Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)


Premier forum RP inspiré d'Undertale...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mer 2 Nov - 12:57

Le vent se leva, tandis que tout ces petits bouts de papiers, de ce livre que j'avais déchiré en milles morceaux, s'envolaient , je me sentais comme un personnage de manga qui regarde des pétales de cerisiers s'en aller, alors que ses cheveux se font aussi emporté par la brise. Cette musique me revenait en tête au même moment, je me sentais si bizarre à ce moment précis. Était-ce la beauté du moment? Quelle livre avais-je mit ainsi en charpie? Un livre qui appartenait à mon identité que j'avais retrouvé chez moi. Mes parents avaient déménagés et la maison cherchait un nouveau propriétaire. En fouillant les cartons de déménagements et en bravant la loi, étant entrée par effraction avec Arthur, j'avais retrouvé des affaires à moi. Et sous ses yeux, j'avais tout détruis dans le plus grand des silences vocales. Le regard froid sur cette photo de famille où nous sourions tout les trois. Je ne vous connais plus, Papa et Maman, je fais une croix définitive sur mon ancienne vie. Me voici une autre personne, au passé inconnu, mais au futur à écrire. J'étais ressortie avec un livre de photos souvenirs et c'est là que je l'ai déchirée et que le vent a tout emmené avec lui.

Après quoi, nous regagnions la rue en toute innocence. Arthur me regardait de sa grande taille, je savais qu'il avait de la peine pour moi mais personnellement j'allais bien malgré mon regard las de tout. Il me prit la main et je le laissais ainsi faire. Quel adorable garçon, mais il ne me fera pas cèder à mes menaces de le tuer si il me trahit. Mes idées se changèrent du tout au tout quand je tombais sur un magasin de télévisions qui affichaient des publicités banales, mais cette publicité là m'intéressait : Mettaton au grand théâtre pas plus tard que ce soir?! Mon regard enfantin se tourna vers Arthur, le regard plein de supplications qu'on y aille. De toute façon il n'aurait pas eu le choix. Je le traînais presque vers cet endroit pour acheter nos places en avance, et quelle queue ! La chance fut avec nous, il nous resta des places au tout devant de la scène.

Nous attendîmes le soir, et moi avec impatience. Pourquoi donc? Car je connaissais Mettaton par le biais de l'Internet. Ce grand personnage haut en couleur me plaisait, robotique et très proche de ce qui me plaisit dans la vie. Je ne suis pas du genre fangirl à courir après tout et n'importe quoi, mais j'avais vraiment envie de voir cette personne autrement que par l'écran de mon ordinateur ou d'une télévision. Je n'en restais pas moins pour autant qu'une geek qui s'imaginait être dans un jeu vidéo en réalité virtuelle.

La nuit vint enfin quand la lune éclairait un ciel noir de nuages cachant les étoiles. Nous nous installâmes à nos places dans le brouhaha d'une salle géante et résonnante, je devais me rapprocher de l'oreille d'Arthur et crier pour qu'il m'entende parler. J'étais ensuite blottit dans mon siège, vibrant d'excitation et attendant le début du spectacle en jugeant les levels des gens dans la salle et l'Expérience qu'ils pourraient me donner si je les tuais. Au passage, je suis curieuse de voir celui de Mettaton !  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Ven 4 Nov - 21:48
Assis dans sa loge personnelle, la star contemplait son reflet dans le miroir à la recherche de la moindre imperfection susceptible de gâcher son numéro. A vrai dire, il ne se regardait que distraitement, plutôt concentré sur le show à venir. De toute façon, il était déjà parfait physiquement parlant, il n'avait pas besoin de se prendre la tête sur cet élément pendant des heures. En revanche, sa prestation scénique lui demandait plus d'effort. Enfin, effort ... La scène était sa place naturelle, il n'avait pas besoin de se forcer pour garantir un spectacle grandiose. C'était comme respirer pour vous, ou nager pour les poissons. Du stress ? Non mais vous plaisantez ? Mettaton ne connaissait pas le trac. A vrai dire, il était plutôt excité que l'heure arrive pour qu'il puisse s'y mettre. Il soupira avant de se lever de sa chaise puis se mit à faire les cents pas.

