettre que ce plot twist excitait son sens de la scène. Un coup d'état, le retour d'une reine ... De quoi émoustiller son imagination fertile en matière de scénarios. Tous les éléments étaient réunis pour assurer un spectacle grandiose avec du drame, de l'action et un poil de boucherie. Splendide. Maintenant qu'elle venait de se présenter, Mettaton comprenait pourquoi son visage lui évoquait vaguement quelque chose. A l'époque, lorsqu'elle avait quitté Asgore, il n'était encore qu'un fantôme. Ce potin people l'avait particulièrement intéressé, chacun allant de sa petite hypothèse. Puis, l'histoire s'était tassée ; Mettaton avait eu d'autres priorités.

A peine s'était-elle présentée que le regard de Mettaton s'illumina, imaginant toutes les conséquences que cette révélation pouvait impliquer. Elle enchaîna en formulant la raison de sa visite. Perplexe, la star se redressa avec un léger froncement de sourcil. Il avait du mal à imaginer quel genre de faveur l'ex-souveraine pouvait lui demander. Un autographe ? Son prochain film en exclusivité ? Passer un moment privilégié en sa compagnie ? Le robot ne parvenait pas à construire le parallèle entre cette visite inattendue et le contexte actuel. Et puis, au terme d'une pause où l'animateur peina à garder le silence, elle sortit une feuille tout en expliquant expressément le motif de sa venue. On y était.

Mettaton ouvrit la bouche, arborant sa fausse expression choquée comme si on venait de lui révéler un ragot croustillant. Eh bien, eh bien, eh bien. Voilà qui était particulièrement intéressant. Ne lui offrait-elle pas ce qu'il désirait, la possibilité de calmer les esprits et, indirectement, de retrouver une partie de son audimat ? Mais parviendrait-elle à les apaiser ou, au contraire, son intervention ne précipiterait-elle pas la chute de l'animateur ? Il aurait pu sauter sur l'occasion, sur cette opportunité de faire du bien qui lui était offerte sur un plateau d'argent. Néanmoins, Mettaton n'était pas un monstre purement pacifique comme certains les appelaient. Faire du bien ? Rétablir la paix ? Soyez réalistes.

Le showbiz n'était pas un monde de Bisounours, mes chéris, la volonté de faire le bien était complètement étrangère à sa conscience. Lui, ce qu'il prenait en compte, c'était les implications pour son business et sa célébrité. Oh, ne soyez pas choqués. Lorsque Frisk était tombée dans les Souterrains, les autres monstres avaient tenté de la tuer pour le salut du Royaume, pour libérer les monstres et tout le tutti quanti. Mais lui, pour sa part ? Il avait essayé de la supprimer pour son propre profit et pour offrir à son public un show inoubliable.

« Je suis dans une situation compliquée chérie, et ce que tu me proposes pourrait la complexifier davantage. »

A son tour, il fit une pause, appréciant l'effet dramatique et pesant que cette dernière donnait à sa réponse. Mettaton restait un animateur avant toute chose ; il se sentait obligé de rajouter du suspense en dépit de la gravité de la situation.

« Soit je t'interdis de diffuser ton message pour ne pas prendre de risque. Statu quo avec les nouveaux dirigeants : je continue mes émissions, détachées de tout message politique, et j'aurais même quelques concepts qui pourraient particulièrement leur plaire. Mais je perds une partie de mon fandom, dégoûtée par mon attitude et mon soutien au régime de terreur, tout en étant dans l'incertitude que je ne serais pas remercié brusquement. »

A ces mots, il prit une expression dégoûtée. Il se leva de son siège, les mains jointes dans le dos, comme un acteur en plein monologue.

« Soit j'accède effectivement à ta demande. Espoir, résistance, merveilleux, mes audiences décollent ! Aucun doute,  je mets en danger l'avenir de ma chaîne. Voire mon avenir tout court. »

Oh, ce n'était pas grave s'il lui arrivait une bricole, n'est-ce pas ? Tout le monde était persuadé qu'en tant que robot, le docteur Alphys pourrait réparer tout et n'importe quoi. Sauf que la réalité était plus complexe. Tiens, nouvelle option qu'il n'avait pas envisagé : les zozos au pouvoir, dans la crainte de voir un robot censé être exterminateur, demandent sa disparition. Bref. Dans tous les cas, il était perdant.

Plus important encore, peu importe son choix, il perdrait fatalement une partie de son fandom. En laissant Toriel intervenir, les génocidaires parmi ses fans feraient une crise cardiaque. Par contre, en restant passif et en faisant comme si de rien n'était, les pacifiques le quitteraient. Pour Mettaton tous étaient des fans et, à ce titre, étaient égaux à ses yeux, peu importe leur goût pour le massacre. Il ne donnait pas de valeur à un groupe plus qu'un autre. Plus y réfléchissait, plus il se sentait pris dans un terrible piège qui, de toute façon, lui ferait perdre quelques plumes. Agaçant. Mettaton avait horreur d'abîmer ses vêtements.

« Ce n'est donc pas une question de prix, ma chère. L'argent ne signifie pas grand chose pour moi. La principale question est en réalité : qu'ai-je à y gagner au final ? »

Là, il était sérieux. Là, il n'y avait plus de jeu d'acteur, d'extravagance ou de pose. Il y avait simplement un robot calculant froidement ses chances de rétablir sa célébrité, voire, à terme, de la renforcer par ses évènements. Le nouveau souverain n'avait pas encore agis, il était donc difficile de constater les effets de son règne. On ne pouvait que faire des suppositions pour l'heure. Peut-être que ce ne serait pas si terrible que ça au final ... Qui pouvait le dire ? Non, il fallait du concret pour Mettaton pour qu'il se décide à agir en dépit de cette petite voix intérieure qui lui soufflait qu'aider Toriel était le meilleur choix à faire, pour tous ce à quoi il tenait.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Dim 8 Jan - 14:00
Suite a sa demande, Toriel resta a observer chaque réaction de la star robotique. C'était peut être une idée, mais celui ci lui semblait hésitant, voire suspicieux. La dame chèvre le comprenait un peu dans le fond. L'ancienne reine qui après des années isolée dans les ruines refaisait surface du jour au lendemain, pour le contacté de son propre chef et demander a le rencontrer en personne, alors qu'elle faisait partie jusqu'a maintenant de la communauté silencieuse du fan club, d'ailleurs, son comportement n'avais jamais été celui d'une fan, ne s'étant jamais vraiment intéresser aux People, ne portant habituellement que peu d’intérêt a tout ce qui touchait a l'audiovisuel, elle avait toujours préférer les livres. Mais a moins de publier dans un journal, on ne faisait pas passer de message en lisant des livres. Quand aux journaux, il étaient de plus en plus délaissés au profit des écran et de l'internet. Il fallait donc vivre avec son temps et s'adapter a cette nouvelle forme de communication qui au finale se révélait être un support de diffusion beaucoup plus massif que la simple presse locale. Mais encore fallait il pouvoir accéder a ce milieu, et pour cela, elle avait besoin du soutien de Mettaton. seulement, celui ci demandait ce qu'il y gagnerai. Toriel comprit alors que dans le monde du show-business, on avait rien sans rien, la célébrité ne laissait visiblement pas beaucoup de place a l'altruisme purement désintéressé.

- vous seul, vous n'avez rien a y gagner, et je n'ai rien a vous offrir, mais... vous savez sans doute que la mort du roi n'avais rien de naturelle, il a été assassiner par ceux qui ont a présent prit le pouvoir. Dans tout les cas, vous perdrez sans doute de l'audience, d'un coté ou de l'autre. je ne voudrai pas m'avancer, mais je doute que des personnes qui ont été jusqu'a tuer Asgore pour prendre sa place ait de bonne intention.  Je sais quels serai les risque, c'est pour ca que je ne vous en voudrez pas de refuser.

Elle soupira doucement, convaincre la star robotique de l'aider n'était pas gagner d'avance, elle devrais trouver de bons argument. Argument auxquel elle n'avais pas vraiment réfléchit. Malgré tout, elle tenta sa chance, essayant de garder un ton neutre malgré l'émotion qui menaçait a tout moment de la submerger

-si vous accepter de m'accorder cette faveur, je pourrai m'arranger pour laisser croire que mon intervention était contre votre volonté. Libre a vous d'aller dans ce sens si on vous interroge.  je serai ainsi la seul a être poursuivit pour trahison... Asgore a commis des erreurs, mais il ne méritait pas la mort. Je préfère encore le rejoindre que de m'incliner devant les nouveaux dirigent. Mais qui sait,  peut être que vous pourriez avoir le grand honneur de commenter en directe mon exécution en place publique...?

Par ce sarcasme, l'ancienne reine montrait bien qu'elle avait toujours l'intention de défendre les valeurs d'espoir et de paix qui avaient pendant des années permit au peuple des monstres de supporter un quotidien difficile en attendant des jours meilleurs, et ce, même si elle devait en payer le prix fort. elle soutenait a présent le regard de Mettaton, alors que celui ci avait perdu son coté exubérant pour pendre un air sérieux, montrant que le moment n'était pas a la plaisanterie et lui dit sur un ton tout aussi sérieux que lui

- le choix vous appartiens désormais. sachez que quoi qu'il advienne, je défendrai la paix, avec ou sans vous. Ce sera juste plus difficile sans vous... 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Dim 8 Jan - 19:49
Toriel mit pile le doigt sur ce qui faisait mal : la perte d'audience. Quelle expression grossière, Mettaton était scandalisé. Enfin, il l'aurait probablement été si ce problème ne lui était pas venu spontanément à l'esprit auparavant. Mais il était toujours plus difficile de l'entendre dire par quelqu'un d'autre plutôt que de le penser très fort. Au moins, il saluait l'effort qu'elle déployait pour le convaincre. Il devait admettre que ses arguments n'étaient pas mauvais. En plus, elle lui offrait même la possibilité de se laver les mains, se dédouanant complètement de toutes les conséquences néfastes qui pourraient provenir du discours. Tout ce dont il rêvait ; prendre position, sans trop se mouiller. Après tout, les robots et l'eau n'avaient jamais fait bon ménage. Blague à part, l'offre était alléchante. Sans compter qu'elle avait parfaitement raison concernant Asgore : il ne méritait pas la mort. Il avait fait des erreurs certes, mais l'animateur était-il réellement en droit de le juger ? Il avait autant de casseroles accrochées à son magnifique postérieur qu'au dessus d'une gazinière dans une émission de cuisine.

Roo et puis zut à la fin. Il n'était pas fait pour réfléchir aux tenants et aboutissants. Plus il songeaient aux risques et aux gains, plus il se perdait. Même si commenter en direct l'exécution d'un ex-souveraine pour trahison titillait ses sens de showman et ... Non. Surtout pas. Si ce n'était que du sarcasme pour Toriel, Mettaton, lui, en faisait déjà un évènement majeur devant ses caméras, imaginant l'audience incroyable qu'il en retirerait. Très mauvaise idée. On oublie. Vite. Avant qu'il ne change d'avis. D'autant que sa dernière phrase le convainquit définitivement. Plus difficile sans lui,  bien sûr ! Ah, que feraient les Souterrains sans lui ?

Debout derrière son siège, Mettaton étendit son bras pour attraper son téléphone portable, qui, ô surprise incroyable, avait une coque recouverte de strass. Vous ne vous en seriez jamais douté, n'est-ce pas ? En quelques gestes experts, il se connecta au wifi de l'hôtel puis tapota rapidement un petit message avant de le poster sur son compte officiel de l'UnderNet. Ceci fait, il posa l'objet avec satisfaction. Aaah, cette tension dramatique ! Tellement dense, tellement palpable. Absolument merveilleux.

« Je refuse ... De faire attendre une seconde de plus mes adorables spectateurs face à cette déclaration de la plus haute importance ! »

Il claqua dans les mains, troquant son expression sérieuse au ravissement le plus pur.

« My my, tout ce sérieux chérie ! On se serait cru à l'annonce des résultats le jour de la finale d'un télé-crochet. J'ai posté un message sur les réseaux sociaux. Dans quelques minutes, nous aurons toute l'attention de mes fidèles auditeurs. Nous allons faire le buzz, la courbe d'audimat va exploser ! »

D'un grand geste, il mima l'explosion en question tandis qu'il posa une jambe sur le dossier de son siège, prenant la pose au passage. Ceci fait, il checka très rapidement sur son téléphone où en était les commentaires. Avec bonheur, il constata que le message avait déjà été partagé de nombreuses fois. La curiosité allait pousser bon nombre de monstres à allumer leurs postes, même ceux qui d'ordinaire ne regardaient pas son émission. Si, vous savez, ces gens au mauvais goût presque divin. Il faut dire que son message était assez ambigu. Il n'avait pas précisé de but en blanc qu'il accueillait aujourd'hui Toriel. En fait, il avait juste annoncé une invitée extraordinaire disparue depuis des années. De quoi attiser l'intérêt de ses futurs téléspectateurs.

Au fond, Mettaton ne savait pas trop ce qui le poussait à se ranger au côté de Toriel, sans aucune contrepartie en retour. Après tout, il venait simplement de lui annoncer qu'il marchait. En langage Mettaton, cela signifiait qu'il prenait part à cette petite conspiration sans rien exiger en retour. Toutefois, puisqu'il ne pouvait se permettre de l'avouer, il laissait Toriel l'interpréter librement, espérant sincèrement qu'elle ne lui demanderait pas d'où venait son enthousiasme débordant ni pourquoi il en était venu à accéder à sa requête. Satisfait, tentant de refouler les quelques doutes qui l'assaillirent, il se dirigea vers la porte.

« Il nous faut un décors à la hauteur de la déclaration. Si tu veux bien me suivre.»

Excité, l'animateur se dirigea avec empressement vers une annexe du MTT-Resort, là où se trouvait ses studios. Il en oubliait presque Toriel. Tout ce qui comptait pour l'heure, c'était l'ampleur de l'évènement qui allait se jouer sur sa chaîne. Il emprunta une porte de service au fond d'un couloir débouchant sur un bâtiment à l'arrière de l'hôtel, interdit au public. L'entrée des artistes. Son entrée. Il adorait cet endroit. C'était son chez-lui. Derrière la porte se trouvait une grande scène qui s'illumina de milles feux lorsque le maître des lieux appuya sur l'interrupteur. Des caméras étaient braquées sur l'estrade, prêtes à se mettre en action au bon vouloir du présentateur.

Mettaton jeta enfin un coup d’œil à Toriel. Un coup d’œil empli de fierté et d'excitation.

Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Mer 11 Jan - 23:29
Toriel restait pensive, réfléchissant a ses prochain arguments si les premiers ne suffisaient pas a convaincre la star robotique, mais même si elle se débrouillait plutôt bien niveau argumentation et négociation, elle avait beaucoup perdu de son éloquence, mais bon, elle ne s'y était pas si mal débrouillé visiblement, puisque Mettaton finit par accepter, non sans laisser planer un certain doute, quelques seconde ou l'ancienne reine pensa qu'il se contenterai de refuser, avant qu'il ne rebondisse sur ce refus avec un certain humour pour finalement laisser entendre qu'il acceptait. Il avait d'ailleurs déjà prit son partable qui était a son image: couvert de strass. Que faisait-il ? et bien il passait une annonce sur Undernet, en vue d'une émission spéciale... la, tout de suite ? Ca par contre, Toriel ne s'y attendait pas. Mais bon, puisqu'il le fallait... néanmoins, une précaution lui parut nécessaire et elle interpella la star robotique qui était déja dans le bain

- Mettaton attendez... je pense qu'il est plus sage de ne pas révéler mon identité. vous n'avez qu'a m'appeler... "Golden Flower". je préfère apparaître a l'écran sous ce pseudonyme dans un premier temps. Toriel Dreemurr, c'est trop parlant.

La dame chèvre n'avait pas réfléchit longtemps avant de trouver ce pseudonyme, elle s'était tout simplement inspirer des fleurs que Asgore aimait tant. Elle n'avait a présent que quelques minutes pour se préparer a une première apparition publique après des années de solitude et d'oublie dans les ruines... un peu prise au dépourvu, il faut le dire. Reprenant la feuille ou elle avait rédiger son discoure, elle le relut rapidement. Mettaton lui semblait dans son élément, il avait retrouver toute son exubérance, alors que elle demeurait silencieuse, un peu nerveuse peut être... Consciente qu'elle jouait a un jeu dangereux dont elle pourrait payer les frais, même si la façon dont le discour était tourné, cela sonnerai plus comme un hommage publique officiel a Asgore, mais également a Frisk, dont elle n'avait pas oublier de parler, ses bonnes actions, son sacrifice pour leur liberté... même si aux yeux de la nouvelle reine, cela pourrait être vue comme de la provocation et précipiter Toriel a sa perte. Elle devrais sans doute suite a cette apparition publique penser a assurer ses arrières, quitte a devoir rester cloîtrer dans les ruines pour se faire oublier, le temps de penser a sa prochaine action. si tout le peuple s'unissait, humains comme monstres, la guerre pourrait encore être éviter...

Cessant pour le moment de se poser des question, elle suivit l'idole robotique jusqu'au plateau et regarda autour d'elle, un peu intimidée. Le fait de se retrouver sous le feu des projecteurs lui procurait une sensation étrange, mais elle fit comme si tout était parfaitement normal, après tout, c'est elle qui avait demander cette faveur, elle devait assumer jusqu'au bout a présent. Par chance, elle passait plutôt bien a l'écran, ayant toujours garder une certaine grâce dans son attitude. Mais cela suffirait-il a satisfaire l'audimat ? a voire... Pour le moment, elle devait se comporter comme n'importe quel invité sur le plateau. Officiellement, c'était un hommage publique a deux personnes importante, mais le message de paix et d'espoir de son discoure était une incitation a la non-violence, allant contre la tendance actuelle. Alors qu'elle avait suivit Mettaton sans rien dire, Elle croisa son regard, un regard remplit d'excitation et de fierté qui la mit en confiance. le regardant également, elle lui rendit son sourire, restant pour le moment en retrait, attendant que l'animateur vedette l'invite sur le plateau
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Sam 14 Jan - 17:43
Avec une moue, Mettaton hocha à la tête à contre-cœur lorsque Toriel lui expliqua qu'elle voulait utiliser un pseudonyme. Meh. Dommage. Les gens seraient moins enclin à parler de l'intervention d'une inconnue plutôt que d'une ex-souveraine revenue d'entre les morts de façon inopinée. Mais bon, il ne pouvait pas aller à l'encontre de sa volonté. Elle s'exposait à des représailles après tout et Mettaton n'allait pas risquer de la faire chuter plus rapidement par fantaisie. Au moins, il n'avait pas fait la bourde de révéler son identité sur le net, ç'aurait été franchement difficile à rattraper. Comme quoi, parfois, laisser un peu de suspense pouvait avoir du bon, même s'il allait devoir user de tout son talent maintenant pour faire accroître la curiosité des spectateurs tout en ne révélant pas son identité. Heureusement, Mettaton en avait beaucoup, du talent. Ce serait un peu comme dans une série où l'identité de celui qui tire les ficelles est dissimulé jusqu'au final grandiose.

Sa seconde moue provint de la réaction de Toriel face à son lieu de travail. Ou plutôt, son absence de réaction. Il s'attendait à ce qu'elle exulte, lui fasse part de son admiration face à la grandeur des lieux, bref, un petit commentaire. Rien, mis à part un sourire. Les gens de nos jours ... Ils devenaient de plus en plus blasés. Mettaton tenta de ne pas s'en formaliser ; peut-être était-elle anxieuse à l'idée de prendre la parole sur l'antenne.

Il s'avança au beau milieu de la scène, sous le feu des projecteurs devant cette grande salle vide. Normalement, la fosse était pleine lorsqu'il laissait le public entrer en ces lieux pour assister à une émission. Toutefois, même s'il ne pouvait pas visualiser son auditoire à cet instant, il ne doutait pas que des dizaines, non, des centaines ou des milliers de paires d'yeux étaient rivés sur leurs écrans dans l'attente. Cette pensée seule le ravissait. Les caméras pivotèrent dans sa direction de concert. Pas de décors, pas de fioriture, juste lui et sa future invitée quand il lui ferait signe d'entrer dans le champ. Avant de lancer l'enregistrement, il se tourna une dernière fois vers Toriel.