En dépit d'une résistance lors de ses allers-et-venus, il s'avança un peu plus loin dans la pièce. Clac. En haussant un sourcil, il se retourna vers la source du bruit fort peu plaisant avant de s'apercevoir que son appareil de rechargement gisait au sol. Oops. Il ne s'était pas rendu compte que le fil était si court. Ni qu'il était en partie enroulé autour de sa roue. Double oops. Il avait dû s'entortiller dedans lorsqu'il avait roulé dessus par mégarde. Voilà pourquoi il préférait avoir des jambes. Mais bon, les gens adoraient le voir passer en EX sur scène. De plus, une part de ses fans éprouvaient de la nostalgie envers son apparence d'origine. Il se devait de satisfaire tout le monde.

Comme d'habitude lorsqu'il faisait une connerie, Mettaton ne se laissa pas démonté et ignora l'incident superbement, même s'il galéra pendant quelques minutes à retirer ce fichu câble de l'essieu de sa roulette. Le drame clôt, il sortit sa loge VIP à la recherche des autres membres de la troupe pour vérifier que tout était en place. A sa surprise, Blooky l'attendait devant la porte depuis tout ce temps. Visiblement, il n'avait pas voulu déranger la star et avait donc patienté sagement. Aaaw. Trop mignon. Adorable. Du marshmallow rose dégoulinant à la barbe à papa. Mais franchement inutile.

A chaque fois, Mettaton lui répétait que non, il ne le dérangeait jamais. Sauf que visiblement, il parlait dans le vide. D'autant que Blooky pouvait traverser la porte même lorsqu'elle était fermée à clef. Parfois, Mettaton avait l'impression qu'il ne savait plus comment se comporter avec son cousin, comme si quelque chose avait définitivement cassé entre eux. A cause de lui. Blooky ne le percevait probablement pas de la même façon. Néanmoins, la célébrité ressentait souvent un certain mal l'aise face au fantôme. Voire de la culpabilité. De sorte qu'il ne lui avait jamais avoué expressément son ancienne identité. Peut-être qu'au fond, il ne se considérait plus comme ayant une ancienne identité ; il était pleinement et entièrement Mettaton, un robot.

Grosse ambiance dans les coulisses donc. Après quelques échanges, Shyren rejoignit la groupe. Ce dernier s'éparpilla peu de temps après lorsque l'heure fatidique approcha. L'animateur attrapa un micro tout en augmentant le volume de sa propre voix. Il se hissa sur la scène, derrière le volumineux rideau rouge, puis se plaça au centre, ses écrans tous éteins. Derrière le rideau, il entendait l'effervescence de la salle, un espèce de brouhaha inarticulé composé d'un tas de conversations éparses. Mais vous savez quel était sûrement leur point de commun ? Il en était le sujet.  

Les lumières baissèrent en intensité dans le public tandis qu'elles augmentèrent de façon significative de ce côté-ci de la scène, faisant apparaître l'ombre de la célébrité sur le rideau. La rumeur s'estompa petit à petit jusqu'à s'éteindre complètement.

« OOOH OUI. »

Le public exulta face à sa catchphrase. Le rideau se leva. Spectacle !

*

Au terme de deux heures et demi de show intensif pour le public comme pour l'animateur, la représentation approchait de son terme. Du chant, de la danse, de l'acting, des effets dans tous les sens avec du passage en forme EX et des paillettes qui tombent sur son corps parfait, des invités prestigieux, des cadeaux aux spectateurs ... Bref, du grand divertissement, comme si Mettaton résumait tout ce qu'on pouvait trouver sur sa chaîne en si peu de temps. Maintenant, il fallait conclure d'une manière splendide. Quelque chose dont le public se souviendrait en ressortant. Qui lui donnerait envie de revenir.