« Doit-on flouter ton visage ? Déformer ta voix ? Mettre un bandeau noir sur tes yeux ? Faire un plan sur ton buste ? »

Il craignait que prendre ce type de mesures ne provoque la perte définitive de l'attention de l'auditoire. Après tout, ils s'attendaient au moins à voir une tête connue suite au message de Mettaton. L'impact de la tirade d'un parfait inconnu serait moindre. Et puis, l'apparence seule de Toriel suffirait à faire jaser et ainsi provoquer le buzz que Mettaton attendait avec impatience. Mais soit, il se plierait à ses exigences. Temporairement. Jusqu'à ce qu'il juge que ce qu'elle proposait était contre-productif et que tout ce mystère nuisait à la qualité de sa production.

Sa réponde donnée, tout était désormais en place. Satisfait, il leva le bras pour montrer qu'il était prêt. Il ne pouvait pas se permettre de faire attendre davantage son public.Un rapide coup d’œil sur la courbe d'audiences lui indiqua que le chiffre ne grimperait plus tant que rien ne se passerait. Le jingle du flash spécial fut diffusé sur tous les postes. Trois. Deux. Un. Direct.


« OOOOOOH OUI ! Bonjour et bienvenue mes beautés pour ce flash spécial du MTT-News ! Nous recevons aujourd'hui une invitée incroyable que je suis honoré d'accueillir sur mon plateau. Une invitée que certains d'entre vous reconnaîtront peut-être. Clin d’œil complice à l'objectif. Quel est donc ce message qui nécessite une interruption de vos programmes préférés ? Oh, tout ce suspense ~ ! Mesdames et messieurs, veuillez réserver un accueil chaleureux ààààà ... Golden Flower !»

Mettaton prit la pose en applaudissant, une jambe levée en direction de Toriel, signe discret et glamour pour lui indiquer qu'il était temps qu'elle entre en scène. Un travelling plus tard, la caméra était désormais braquée sur elle tandis qu'un bandeau en bas indiquait son pseudonyme ainsi que l'indication mystérieuse intervenante. Inutile de préciser que Mettaton était curieux d'entendre son discours. Peut-être allait-il le convaincre définitivement d'oeuvrer pour les forces du bien ou, au contraire, le déciderait-il à prendre l'autre parti.

D'ordinaire, la star n'appréciait guère ne pas être au premier plan dans sa propre émission. Mais il doutait qu'apparaître à côté de l'ex-souveraine pendant qu'elle parlerait soit très judicieux. Certes, il apporterait une touche de glamour indéniable et indispensable à toute activité quelle qu'elle soit. Néanmoins, vu la gravité du message qui allait suivre, il lui semblait mieux d'intervenir à la fin. Pourquoi ? Oh, voyons. S'il se joignait à elle, tout le monde n'aurait d'yeux que pour lui, personne ne parviendrait à se concentrer cinq minutes sur les paroles de Toriel tandis que le robot le plus fabuleux  du monde entier se trouverait à ses côtés, variant ses expressions au gré des déclarations de l'intervenante.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Mar 17 Jan - 15:14
Mettaton s'attendait sans doute a ce que l'ancienne reine s'émerveille devant l'impressionnant plateau de tournage, mais c'était beaucoup lui demander en ces temps difficile, alors qu'elle sortait de quelques semaine de dépression, après s'être rendu compte trop tard des sentiments qu'elle éprouvait encore pour Asgore. Bien qu'il avait pas mal manquer d'empathie,  Aurelion n'avais aucune raison de lui mentir en disant que son ex mari l'aimait plus que tout et qu'il avait avant tout penser a sa sécurité a elle avant de se résigner a mourir. Toriel soupira, serrant les poings. Elle allait passer a l’antenne, ce n'était pas le moment de pleurer. Il fallait a présent continuer le combat que Asgore avait mener sa vie durant pour le bonheur de son peuple. Elle regarda Mettaton qui demandait a ce moment la si il devait flouter son visage ou déformer sa voix, ce a quoi elle répondit avec calme:

"inutile. certains me reconnaîtrons, d'autre non. je me suis bien fait oublier depuis toutes ces années et laisser planer le doute sur ma veritable identité ne me semble pas être une mauvaise chose.  pour ce qui est du plan des caméras, faites comme bon vous semble"

Vint ensuite le moment ou Mettaton l'invita sur le plateau. S'assurant une dernière fois de l'ajustement de sa tenue, la dame chèvre s’avança avec dignité dans la lumière pour se placer aux cotés de la star robotique, souriant a l'audience. Beaucoup la reconnaîtraient sans doute, son identité n'était pas un secret pour tout le monde, mais d'autre ne ferai sans doute que remarquer sa ressemblance avec Asgore, sans faire plus de rapprochement. Après tout, elle n'était plus une reine depuis bien longtemps, a l'heure d'aujourd'hui, le grand publique la verrait plus comme une militante pacifiste, et dans le fond, n'était-ce pas ce qu'elle était ? Tout ce qu'elle avait gardé de son passé de souveraine était son aisance devant un auditoire et l'impression d'assurance qu'elle dégageait, alors que cela n'était qu'une facade, car en vérité, la crainte du moindre faux pas était toujours présente, comme a chaque apparition publique. Souriant chaleureusement, elle regarda Mettaton et s'adressa a lui comme si elle le cotoyait depuis toujours:

"Bonjour Mettaton! Bonjour cher publique. c'est pour moi un immense honneur d'appaitre aux coté d'un animateur aussi talentueux !"

Le silence se fit ensuite sur le plateau, Toriel sentit alors  tout les projecteurs braqués sur elle, tout comme les caméras, ce qui était assez oppressant. Mais l'ancienne reine avait depuis longtemps apprit a surpasser son appréhension dans ce genre de situation. Prenant une attitude calme et posée, elle prit la parole, d'une vois claire, audible mais douce, que les plus anciens du royaume pourraient sans doute reconnaitre:

"Mes amis, Peuple de l'underground et de la surface, humains, monstres hybrides... je suis devant vous a cet instant pour rendre un hommage a deux personnes qui ont tout donné pour nos rêves et nos espoirs.  Tout d'abord, une jeune humaine répondant au nom de Frisk, qui a offert son âme pour la liberté de tout un royaume. Grâce a elle, Humain et monstres on pu être a nouveau réunis pour une nouvelle ère de paix après des années de guerres. Elle restera a jamais dans nos coeur comme la grande libératrice"

Ele fit une pose dans son discours, ravalant ses larmes. La perte de Frisk l'affectait encore, comme une blessure mal soignée qui ne demandait qu'a se rouvrir. Mais ancienne reine ne se laissa pas abattre et reprit son discours, faisant tout son possible pour empêcher sa voix de trembler

"Rendons également hommage a Asgore, qui fut notre roi jusqu'a son dernier soupire et qui s’efforça toute sa vie d’œuvrer pour le bonheur et l'espoir de son peuple, même au prix de son propre bonheur, avant que la vie ne lui soit arraché. Un roi aimé et respecté de tous, seul face au peuple et pas aussi bien entouré qu'on ne le pensait. A présent qu'il nous a quitter, ne devrions nous pas continuer son combat ? malgré les erreurs qu'il a pu connaitre, il n'avais a coeur que le bien être de son peuple qui a toujours cru en lui malgré les difficultés. A présent, je souhaiterai encourager le plus grand nombre a poursuivre son rêve, afin que son combats n'ait pas été vain et que son souvenir continue a vivre dans les memoirs de chacun. je propose une minute de silence pour honorer leurs mémoires"

Elle se tue suite a ses paroles, laissant Mettaton gérer ce qui allait suivre, puis, a la fin de ce temps de silence, elle se mit a sourire, bien qu'elle ait les larmes aux yeux, cependant, elle s’efforça de contenir son émotion et regarda l'idole, lui faisant comprendre qu'elle avait dit tout ce qu'elle avait a dire, a moins qu'il ait des questions a lui poser, libre a lui de décider de la suite de son émission.  interview ou simple divertissement ? Quelque soit la réaction du publique, elle était prête a en assumer toutes les consequences, sans que Mettaton ne subisse la moindre représailles, comme elle le lui avait promis. pour le moment, elle n'avais pas porter la moindre attaque verbale a la nouvelle dirigente qui a ses yeux ne méritait aucunement le titre de "reine" du moins, quelque soit les actions de cette dernière, Toriel ne parviendrai pas a la considérer comme tel, même si elle devait un jour en payer les frais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Ven 20 Jan - 20:55
Mettaton fixait Toriel avec l'intensité d'un chat devant un pointeur laser. Le robot était rarement pendu à d'autres lèvres que les siennes. Pour autant, il était intrigué face à ce message de la plus haute importance. Pour que l'ancienne souveraine se décide à émerger de sa grotte après tout ce temps et, de surcroît, apparaisse en public à une heure de grande écoute, son discours devait envoyer le bois. Alors, Mettaton écouta d'une traite. La caméra zoomait petit à petit sur le visage de Toriel, accentuant l'effet dramatique de la déclaration. On eut dit le discours solennel d'un homme politique, même s'il manquait le traditionnel pupitre. Tiens, d'ailleurs l'animateur songea à ce manque ; peut-être serait-il opportun de se doter d'un pupitre. Il l'imaginait parfaitement, un rectangle rappelant étrangement son ancienne forme, entouré de grosses ampoules. Ah, euh, oui, ce n'était pas vraiment le sujet. On digresse.

Au départ, Mettaton fut étonné par l'entrée en matière. Bon, évidemment, le compliment lui tira un sourire en coin. Il le savait déjà, qu'il était talentueux. L'entendre sortir de la bouche de Toriel lui faisait toutefois un petit effet qui le ravi au plus haut point. Et puis, après cette introduction des plus plaisantes, on entra dans le vif du sujet. Tiens, d'ailleurs, c'était quoi le sujet à la base ? Parce que Mettaton s'attendait à tout, sauf à un hommage. Maintenant, il était perplexe.