« Mes chéris, nous venons de passer un merveilleux moment ensemble. Malheureusement, il va falloir nous séparer.La salle murmura sa tristesse tandis que Mettaton prit brièvement un air attristé. Et si je vous disais que quelqu'un parmi vous peut avoir l'occasion de poursuivre la soirée en ma compagnie ? OOOH, suspense ! Qui sera donc l'élu ? »

Mettaton fit quelques pas avant de prendre la pose dramatiquement, une jambe levée. Shyren lui donna une enveloppe. Lentement, précautionneusement, en jouant la carte de l'instant grave à fond, il l'ouvrit. Ses yeux se posèrent sur l'unique chiffre qui était écrit sur la feuille. Son visage s'illumina. Il releva la tête et indiqua d'un geste ample le siège numéro six, devant. Immédiatement, un spot éclaira la personne en question. Il s'agissait d'une petite fille avec des cheveux roses et des mèches blanches.

« Ne sois pas timide chérie, monte avec moi sur la scène. » lui dit-il avec un clin d’œil complice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Sam 5 Nov - 11:27
Le show commença enfin, les rideaux s'écartèrent et la Star était là. Je crus m'envoler de mon siège tant j'appuyais sur mes mains pour m'élever, être de quelques millimètres plus proche de Mettaton, peu importe sa forme ! Je voulais évaluer son niveau et sa dose d'Expérience, mais je m'éclatais tellement, l'esprit diverti par le spectacle que j'avais complètement oublié de le faire! Comment ce robot pouvait-il être aussi à l'aise devant autant de monde? C'est sûrement son charisme, sa personnalité, qui fait que rare sont les gens qui ne l'apprécient pas.

Arthur semblait tout de même aussi enjoué que moi car il était aussi sage que moi. J'avais le coeur léger, comme si j'avais mit de côté tous mes soucis pour deux heures et des brouettes de temps. J'adore ce genre de vide que j'éprouve, loin des problèmes et de la douleur. Ce robot devait absorber le malheur pour le recycler en bonheur ! C'est certain !!

Quand vint la fin des danses, des chants, des paillettes que même ceux de la première rangée avaient subis, genre moi j'ai plein de paillettes dans mes cheveux roses, héhé! Mettaton annonça que le show était terminé. Je reprenais ma respiration qui avait été saccadée ou rythmée avec la musique durant tout le spectacle. Wow, je ne m'en remets décidément pas! J'entendais les rangs de derrière faire des bruits de déception. Arthur me souffla même un "Le temps passe vite quand on s'amuse." et il avait parfaitement raison !

"Et si je vous disais que quelqu'un parmi vous peut avoir l'occasion de poursuivre la soirée en ma compagnie ? OOOH, suspense ! Qui sera donc l'élu ? "

Je me redressais pour regarder le robot, les yeux écarquillés et la bouche en accent circonflexe. Il n'y a qu'une chance infime pour que je sois choisie malheureusement, et le karma n'est pas quotidiennement avec moi. Ces temps-ci je n'arrive pas à tuer car mes ennemis me rendent chèvre. Entre l'aveugle et le "spectre" qui avaient devinés en deux secondes que j'étais une meurtrière alors qu'il n'y avait aucune preuve, j'avais de quoi grincer des dents!

Mettaton fit une pose comme il sait les faire avec classe (je vais finir par en faire si je ne retiens pas mon côté fangirl!!!), et reçut ensuite une enveloppe de Shyren, le monstre à la belle voix. Le suspens était tel, et Mettaton prenait son temps, nous arrêtions tous de respirer, et on allait manquer d'oxygène à force. C'était trop impressionnant !!!

Qu'est-ce qu'il y avait sur ce bout de papier? Un nom? Une catégorie? Un numéro? Une identité? Je regardais dans toute la salle en me retournant sur mon siège pour voir si quelqu'un allait être illuminé par les projecteurs en grand élu de cette soirée. Mais que fus mon étonnement quand une lumière m'arrosa les yeux...C'était mon siège qui était éclairé?!

Arthur me fit des thumbs up des deux mains, très heureux pour moi, et je balbutiais, mes joues devenant rouges et mon regard fuyant tandis que toute la salle m'observait.