La première personne à être encensée fut Frisk, l'humaine. Le robot fronça imperceptiblement les sourcils, comme s'il était en train de calculer les implications de cette déclaration. Il est vrai que personne n'avait rendu hommage à l'humaine en bonne et due forme alors que grâce à elle, les monstres avaient pu retourner à la Surface. Par son action héroïque, Mettaton avait pu réaliser son rêve en se produisant devant l'humanité qu'il aimait tant. Mais cette même humaine ... N'avait-elle pas tenté de tous les décimer à l'occasion ? Quoiqu'il en soit, il commençait à cerner la stratégie de Toriel. L'unité, la paix, la liberté, tous des thèmes sous-jacents qui résonnaient étrangement à l'époque actuelle du fait des récent événements. C'était malin d'évoquer Frisk. Bon nombre de monstres l'avaient aimé et avaient salué son geste.

Le suivant, sans grande surprise, fut Asgore. Bonheur, rêve et unité de nouveau. Poursuivre le rêve du Roi, quel joli objectif. On aurait dit le véritable discours d'une Reine prenant la suite de son défunt mari. D'ailleurs, si elle avait une aussi haute opinion de lui, pourquoi l'avait-elle quitté ? L'intérêt de Mettaton pour les potins people lui fit penser à cette question. Dans tous les cas, il était contraint d'abonder dans le sens de Toriel ; tout ce qu'Asgore avait fait, il l'avait fait pour son peuple, quelqu'en soit le prix. Un tel dévouement serait étonnant de la part d'une Reine ayant élaboré un coup d'état aussi sanglant et meurtrier. La balance penchait en faveur de Toriel.

Celle-ci proposa une minute de silence et Mettaton ne put que lui accorder. Il aurait été très grossier de reprendre l'antenne directement après un tel témoignage. Il laissa donc la caméra fixée sur Toriel dans un silence pesant, sans musique ni lumière aveuglante. Ce moment de répit lui laissa le loisir de consulter la courbe d'audience qui, soyons honnêtes, était bien supérieure à son audimat quotidien depuis quelques jours. Son invitée avait su brillamment jouer sur la corde sensible pour attirer l'attention. Joli jeu d'acteur au passage. Mettaton était impressionné par la qualité de l'acting de Toriel. Pendant un instant, il avait même juré qu'elle allait fondre en larmes, bien loin de se douter que l'ex-souveraine ne jouait pas la comédie. Il aurait pu être touché si ce genre de choses l'intéressait véritablement.

La minute arriva à son terme, laissant l'animateur dans l'embarras. Il ne pouvait pas décemment continuer l'émission en ne montrant aucune émotion face à cette déclaration. Ce fut à son tour d'utiliser ses talents d'acteur, arborant une expression grave et sérieuse, empli de tristesse qu'il ne ressentait même pas. Rejoignant Toriel dans le cadre, il posa une main compatissante sur son épaule.

« Un message touchant, merci Golden Flower pour votre intervention. Je vous remercie pour votre attention mes beautés ! »

C'était tout. Pas d'interview, pas de blague. Le jingle de fin clôtura ce flash spécial. Si ce dernier était trop long, il aurait perdu de son intensité. C'est pourquoi Mettaton avait préféré arrêter la diffusion à cet instant. Cette fin laisserait ses téléspectateurs sur leur ... eh bien, faim. Golden Flower, était-elle réellement celle à qui ils pensaient ? Que signifiait son intervention ? Où était-elle durant toutes ces années ? Venait-elle de prendre parti contre le régime ? L'animateur jubilait ; il avait donné grain à moudre pour tous les Souterrains pendant au moins une bonne semaine. Mieux valait distiller les informations au compte gouttes plutôt que de trop en faire dès la première émission.

« Cette émotion palpable, chérie, magnifique ! C'était ta première télé ? Tu t'en es très bien tirée ! s'exclama-t-il joyeusement maintenant que toutes les caméras étaient éteintes, en frottant le dos de Toriel. Je suis persuadé que ton message aura été entendu et donnera de quoi réfléchir. Il la regarda soudainement droit dans les yeux. Pourquoi être partie si Asgore était quelqu'un de si extraordinaire ? »

Oui, cette question était sortie de nulle part. Surprise !  
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Ven 27 Jan - 13:58
Toriel se remettait doucement de son émotion, son regard se dirigea vers la courbe d'audience qui était assez élevée, encore plus que ce qu’elle espérait. Jamais elle n'aurait imaginer que ses quelques instants d'interventions attirerai autant d’intérêt. c'était même assez embarrassant, elle n'était plu habituer a être le centre d’intérêt et ce depuis plusieurs années. l'Ancienne reine ne pensait pas être a l'origine de ce succès,  mettant cela sur le compte de la renommée de la star robotique. Celui ci la félicita pour ses talents d'actrice, ce qui était assez troublant étant donné qu'elle n'avais pas  jouer la comédie un seul instant, hormis lorsqu'elle s'était forcée a sourire a travers les larme a la fin de son discours, pour surtout ne pas craquer a l’antenne. Mettaton de son coté semblait croire que son émotion était une façade. Impossible de lui en vouloir, cela semblait si habituel chez lui qu'il n'était pas surprenant de sa part de croire que tout le monde pouvait faire semblant.  Elle le laissa donc dire, allant même jusqu'a le remercier du compliment. l'idole robotique pouvait-il seulement comprendre qu'elle était réellement au bord des larmes a cet instant précis ? peut être.  après tout, il s'agissait d'un robot doté d'une âme. Il était donc évident que lui aussi ait des sentiments, bien qu'il les cachaient derrière son sourire rayonnant, complété de strass et de paillette qui maintenait tut le monde dans l'illusion.

l'idole avait couper l’antenne suite a son intervention, décidant de terminer l'émission sur son discours, ce qui faisait d’elle le gros point fort de l'épisode. Quelque soit les raisons que pouvait avoir Mettaton de faire ce choix, elle ne pouvait que lui en être reconnaissance, toutefois, elle ne pouvait s'empêcher de se demander combien de personne l'avaient reconnue a l'écran malgré le pseudonyme, dont il était assez simple de faire le rapprochement lorsqu'on connaissait  un minimum les gouts de Asgore.

En parlant du roi, voila que Mettaton la questionnait sur la raison de son départ, alors qu'elle ne manquait pas d'éloge pour son ex mari. Toriel hésita un instant, devait-elle révéler la vérité en sachant que le moindre secret détenue par la star risquait de faire la une des média ?  surtout qu'avec celui ci, l'idole pourrai sans doute pulvériser tout les records d’audience, elle voyait d'ici le gros titre qui défilerai en bas de l'écran lors du prochain MTT Show: "Confession: de retour après des années d'exile, l'ancienne reine avoue avoir encore des sentiments pour le défunt roi..." Mais quel importance désormais ?

"a vrais dire, c'est en grande partie de ma faute... il était si obnubilé par son désire de vengeance face aux humains qu'il en oublier tout le reste, et alors que je le voyait faire exécuter chaque humain qui tombaient dans l'Underground, j'essayais de le raisonner... mais comme il ne m'écoutait pas, j'ai finit par partir. Je  n'ai pas réaliser les conséquences a ce moment la, j'ai tout fait pur le haïr pendant toutes ces années, mais c'est seulement maintenant que je l'ai perdu pour de bon que je me rends compte qu'en vérité..."

Elle détourna les yeux, non seulement s'était embarrassant, mais en plus de ca, douloureux de l'avouer a haute voix

"Je ne l'ai jamais détester, au contraire même... j'aurais tellement voulut être a ses coté au moment ou... "

Serrant brusquement les poings, elle tourna le dos a Mettaton, pour ne pas qu'il la vois pleurer et murmura doucement a l'adresse de l'idole, se tournant a nouveau vers lui après s'être rapidement essuyer les yeux, faisant a nouveau comme si de rien était  

"pardon... je ne voudrai pas vous importuner plus longtemps. merci pour cette audience, j'ai une dette envers vous"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Ven 27 Jan - 21:16
Pour le coup, Mettaton voyait le vent arriver. Ce n'était pas dans ses habitudes mais qu'y pourrait-il ? Si Toriel refusait de lui répondre, il n'avait pas pour projet de l'attacher à une chaise jusqu'à ce qu'elle consente à délivrer ses secrets. Si quelqu'un que vous veniez à peine de rencontrer vous questionnait sur votre vie privée, il y avait fort à parier que vous l'auriez envoyé paître, surtout lorsque la personne en question était un animateur télé adepte des ragots et prêt à tout pour la célébrité. Même à trahir ses amis. Même à écraser quiconque se dresserait sur son chemin. Ahah, on exagère, ne vous en faites pas. Enfin, pas tant que ça. En dépit du risque encouru, Toriel se livra à des explications complètes. Mettaton ne s'y attendait pas spécialement.

Mais à quoi s'attendait-il ? Rien en vérité. Le robot tenta de faire preuve de compassion et à son étonnement, il en éprouvait réellement à cet instant. Toriel ne pourrait plus réparer ses erreurs passées. Asgore non plus. Arriver à un tel stade d'incompréhension entre les deux têtes couronnées ne cessaient de le surprendre. Les histoires d'amour étaient si complexes que, s'il avait eu une audience pour entendre la confidence de l'ancienne souveraine, elle aurait été probablement attendrie par ces révélations déchirantes. Toriel aussi d'ailleurs semblait éprouver un profond regret en évoquant la vérité. Cette fois-ci, Mettaton comprit qu'elle ne jouait pas ; il n'y avait plus aucune caméra à impressionner. Elle tentait de rester fière, droite, dure devant lui. Mais l'intonation de ses explications, la difficulté d'arriver à la conclusion fatidique, tout indiquait clairement à l'animateur qu'elle était sur le point de craquer.

Mettaton songea qu'il devait posséder un don pour attirer les gens déprimés. Blooky était aussi joyeux que la fin du film Titanic et ne parlons pas d'Alphys avec sa confiance bancale. Et qui devait ramasser les morceaux ? Bibi. Vaste programme en perspective. Pour compenser, il devait faire preuve d'une double bonne humeur. Heureusement que ce genre de compagnie l'avait formé à gérer les gros chagrins. En plus, il n'aimait pas voir des gens tristes. Son job était de divertir et donc, par extension, de donner la patate, non ?

Avec empathie, il prit Toriel dans ses bras. Tant qu'elle n'aurait pas évacuer un bon coup sa peine de toute façon, elle continuerait à broyer du noir par intermittence. Une faiblesse impardonnable lorsqu'on désirait se dresser contre un régime, même timidement. D'expérience, en général, les câlins permettaient de réconforter bien plus que de vaines paroles. Alors un câlin de Mettaton ... Il n'osait imaginer l'effet qu'être enlacé par une star aussi riche, célèbre, douée et charismatique pouvait produire si on enlevait la rigidité du métal.

« Shh, c'est fini maintenant. On ne peut pas revenir en arrière. Mais peu importe. Ce qui importe, c'est ce que nous allons bâtir dans le future. Ensemble. »

Mettaton fut surpris par ses propres mots qui, au fond, s'appliquaient également à lui - en plus de suggérer subtilement une collaboration par une nouvelle prise de parole à l'occasion sur sa chaîne. Peut-être que lui et Toriel n'étaient pas si différents en y regardant de plus près. Elle était partie, laissant un être aimé et le regrettait amèrement aujourd'hui. Il était parti, laissant un être aimé derrière lui et le regrettait tout autant. Dans une certaine mesure. Néanmoins, à la différence de la dame chèvre, il avait eu la chance de pouvoir recoller les morceaux. Certes, jusqu'à présent, toutes ses tentatives avaient été maladroites. Sa fierté l'empêchait de s'excuser véritablement. Parfois, il doutait même de ses regrets ; après tout, il avait mal agi mais il avait accompli son rêve. Son geste, n'avait-il pas été un sacrifice nécessaire pour réaliser ce dont il avait toujours rêvé ?

L'histoire de Toriel résonnait toutefois à son micro. Dans un univers parallèle, leurs places auraient pu être échangées. Toriel aurait ainsi eu l'occasion de se rabibocher tandis que lui, pour sa part, se serait rendu compte trop tard qu'il avait foiré. On ne s'apercevait de la valeur des choses que lorsqu'on les perdait.

« Comment pourrais-je être importuné après le carton d'audience que nous venons d'accomplir ? finit-il par conclure en desserrant son étreinte. Une tasse de thé ? Un café ? Un MTT-Brand soda du meilleure goût qui soit (moi) ? Il faut que nous discutions de la suite des opérations. »

Son sourire s'élargit en quelque chose de peu rassurant. Puisqu'elle avait une dette envers lui, autant en discuter dès à présent, non ? Mettaton avait beau avoir montrer un côté plus tendre brièvement, il en restait Mettaton.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Mer 1 Fév - 13:57
Toriel s’apprêtait a ce que mettaton lui demande quelque chose en retour avant de la congédier poliment pour retourner a ses occupation, ce que la dame chèvre aurait trouver normal, elle aurait sagement accepter cette décision et se serait docilement laisser raccompagner vers la sortie avant d'affronter de nouveau la chaleur étouffante de Hotland.  Au lieu de ca, l'idole s’avança vers elle pour la prendre dans se bras, geste qui venant de lui la surprit, elle ne s’attendait pas a une tel réaction de la part de l’idole des monstre, mais mi a part la dureté du corps robotique de ce dernier, l'ancienne souveraine sentit une douce chalur récnfortante l'envahir, comme si le vide intérieur qu'elle ressentait depuis la mort de Asgore se comblait un peu. une démonstration de tendresse qu'elle n'aurait pas un seul instant soupçonner chez le robot, mais  qu'elle apprécia, au point de se blottir contre lui une fois la surprise passée. enlaçant a son tour l'animateur avec douceur, elle posa sa tête contre l'épaule de celui ci, laissant silencieusement les larmes couler. Le temps semblait s'être arrêter lors de ce moment de tendresse partagé.  Peut être était-ce tout simplement de cela dont elle avait besoin: sortir de sa solitude, se sentir aimée et soutenue par les gens qu'elle appréciait...  quoi qu'il en si, ce moment de tendresse l'apaisa comme jamais et elle sentit en elle une force nouvelle qu'elle pensait avoir perdu.  la volonté de continuer a aller de l'avant et de s’accrocher a la vie qui pouvait apporter de bonnes surprises, même dans le pires moments. Lorsque Metaton reprit la parole, elle le relâcha doucement pour lui faire a nouveau face, lui souriant  travers les larmes

- vous voulez dire que vous continuerai a me soutenir malgré les conséquences ? je n'en attendait pas tant... merci pour tout. mais rien n'est gagné malheureusement... enfin, nous verrons bien, je ne veux pas vous mettre dans l’embarras ni vous attirer les foudres de Elthyse... c'est moi qui est a l'origine de cette campagne, je suis donc la seul a devoir en subir les conséquences si ça tourne mal

Bien qu’appréciable, le moment d'émotion prit fin lorsque Mettaton retrouva son comportement habituel, celui  de la star que rien ne pouvait atteindre, alors qu'il lui proposait quelque chose a boire. Toriel savais parfaitement a quoi il faisait allusion, sachant pertinament que dans l'univers du show-business, tout avait son prix et elle l’acceptait, bien que le sourire de l'idle avait quelque chose de peu rassurant a cet instant

- je goûterai volontiers a votre euh... MTT-Brand soda. Pour la suite des opération, demandez moi ce que vous voulez, je m'efforcerai de vous satisfaire au mieux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Sam 4 Fév - 17:02
Ce moment de tendresse, de complicité, aurait pu faire pleurer les ménagères dans un des fameux feuilletons diffusé l'après-midi. Vous savez, le genre qui finit toujours bien, où le beau gars termine avec la fille et où les morts ressuscitent comme par enchantement. Sauf qu'en l'occurrence, cette étreinte ne clôturait pas une aventure bourrée de péripéties sentimentales sans saveur. Au contraire, elle n'était que le commencement. Toriel avait l'air d'apprécier l'initiative de l'animateur, qui, pendant un instant, se questionnait sur les raisons qui l'avaient poussé à prendre en pitié cette pauvre femme. Tandis que les larmes s'écoulaient sur ses épaulettes polies, il songeait à la manière de les nettoyer pour éviter de vilaines traces.

Il tiqua lorsque sa collaboratrice lui demanda jusqu'à quel point s'étendrait son soutien. Sûrement moins loin que ce à quoi elle s'attendait après un tel geste de sa part. Peut-être avait-elle légèrement trop extrapolé son sous-entendu quant à leur future association. Mettaton n'allait pas se laisser attendrir par quelques larmes et des bons sentiments. Il n'avait pas oublié les enjeux qu'il avait soulevés précédemment, dans son bureau. En plus, il préférait consulter Alphys avant d'agir avec force. Oh, non, il s'en fichait pas mal de son avis ; il était libre de prendre les décisions qu'il voulait et ne se gênait pas pour utiliser pleinement son libre-arbitre en la matière. Mais ... Oui, bon, d'accord. L'avis d'Alphys comptait un chouïa quand il prenait des décisions importantes. Vraiment un petit poil de rien du tout, hein. Il aimait penser qu'il n'était influencé par personne.

« J'ai dit que je continuerais à te soutenir dans une certaine mesure, nuance. Ce serait criminel de laisser mes téléspectateurs sur leur faim après un tel cliffhanger ! »

Lorsque Mettaton ne voulait pas donner les véritables raisons de ses choix, il se réfugiait derrière ses obligations de showman dévoué à son auditoire. Evidemment qu'il ne coopérait pas que pour faire grimper son audimat ... Enfin, il n'allait pas mentir en affirmant le contraire ; ce motif avait également été pris en considération lors de sa prise de position. Il avait aussi le sentiment de faire le bon choix, un choix qui protégerait son public de toujours, les monstres, mais aussi l'humanité devant laquelle il désirait tant briller. Dans tous les cas, il n'allait pas la contredire lorsqu'elle proposa si gentiment de prendre en charge toutes les conséquences. Il espérait toutefois que le réconfort qu'il venait d'offrir brièvement motiverait Toriel afin d'éviter ces fameuses conséquences. La prochaine fois, il serait probablement moins tendre avec elle. Justement, à force de fréquenter des personnes déprimées, Mettaton avait certes appris à être se montrer patient et doux à l'occasion, mais également, lorsque ces dernières se complaisaient dans leur malheur, à distribuer quelques coups de pied au derrière. Parfois, remettre les choses à plat valait tous les discours réconfortants du monde.

« Va pour un MTT- Brand Mettaton Soda dans ce cas ! "Savoure mon glamour chérie" (TM) ! S'écria-t-il avec entrain avant de se diriger d'un pas décidé vers la sortie de ses studios.

Il sortit du bâtiment en ne prenant même pas la peine de fermer la porte à clef. Tout au plus se souvint-il de fermer la lumière en quittant les lieux même s'il comptait y retourner pour faire du direct dès que toute cette affaire serait réglée. En faisant le chemin à l'envers, il ne leur fallut que quelques pas supplémentaires pour arriver dans le hall d'entrée du MTT-Resort où Mettaton constata avec un pincement au cœur qu'il n'y avait quasiment personne. La fontaine à son effigie arrosait paisiblement les dalles du carrelage dans un silence presque religieux. Même le monstre à l'entrée, celui auquel la star adressait chaque jour un compliment sur ses angles, n'était pas en vu. Tentant de faire bonne figure, il se força à garder son sourire même si on voyait clairement pour le coup que la situation l'affectait.

D'un geste de la main, les portes du MTT-Brand Burger Emporium s'ouvrir en grand sur un Burgerpants avachi sur le comptoir.

« Burgeeerpaaaaaants ! » chantonna la star sur une voix qui n'annonçait vraiment rien de bon pour l'intéressé.

La sinistre mélodie résonna aux oreilles de l'employé comme un avertissement. Il se redressa d'un bon, droit comme I, affichant un sourire forcé tandis qu'il déclamait haut et fort le slogan du magasin. Mettaton trouva qu'il n'y mettait pas assez de cœur mais se garda bien de lui signaler. Pour l'heure, il n'était pas ici pour rabrouer ce tire-au-flanc, surtout pas devant la clientèle. Enfin, devant Toriel quoi. L'idole demanda au monstre d'aller chercher ce que Toriel avait commandé tout en lui décochant un regard noir qui pouvait être interprété par : t'as intérêt de te dépêcher puis de te faire oublier. Burgerpants ne se fit pas prier. Mettaton s'installa sur un tabouret avec grâce tandis que le soda, qui, grâce à des ingrédients naturellement chimiques, avait le goût de Mettaton, fut posé sur le comptoir en face de Toriel. Sa mission accomplit, le rouquin s'éclipsa suite à un petit geste de Mettaton qui lui indiqua que la conversation qui allait suivre ne le regardait pas.