« Ne sois pas timide chérie, monte avec moi sur la scène. »


Oooh,Ooooh... Je ne m'y attendais tellement pas! Ce regard que Mettaton m'avait lancé en plus...Je frissonnais en quittant mon siège et en sautillant vers la scène pour me retrouver en face de celui-ci. Il était si graaand... Sa classe me mettait la pression, moi toute petite chose. Si j'avais annoncé que j'étais une tueuse avec ma figure intimidée, personne ne m'aurait cru ! Avant même qu'il ne demande mon prénom, je me présentais car j'avouais que je ne savais plus trop ce que je faisais.


"Brlbl...Je m'appelle Ry..Brlr."


Je tournais les yeux vers Arthur qui m'encourageait du regard. Je n'aurais jamais cru qu'une telle chose m'arriverait un jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Dim 6 Nov - 13:26
La demoiselle parut très surprise avant finalement de le rejoindre sur la scène. Mettaton comprenait parfaitement sa réaction. Lui-même aurait été fort impressionné de se rencontrer. Heureusement qu'il se fréquentait tous les jours ; maintenant il était habitué à son propre charisme. Sans qu'il l'invite à le faire, elle se présenta. En soit, il n'avait rien contre l'initiative. Du moment qu'elle ne se mettait pas à des faire des doigts à l'assemblée, elle était libre de profiter de son moment de triomphe comme elle l'entendait. Son nom de famille était un peu bizarre, il cru même avoir mal compris au départ. Finalement, il jugea que ce détail importait peu.

« Un grand bravo à toi Ry Brlr ! » La salle applaudit de mauvaise grâce devant la gagnante. Si certains étaient de bons joueurs, d'autres, jaloux de ne pas avoir été sélectionnés, applaudir d'une manière forcée. Si le commun des mortels ne faisaient pas la différence, Mettaton, lui, par habitude, le ressentait. « Et merci à vous pour avoir été un public si merveilleux ! »

Cette fois-ci, l'assemblée gratifia la star de vivats tandis que celle-ci salua en compagnie de ses acolytes. Blooky joua la musique de conclusion. Le rideau se baissa petit à petit jusqu'à toucher le sol. Alors seulement, Mettaton se releva et se concentra sur Ry. C'était une petite fille. Parfois, Mettaton était surpris du jeune âge de ses admirateurs. Après tout, il ne faisait pas vraiment dans les dessins animés. Mais constater que dès leur plus jeune âge, les enfants avaient déjà le bon goût de le regarder le remplissait de fierté. Autour d'eux, la scène se vidait au fur et à mesure, chacun regagnant les coulisses tandis que dans la salle, le brouhaha typique de fin de spectacle s'installait. Le robot baissa le volume de sa voix significativement afin qu'on ne l'entende pas de l'autre côté du voile.

« J'ai cru comprendre que tu étais accompagnée. Si tu veux, tu peux demander à la personne de venir nous rejoindre derrière, en coulisse. Je vais faire passer le mot pour qu'on le laisse entrer. »

D'un geste ample et démesuré, il lui indiqua le bout du rideau où elle pouvait passer pour donner son message. Il faisait référence au jeune homme à la place à côté de Ry qui lui avait adressé un geste. D'un autre côté, il pouvait s'agir d'un simple voisin ravi du bonheur de la gagnante. Bref, il la laissait maître de faire un signe ou non. Ceci fait, il descendit les quelques marches qui séparait la scène de l'entrée des coulisses, vérifiant que Ry le suivait à intervalle régulier. Même si normalement, personne n'entendait leur conversation derrière le rideau vu que tout à chacun était occupé à refaire le show tout en quittant la salle, il préférait trouver un endroit plus approprié. En l'espèce, sa loge ferait parfaitement l'affaire. Et puis, tous les fans rêvaient d'entrer dans la loge de leurs idoles, non ? Comme s'ils espéraient secrètement de dénicher quelque chose de tout à fait scandaleux.

Le trajet fut plutôt court. Mettaton remercia chacun de ses collaborateurs qui le félicitèrent pour sa performance sur son chemin. Finalement, ils arrivèrent devant la porte décorée d'une étoile rose lumineuse dans laquelle était écrit son nom. Il ouvrit la porte, invita Ry à passer devant lui, puis pénétra dans son antre. Sa loge était une salle éclairée assez cosy. Un canapé rose à plumes trônait en son centre, tout près d'une table basse où gisait une pile de lettres de fans - et quelques unes de troll, aussi - dont seulement la moitié était ouverte pour l'heure. Oui, vous avez bien lu, le canapé avait des plumes. Non, sérieux, évitez de chercher la logique et le rationnel dans les goûts de Mettaton, ça vous évitera des migraines.

Son matériel de rechargement se trouvait au sol, là où il l'avait laissé tout à l'heure. A gauche se trouvait un miroir entouré de grosses lampes ainsi qu'une tablette avec des magazines people et du maquillage. Détail étonnant, des photos étaient affichées sur le miroir. Bon, on ne va pas se voiler la face, la plupart était des photos glamours de Mettaton sous toutes ses formes qu'il s'était auto-dédicacé. Mais en petit, format vignette, parmi cette amoncellement de lui, on pouvait voir une photo de lui avec Alphys et une autre en compagnie de Blooky et Shyren - et tout au fond, en flou, une tâche orange qui n'était autre que Burgerpants. Lorsque le melon de Mettaton menaçait de nouveau d'enfler, il regardait ces vignettes et se souvenait de ses erreurs. Comme tout à chacun, Mettaton n'aimait pas spécialement qu'on lui mette le nez dans son caca.

Sur sa droite, un dressing avec ses tenues. S'il avait pu, il aurait souhaité personnaliser davantage sa loge. Toutefois, étant donné que son occupation n'était que temporaire, il ne voyait pas trop l'intérêt d'aménager l'endroit entièrement à sa convenance quand bien même, au final, il revenait souvent du fait de la proximité de cette salle de spectacle avec les souterrains. Comme ça, il parvenait à concilier sa carrière télévisée en bas et celle du haut.

Satisfait, il s'installa sur le canapé à moitié allongé avec classe, laissant sa chaise à la disposition de Ry. Sauf si elle préférait s'asseoir à côté de lui. Bon, par contre, il prenait un peu beaucoup de place. Remarquez, elle pouvait tout autant rester debout. Elle faisait ce qu'elle voulait après tout.

« Alors, comment as-tu trouvé le spectacle de ce soir ? Fabuleux, n'est-ce pas ? »

Pour Mettaton, le meilleur moyen d'entamer une conversation, c'était de parler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Dim 6 Nov - 19:51
Ry Brlr?! Je fus encore plus gênée vu que c'était juste mes bredouillements, j'avais vraiment l'air d'une idiote et suite à cette erreur de ma part, Arthur gonflait les joues de rire. Pff! Si je l'attrape, je l'égorge ! Enfin, pas pour le moment, je me sens incapable de bouger et de réfléchir à proprement parler. Je voyais bien que je faisais des envieux mais je n'échangerais pas cette chance contre quoi que ce soit aujourd'hui !

Le regard que me porta Mettaton après l'acclament finale de sa foule me faisait me poser des questions, que pensait-il de moi? Pourquoi ce regard très impressionant? Mes petits yeux jaunes clignaient chacun leurs tours d'un air niais. Le rideau baissé, les gens partaient, et dans peu de temps, je serais en face à face unique avec Mettaton. Comment ça? Une génocidaire qui se comporte ainsi? Les génocidaires ne sont pas un groupe ou un titre, mais une attitude. Et même les plus grands tueurs ont des sentiments et des émotions. Qu'on ne me considère plus comme tel si ils le souhaitent, je tuerais, encore et toujours, pour obtenir le level 100 et devenir la plus grande méchante que ce monde ait connu !!!

Mettaton me parlait d'une voix plus basse, me proposant de faire rejoindre mon compagnon à notre petite soirée. C'était vraiment très sympathique de sa part. Je lâchais en retour un sourire et un chuchot de "merci"! C'est vrai que si Arthur n'avait pas pu venir, où serait-il aller en attendant? On n'avait pas encore cherché d'Hôtel aujourd'hui et on a pas de téléphones ni lui ni moi. Mettaton m'indiqua comment joindre Arthur, et d'un petit pas léger et rapide, je trottinais vers lui pour lui faire un signe de venir. Il ne comprit pas au départ, mais finit par se lever et me rejoindre.