« Dis-moi ce que tu penses de nos produits chérie. Tu vas a-do-rer. Je pense que tu l'as remarqué, notre petite intervention a eut le succès escompté. Il nous faut maintenant nous intéresser à la suite de cette opération communication. Mais avant ... Simple question, as-tu déjà entendu parlé du mode NEO ? »

Mettaton prit un air nonchalant, comme s'il était en train de parler du beau temps dehors. En vérité, il voulait savoir ce que Toriel connaissait réellement sur lui et surtout, si elle ne l'avait pas contacté dans un objectif plus ... Sportif. Si ce n'était pas le cas, il comptait bien lui proposer cette éventualité, au cas où les choses tourneraient mal. Mieux valait aborder ce sujet maintenant plutôt que dans l'urgence. En plus, il savait parfaitement que l'endroit était sûr et qu'il pouvait parler sans crainte des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Mar 14 Fév - 23:28
Toriel sentit bien a la réaction de Mettaton qu'elle s'était peut être emporter trop vite, que le moment de compassion que lui avait accorder la star, bien que fort réconfortant avait été bref, a présent, les affaires reprenaient. c'était normal, il lui avait rendu un service, elle lui était redevable.  C'était comme ca que les choses marchaient dans le monde de l'idole robotique, rien n'était gratuit et elle lui avait promis quelque chose en retour, il fallait a présent remplir sa part du marché.  Mettaton quand a lui la soutiendrai pour son publique, c'e qu'elle comprenait. une idole n'était rien sans ses fans

- je comprends parfaitement, vous avez déja fait beaucoup en acceptant mon intervention dans votre émission.

Une fois dans le hall, La dame chèvre constata que tout était pratiquement vide de monde alors que le MTT-Resort était en générale réputé pour son ambiance chaleureuse... son regard croisa celui de Mettaton et elle comprit qu'ils ressentaient a ce moment la le même pincement au coeur de voire un endroit habituellement festif vide de tout visiteurs.

Elle le suivit ensuite jusqu'a la boutique de Burgerpant. Pourquoi ce nom ? Elle n'en savait rien, elle ne se tenait pas informer des rumeurs et autre ragot, bien qu'elle se doutait qu'un nom comme celui la devait être un surnom ironique donné suite a une anecdote un peu cocasse. En voyant le vendeur avachi sur le comptoir, elle ne pu s'empêcher de le regarder avec un air compatissant, alors que Mettaton lui faisait comme si de rien était, mais Toriel n'était pas dupe, elle savais voire au dela des apparence et il ne faisait aucun doute que la star robotique était attristé par la situation. Elle le laissa faire la commande, voyant qu'il se montrait impitoyable envers son employer, mais n'était-ce pas une façon de lui montrer qu'il ne fallait pas se laisser abattre ? en tous cas, Elle aurait sans doute fait la même chose, enfin... avec plus de tact, mais en tant qu'employeur, Mettaton devait veiller a ce que l'accueil de la clientèle soit irréprochable, quelque soit les circonstances. Avant que le vendeur ne s'éclipse, Toriel le regarda et murmura doucement a l'adresse de celui ci

- gardez espoir et continuez a sourire... je suis sure que tout s’arrangera et que la clientèle reviendra. c'est pour ça que je suis ici

Elle le laissa ensuite s'éloigner pour se retrouver ensuite seule avec Mettaton et après avoir trinquer avec lui, elle goûta au soda, ne manquant pas de remarquer le miracle de la chimie: Le gout était frais, acidulé et pétillant, autant d'adjectif qui pouvait correspondre au caractère de l'idole robotique, tout comme la couleur rose Fluo du breuvage qui ne faisait que rappeler le design de ce dernier. au finale, ce n'était pas mauvais, voire même bon et très originale

- c'est surprenant, mais j'aime bien. je cn'ai pas manquer de remarquer le succès de l'émission et c'est assez étrange... je n'étais plus habituée aux apparitions publiques

Alors qu'elle sirotait son Soda saveur Mettaton, celui ci lui demanda si elle avait entendu parler du mode Néo. Toriel ne connaissait pas, en vérité, elle ne connaissait que très peu de chose de Mettaton. Elle se devais d'être honnête avec lui

- non, je n'ai aucune idée de ce que peut être votre mode Neo... je ne connais de vous que ce que vous montrer au publique... vous pouvez sans doute l'en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Ven 17 Fév - 18:11
Mettaton se retint de rire devant les encouragements de Toriel. Adorable. Inutile mais tellement mignon. On voyait clairement qu'elle ne côtoyait pas Burgerpants depuis aussi longtemps que la star. Au contraire, il était probablement ravi de n'avoir aucun client dans les pattes contrairement à son employeur. Cette idée suffit à irriter à la star qui agita sa main comme s'il cherchait à chasser une mouche.

« Le spectacle doit continuer. Il le sait tout autant que moi et il fera tout en ce sens, n'est-ce pas ? »

Clairement, il y avait une subtile note menaçante à la fin de sa phrase à l'adresse de son employé qui s'éclipsait. Mettaton n'avait pas envie de plaisanter avec la qualité de son service, même dans des temps aussi durs. Personne ne cracherait sur la réputation de sa marque à cause de l'incompétence de son personnel, il s'en assurait. Critiquer son service reviendrait à critiquer sa personne par extension et ça, Mettaton pouvait difficilement l'admettre. Il devait faire l'unanimité. Il ne pouvait pas concevoir une seule seconde que quelqu'un ne l'apprécie pas. Aussi, il ne laisserait pas les circonstances affecter son business plus que de raison. Peut-être que sa clientèle brillait par son absence en ce moment, peut-être qu'elle ne se réduisait qu'à quelques voyageurs effrayés, mais, dans tous les cas, le MTT-Resort demeurerait toujours un hôtel de qualité avec un gérant tout aussi flamboyant qu'à son habitude.

Désormais seul en compagnie de Toriel, Mettaton croisa les jambes puis posa son coude sur le comptoir, chic et décontracté. Pour autant, son regard scrutait la réaction de Toriel tandis qu'elle approchait la boisson de sa bouche. Il n'avait qu'une hâte : qu'elle confirme ce qu'il savait déjà, que son produit était parfait. Une fois de plus, sa prédiction se révéla exacte.

Surprenant, tout comme lui, hein ? L'adjectif utilisé lui convenait à la perfection. Néanmoins, l'éloge de son produit ne dura pas aussi longtemps qu'il l'aurait souhaité. Toriel semblait toujours aussi surprise du succès qu'ils avaient eu en si peu de temps. Mettaton posa sa tête contre sa main, presque blasé. Pour lui, tout ceci était naturel. Le succès faisait partie de sa routine. Il avait su dès le départ que leur opération communication serait une réussite, raison pour laquelle il avait en partie accepté de la produire. Et ce n'était qu'un début, une graine plantée qui ne tarderait pas à germer.

« Je dirais plutôt normal. Le public aime l'inattendu et l'inédit. Je suis sûr que tu retrouveras rapidement tes réflexes. »

Enfin, pas trop non plus. Il ne faudrait pas que Toriel finisse par devenir plus populaire que lui à force d'apparaître sur son antenne. Mettaton tolérait difficilement qu'on s'approche de son spotlight. Quoi qu'il en soit, il avait bien pris soin de ne pas révéler qu'il connaissait Toriel avant qu'elle ne disparaisse subitement. Techniquement, à cette époque, il n'existait pas encore. Il lui fallait faire attention à ses paroles s'il ne voulait pas que l'ancienne souveraine trouve des incohérences dans son discours pour un robot qui était censé avoir vu le jour dans un laboratoire récemment. Heureusement, ce genre d'exercice ne lui posait pas de problème en théorie. Il était Mettaton, un point c'était tout, ce qu'il y avait avant n'existait plus à ses yeux. Du moins, la majeure partie.

La réponse finale de Toriel avait l'air sincère. D'après ce qu'il avait pu observer, elle n'était pas du genre à mentir de toute façon. En tant qu'expert dans le domaine quand il s'y mettait, il s'en serait sûrement aperçu si elle avait tenté de le manipuler. Non, ne soyez pas mauvaises langues : Mettaton ne mentait jamais. Il jouait la comédie, nuance. Le résultat était peut-être le même au final mais au moins, l'expression était beaucoup plus jolie. De fait, il en tira la conclusion qu'elle l'avait effectivement consulté dans le but d'obtenir son intervention en direct et non parce qu'elle avait un plan barbare pour la suite des opérations. En un sens, il était rassuré qu'on ne lui demande pas de nouveau d'endosser pleinement son costume de robot tueur contre son gré. Il avait toujours trouvé qu'il n'allait pas à sa morphologie.

«  Et je montre tout à mon public ma chère, ne t'inquiète pas pour ça ~ ! Il se trouve, comme chaque fan le sait, que j'ai été conçu par le docteur Alphys pour être un robot exterminateur d'humains. Je suppose qu'on peut également s'en servir contre des monstres, on ne l'a jamais testé de toute façon. Lorsque j'ai commencé ma carrière à la télévision, nous n'avons pas enlever ces fonctions. A vrai dire, je ne pensais pas qu'il me faudrait un jour de nouveau les évoquer mais ... Avec une reine génocidaire ... Qu'est-ce qu'une star sans audience, beauté ? »

Silence. Mettaton se demandait s'il avait bien fait de révéler son atout dans sa manche. Tout le monde savait pourquoi il avait été conçu originairement, mais personne ne savait vraiment jusqu'à quel point. Lui non plus, d'ailleurs. Avec Alphys, ils avaient certes expérimenté cette forme mais jamais dans des conditions réelles puisqu'ils n'en avaient pas eu besoin au final. Et, d'après les souvenirs qui lui étaient revenus à l'ouverture de la barrière ... La seule fois où il l'avait utilisée ne s'était pas bien déroulée.

Il sentait malgré tout que Toriel était une personne de confiance et intelligente de surcroît qui comprendrait les implications de cette possibilité. Honnêtement, Mettaton ne voulait pas en arriver à de telles extrémités. Se battre ne l'intéressait pas. Mais s'il le fallait ... Il commençait à se dire qu'il ne pourrait pas regarder les monstres d'Hotland se faire massacrer pour quelque raison que ce soit. Ni les humains auxquels il tenait tant. Alors, s'il fallait faire le nécessaire contre le pouvoir en place, autant garantir à son public un spectacle grandiose qu'ils n'oublieraient jamais, non ? Il laissait le soin à Toriel de déterminer ce qu'elle pouvait faire avec cette balle dans son camp.

« Est-ce que ... Tu as déjà regardé un anime ? C'est un peu comme dans les anime en fait... »

Si un jour on lui avait prédit qu'il prononcerait cette phrase, il ne l'aurait jamais cru. Il en avait presque honte.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Lun 27 Fév - 12:53
Toriel regarda Mettaton suite a ses dire concernant Burgerpant.  Elle ne pouvait s'empêcher de se dire que la star n'était pas des plus charitables envers ses employer, mais préféra s'abstenir de tout commentaire, après tout, elle ne savais rien de la façon dont les choses se déroulaient au MTT Resort, de plus, donner un cour de management n'était pas le bute de sa visite.

Lorsqu'il lui assura qu'elle retrouverai rapidement ses réflexes devant un auditoire, la dame chèvre secoua la tête. Le temps ou elle captait l'intention de toute une foule était révolue. A cette époque, elle était a la tête du royaume, l'attention du publique était avant tout du a son rangs lorsqu'elle se tenait aux coté du Roi. Aujourd'hui, elle n'était plus personne et n'avait aucun titre, contrairement a Mettaton qui en un clin d'oeil parvenait a déchaîner les hordes de fan en délire.  De son coté, Toriel n'était qu'un visage peut être familier qui était apparut quelques instant a l'écran pour un discours pacifiste. aucun risque donc qu'elle ne vole la vedette a l'idole robotique, ce serai toujours lui qui serai au centre de l'attention du publique, de plus, l'ancienne reine se fit la promesse de ne jamais lui faire de l'ombre.  si ils devaient faire équipe, elle resterai toujours humble et discrète, le laissant seul maître de son show.  c'était la moindre des choses étant donné le service qu'il lui rendait.

l'entretien portait a présent sur la forme "Neo" du robot et Toriel ne mit pas longtemps a déduire que c'était une transformation conçue pour le combat. Elle nota cette information, il était toujours bon d'avoir un bon atout défense en cas de besoin, bien que le fait d'utiliser un de ses semblables comme tourelle défensive ne l'enchantait guère. Il était son allié, voire même un amis, et la dame chèvre se sentait assez mal de devoir un jour utiliser un ami comme arme, ou comme bouclier. D'un autre coté, il n'avait pas tort. Mais Toriel avait une vision plus équitable

- je ne tiens pas a vous utiliser comme une machine de guerre Mettaton, mais plutôt comme un porte parole. Si il faut se battre, nous nous battrons, mais côte a côte, pour protéger tout ceux qu'il y aura a protéger: monstres, hybrides ou humain. Je refuse de vous laisser courir les risques a ma place alors que c'est moi qui est a l’origine de cette...  campagne pacifique. Je pense que l'on peut appeler ça comme ça. Mon but n'est pas de renverser le règne mis en place, je n'ai pas l'étoffe pour cela, mais d'empêcher une éventuel guerre en convaincant le maximum de monde de refuser de se battre. Aussi puissant et craint qu'il soit, un souverain ne peut pas aller contre la volonté de tout un peuple.

La dernière question de Mettaton la laissa perplexe. Elle savais plus ou moins ce qu'était un anime, la comparaison la fit tout de même sourire et elle répondit en toute sincérité:

- a vrais dire, je n'en ait jamais vraiment vu, mais je comprends bien l'idée. On serai un peu comme... une équipe de justicier ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Lun 6 Mar - 21:46
Comment se mettre Mettaton dans la poche ? Voilà une question, qui, de premier abord, pouvait paraître complexe. En réalité, la réponse coulait de source ; faîtes comme Toriel. Si le robot s’était montré récalcitrant intérieurement lors de leur formidable virée tous les deux, l’intervention de Toriel fit définitivement pencher la balance en sa faveur. Mieux encore, elle venait de se mettre dans la poche le meilleur – et le seul – animateur de tous les Souterrains. A peine eut-elle prononcée sa première phrase que le regard de Mettaton se mit à pétiller, montrant alors une satisfaction non simulée. Il ouvrit la bouche, comme s’il s’apprêtait à dire quelque chose qui s’apparentait à un oooh !, avant de se raviser, préférant afficher un sourire en coin. Elle le voulait en tant qu’animateur, ce qu’il était, ce qu’il faisait de mieux. L’idée d’être un porte-parole lui plaisait bien. A son esprit s’imposait l’image d’un réalisateur qui assurerait la promotion de son nouveau film ; il serait l’image de marque, il serait au centre de la scène. De l’audience, de l’attention, de la représentation, de la célébrité, bref, tout ce qu’il fallait à l’excentrique robot pour briller. Il ne pouvait pas fermer les yeux devant cette opportunité qui agitait son postérieur sous ses yeux.

Histoire d’en rajouter une couche qui conforta Mettaton dans son ravissement, Toriel lui confirma que le combat ne serait que l’ultime solution. D’un côté, la part pragmatique du showman lui soufflait qu’une campagne pacifique n’était pas la meilleure solution pour faire entendre son point de vue. Le chemin que voulait emprunter l’ancienne souveraine était long et tortueux ; la confrontation aurait eut le mérite de mettre à terme définitivement à un conflit qui allait empoisonner les Souterrains pendant des années si une approche plus détournée était préférée. Au moins, on aurait réglé l’affaire tout de suite grâce à la victoire définitive d’un camp sur l’autre. Mais, au fond, agir dans l’ombre plaisait assez bien Mettaton. Une grosse bataille aurait cruellement manqué de raffinement et de glamour de toute façon. Et puis, il se serait probablement sali. Quelle horreur.

Rassuré par les paroles de Toriel qui confirmaient ainsi qu’elle n’était pas venue pour NEO, Mettaton ne put s’empêcher de rire à la fin de son discours. Cette femme était adorable. Trop pour son propre bien. Elle semblait s’imaginer que des bons sentiments et un appel à l’amour parviendraient à empêcher un souverain d'agir comme bon lui semblait. A quoi bon bouger si elle ne voulait pas renverser le règne en place ? Tant qu’une reine génocidaire se trouverait sur le trône, le risque demeurerait. Il valait mieux éliminer la menace directement. D’autant que s’il suivait le raisonnement de Toriel, il fallait encourager la désobéissance civile. Or, à quoi bon garder une reine que le peuple n’écoutait pas ? Autant la remplacer par quelqu’un d’autre. La question était plutôt de savoir par qui la remplacerait-on vu que Toriel n’avait pas l’air très enthousiaste à ce sujet. Tiens, vous ne trouvez pas que Roi Mettaton, ça sonnait particulièrement bien ? Oui, comme toutes les expressions qui contenaient son nom. Simple remarque qui lui passa brièvement à l’esprit et qui l’amusa.

« Ne te déprécie pas chérie, on peut faire beaucoup de choses quand on le veut, comme, par exemple, devenir l’animateur le plus populaire de tous les Souterrains. »

Il tira la langue en se penchant légèrement sur sa chaise en arrière pour prendre la pose. N’importe qui de normalement constitué se serait casser la tronche. Mais Mettaton n’était pas n’importe qui de normalement constitué ; même les lois de la physique étaient subjuguées par son charme lorsqu’il posait avec toute sa grâce naturelle. Précisons que ce passage n’était aucunement objectif.

« Un souverain ne peut pas aller à l’encontre de la volonté de tout un peuple mais il serait étonnant que nous soyons tout un peuple, justement. Il y aura toujours des gens pour être d’accord avec ses agissements et d’autres, trop peureux pour se dresser contre lui. Il ne reste plus qu’au souverain qu’à identifier les perturbateurs et … Il passa son index sous sa gorge en arborant un expression malicieuse. Rideaux. Le spectacle est terminé. »

Pendant un moment, il fut presque scandalisé par la révélation de Toriel concernant les animes avant de se souvenir que, de toute façon, ces dessins animés puérils n’avaient aucun intérêt. A force d’avoir passé du temps dans le laboratoire de la scientifique, il en était presque venu à considérer ces choses comme des banalités. Du moment que dans son équipe de justiciers, il n’était pas contraint de porter des oreilles de chat, il était prêt à admettre l’idée. Notons tout de même que Mettaton n’était pas par nature quelqu’un qui aimait le travail d’équipe ; pour l’heure, il se prêtait à l’exercice de bonne grâce mais jusque quand, là était la question.

« Tu peux même inclure le docteur Alphys dans notre équipe, je lui en toucherais un mot et puisque tu as mon soutien, le sien ne fait aucun doute. Si tu as le sien, tu auras sûrement celui d’Undyne. Et, évidemment, celui de tous les employés du MTT-Resort, tu es ici chez toi. Voyons comment les choses vont évoluer et nous nous reverrons dans une à deux semaines pour un passage télévisé officiel où tu seras interviewée. En attendant, je te donne mon numéro de téléphone personnel. »

Autant dire qu’elle n’avait pas vraiment le choix. C’était la fameuse contrepartie. Mettaton se faisait même violence en lui offrant son numéro direct plutôt que celui de son portable, chose dont il avait horreur puisque recevoir directement les messages ne constituait pas une manière humaine de faire les choses. Pendant qu'il dictait les chiffres, il réfléchissait déjà à la future émission.
Revenir en haut Aller en bas
" Toriel "
avatar
Messages : 104
Points de détermination : 87
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 30
Who am i !

Fiche RP
Mode: Pacifique
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Jeu 16 Mar - 13:34
Toriel ne pu que sourir en voyant la lueur dans les yeux de Mettaton, ainsi que son expression, venant de la star robotique, c'était assez touchant, même si il se remit bien vite a sourire comme si de rien était, prenant par la même occasion une pose improbable pour le commun des mortels sans se vautrer lamentablement au bout d'une seconde. A la base, elle venait pour  demander un service et au finale, Mettaton lui avait réserver bien des surprise, pas le genre de surprise qu'il réservait au publique durant un show, mais des surprises concernant ce qu'il était vraiment hors des écran, et le fait qu'il distille cette part de sa personnalité au compte goûte le rendait assez touchant.

Il fallait peu de chose pour se mettre Toriel dans la poche, surtout en ce moment ou elle avait plus que jamais besoin de sortir de sa solitude, ce qui la poussait a s'attacher encore plus facilement, si cela était possible a ceux qu'elle rencontrait, et Mettaton n'avait pas échapper a la règle. Alors qu'elle venait a peine de faire sa connaissance, elle était déja prête a tout donner pour lui. Bien sure, elle avait bien penser a détrôner Elthyse pour reprendre la place qui lui revenait de droit, seulement, dans sa dépression, elle ne s'en sentait pas la force, ni le courage.  D'autant plus qu'elle ne comptait pas déroger a la règle de conduite qu'elle s'était fixer depuis des années: Ne jamais donner la mort.  Cependant, si on en venait a monter une rébellion, seule avec Mettaton, même en unissant leurs force, ils ne pourraient rien a eux deux contre la Garde Royale. La remarque de Mettaton a ce sujet la fit sourire, certes un peu tristement:

- je ne me déprécie pas enfin... pas vraiment, c'est juste que... il faut voire les choses en face, même si il est fort probable qu'une confrontations soit un  jour ou l'autre nécessaire, tant que nous n'aurons pas de réelles allier sur qui compter, si on tente que que ce soit, on se fera littéralement balayer, au sens propre comme au figuré si vous voyez ce que je veux dire...

Mais selon les dires de Mettaton, ils seraient loin d'être seul, car c'était sans compter sur la grande influence de la star sur les habitants de l'Underground.  Il ne manqua pas de citer de nombreux alliés de confiance qui serai prêt a le suivre quoi qu'il pourrait entreprendre: Alphys, la scientifique royale... enfin du moins du temps de Asgore. Il était peu probable que la créatrice de Mettaton se mettent a travailler pour Elthyse vue l’admiration qu'elle semblait éprouver pour le défunt roi. Peut être même était elle en danger a l'heure actuelle... Il y avait aussi Undyne que Toriel connaissait de réputation et qui était connue pour sa force hors du commun. Elle était a l'origine Capitaine de la Garde Royale, mais a présent ? Elle ne pu s'empêcher de se poser la question, s’adressant a Mettaton qui devait être plus au courent qu'elle sur ceux qui était de l'entourage proche de Asgore:

- je reconnais que le soutien de Alphys et Undyne sera précieux, mais ou sont elle a présent ? Selon vos dires, elle seraient prête a nous accorder leurs soutien, ce qui me laisse penser qu'elles n'ont pas prêter allégence a Elthyse... vous savez... j'aimerai vraiment reprendre le trône, mais je ne voudrai pas mettre la vie de qui que ce soit en danger pour arriver a mes fins.  Cependant, si cela s'avère un jour réalisable, je vous garderai comme porte parole... et comme conseillé. Si vous l’acceptez, bien entendue

C'était la une belle marque d'estime et de confiance qu'elle montrait envers Mettaton, et qu'elle comptait bien réaliser si le destin le lui permettait. Elle ne voulait pas tuer Elthyse, elle ne voulait pas tuer qui que ce soit d'ailleurs. Il existait d'autre moyen de mettre un individu dangereux hors d'état de nuire et elle restait persuadée au fond d'elle que même le pire des individus avais en lui la capacité de changer pur devenir meilleur. Elle nota le numéro que lui donnait Mettaton et se promit de le tenir au courent et de rester joignable a n'importe quel moment, que ce soit pour une interview ou même une simple émission de divertissement... a croire qu'elle pourrait vite y prendre gout
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ]

MessageSujet: Re: Quand la réalité dépasse la fiction {Toriel} [TERMINÉ] Dim 19 Mar - 15:11
Bien sûr, il voyait parfaitement ce qu'elle voulait dire. A eux deux seuls, ils ne pourraient pas faire grand chose même si, soit dit en passant, Mettaton estimait son propre soutien comme un élément déterminant susceptible de faire pencher la balance en leur faveur. On est égocentrique jusqu'au bout où on ne l'est pas. Il leur fallait des alliés et, si possible, des alliés d'un poids au moins équivalent au sien. Une fois leur équipe constituée, ils pourraient s'intéresser plus en avant à la contre-attaque. Il notait simplement que dans son cas, il ne se ferait probablement pas balayé littéralement parlant étant donné qu'il n'était pas sûr de pouvoir tomber en poussière un jour mais soit, on n'allait pas chipoter pour si peu. Cultivons donc le secret jusqu'à pouvoir véritablement être considéré comme des personnages principaux. Après tout, avant de pouvoir briller sur scène, il fallait tout organiser en coulisses pour s'assurer que la représentation se déroulerait sans fausse note. Mettaton n'avait pas l'habitude de jouer les techniciens de l'ombre. Néanmoins, il devait admettre que  les évènements qui se déroulaient en coulisses, à l'abri du regard des spectateurs, revêtaient parfois une importance capitale, influençant drastiquement le déroulé sur scène.

Il ne leur restait plus qu'à trouver des techniciens qualifiés. En l'espèce, sa révélation quant à Alphys et Undyne semblait avoir trouvée écho chez Toriel. Puisqu'elle ne les connaissait pas aussi bien que le robot, cette dernière émit une réserve qui amusa Mettaton. Il est vrai que pour un observateur lambda, il était légitime d'émettre un léger doute quant à leur participation. Après tout, Mettaton n'était qu'une banale création du docteur, beaucoup ignorait la profondeur du lien qui les unissait. La star savait par avance qu'il n'aurait qu'à s'entretenir deux secondes avec Alphys pour qu'elle craque et qu'elle accepte de l'aider, avec enthousiasme ou non. Avec elle, Mettaton parvenait toujours à ses fins avec une facilité presque déconcertante. Bon, il n'allait pas mentir, de temps en temps il avait un peu plus de mal à la convaincre. Mais puisqu'il parvenait toujours au résultat escompté au final, pourquoi prendre la peine de signaler ce détail ? Quant à Undyne, pour le coup, sa participation à leur entreprise relevait d'une supposition de sa part, il l'admettait. Il ne la connaissait qu'à travers les fanfiction qu'Alphys avait écrites. Mais prenait-il vraiment un risque à l'affirmer comme une vérité ? Pas vraiment.

« Elles ne sont pas très loin et sûrement ensemble. Ne t'inquiète pas pour ça, elles nous aideront, je m'en occupe personnellement. »

Afin de joindre la théorie à la pratique et couper court à l'incertitude, il envoya dans le même temps un message à Alphys : Urgent, besoin de te voir, je passerais au labo tout à l'heure ♥. D'ordinaire, il était plutôt du style à débouler à l'improviste en défonçant la pauvre porte avec sa jambe mais il préférait s'assurer pour l'occasion que le docteur y serait bel et bien lorsqu'il passerait. Au moins, il éviterait de perdre de son précieux temps, des directs l'attendaient. Ce détail réglé, il comptait mettre en oeuvre son plan initial lorsque les dernières paroles de Toriel l'intriguèrent. Tiens, finalement, elle se montrait moins timorée que ce qu'elle désirait faire croire.

C'était beau, de vouloir parvenir à ses fins sans aucun sacrifice. Malheureusement, Mettaton n'était pas aussi utopique à ce sujet que la dame chèvre. Le monde du showbizz était justement construit avec des sacrifices. Toute la question était de savoir qui sacrifier, autant faire les choix les plus judicieux en la matière. Si cette perspective aurait pu inquiéter Mettaton qui, sait-on jamais, auraient pu y déceler une menace sous-jacente dissimulée, elle ne l'affola pas outre mesure. Son entretien avec Toriel lui avait montré qu'elle n'était pas du genre à trahir ses alliés pour arriver à ses fins, il n'avait rien à craindre d'elle. En fait, il valait mieux qu'il soit à ses côtés ; avec son côté Bisounours hippie, elle avait bien besoin d'un véritable neutre comme Mettaton capable aussi bien de divertir son public à grand renfort d'extravagance que de faire un petit coup de pute de derrière les fagots pour obtenir ce qu'il désirait. Toriel seule n'aurait pas tenu deux secondes en face de leur nouvelle souveraine, surtout si sa fourberie atteignait un niveau convenable. Il rigola franchement à son ultime proposition.

« Oooh, my ! Tu devrais faire attention à qui tu proposes ce poste, chérie ! Je ne suis qu'un animateur, la politique ne m'intéresse pas. Du moment que tu promets de me laisser diffuser mes émissions comme bon me semble et que tu m'accordes certaines exclusivités, je ne demande rien d'autre. »

Surtout que s'investir dans la politique davantage pourrait se faire au détriment de son activité première, le spectacle et ça, Mettaton n'était pas prêt à y renoncer. Du moment qu'on le laissait faire sa petite popote dans son coin ... Eh bien, il n'en voulait pas plus. C'était la raison pour laquelle le règne d'Elthyse ne lui semblait d'ailleurs pas la meilleure alternative pour laisser son business prospérer. Même si, avouons-le, être à une place aussi haute dans le régime pourrait avoir des avantages. Par exemple, il s'imaginait déjà avec une cape rose bordée de plumes scintillantes, clamant fièrement devant tout un peuple à son écoute tandis qu'on construirait des statuts à son effigie. En tant que conseiller, la première chose qu'il recommanderait se résumerait à répandre plus de paillettes partout, à diffuser son émission sur tous les écrans et à enfermer tous ceux qui n'auraient pas le bon goût de l'écouter. Ouais. Plus il y songeait, plus il se faisait peur à lui-même. Définitivement, ce n'était pas une bonne idée de lui confier ce poste. Et puis, de toute façon, tant qu'ils n'auraient pas renversé le régime, cela ne servait pas à grand chose de faire des plans sur la comète.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand la réalité dépasse le Gorafi ...
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'élève dépasse le maître.
» (MATT BOMER) ✚ Quand la réalité rejoint la fiction...
» Charte du Juge d'application des peines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: Souterrains (Zones RP) :: Hotland :: MTT resort :: Hôtel-