D'abord, je lui pinçais le bras pour son rire de tout à l'heure puis je lui pris la main, toute guillerette. Je l'entraînais à la suite de la Star qui nous emmenait encore je ne sais où. On le découvrira en temps voulu ! Et ce fut vite découvert, vu que c'était sa lo-oooooge?!! Waaah ! Je vais voir une vrai loge comme dans les films sur internet et tout?! Trop bien ! J'en aurais vu des choses en une soirée! Le Robot était félicité par son équipe tout le long du trajet et il y avait de quoi. Ce robot était un pur bijou de technologie et...Il était plus humain que les robots que j'ai connu dans ma vie. Il n'y a que dans mes dessins animés qu'ils semblent sentimentales.

Il nous fit entrer dans la loge et je me blottis dans un coin de la pièce avec Arthur près de moi en attendant de savoir la suite, j'avais le coeur en accéléré. Arthur semblait admirer les meubles et surtout le drôle de canapé qui attirait son attention, l'air intrigué. Moi j'aimais bien ce canapé. Puis il y avait aussi les photos sur le miroir, je ne reconnaissais pas certaines personnes sur celles-ci, mais ce n'était pas mes affaires.

Une fois notre inspection visuelle achevée, nous remarquâmes la magnifique pose de Mettaton sur le canapé. Pour l'imiter, je pris une pose un peu n'importe comment en restant debout, j'avais trop de frissons dans les jambes pour m'asseoir, ce fut donc Arthur qui emprunta la chaise.


« Alors, comment as-tu trouvé le spectacle de ce soir ? Fabuleux, n'est-ce pas ? »


Demanda le robot qui lança la conversation de la soirée. Me sentant malgré tout dans la logique que cette personne ne veut pas se taper une fangirl mais une amie d'un soir, je déclarais, l'air toute satisfaite :

"C'était grandiose! Rien à redire! Ca doit être néanmoins beaucoup de travail, c'est ça qui est respectable chez vous, votre charisme et votre détermination!"


Puis me vint une absence très courte, j'avais eu comme...Envie de le tuer? Non, quand même pas?...Mais cette expérience serait tellement bien dans mon corps...Il me rapporterait gros...Je ne peux pas passer à côté de ça. Mais comment le tuer? Ma fourchette ne lui fera aucun effet, c'est un robot en acier... Il me faudrait quelque chose de plus mortel...


Je repris mes esprits, je crois que je suis un tantinet fatiguée moi, hehe...J’espère que je ne vais vraiment pas céder à mes pulsions ce soir, pas sur Mettaton.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mer 9 Nov - 21:05
Mettaton eut un sourire amusé devant les réactions de Ry. C'était dingue, la façon dont ses spectateurs agissaient en sa présence. Certains perdaient tous leurs moyens et n'arrivaient même pas à articuler un seul mot. Ceux-là étaient ceux que la star plaignait le plus ; il était déçu pour eux à vrai dire. Ces personnes avaient la chance de le rencontrer, de pouvoir échanger avec lui mais le stress dévorait leur aisance de sorte qu'ils ne pouvaient pas profiter de leur moment privilégié pleinement. Au contraire, d'autres acquéraient une assurance disproportionnée à son contact, se permettant certaines choses qui l'agaçaient fortement.

Quoiqu'il soit, il n'aurait pas dit mieux pour résumer sa prestation. Enfin, si, probablement. Mais il était toujours plus agréable d'entendre des compliments des autres plutôt que de soi-même. Oh, il le savait que sa performance était parfaite. Non, ne l'accusez pas tout de suite de faire preuve d'arrogance, rangez ce doigt accusateur dans votre poche encore un petit moment. Disons simplement que le robot expérimenté savait apprécier la valeur de ses performances à force de pratique. Il savait lorsqu'il avait assuré et, au contraire, s'apercevait immédiatement quand il n'avait pas été à la hauteur de ses propres attentes. Après tout, c'était lui qui se mettait une barre aussi haut. D'autant que soixante-dix pour cent du temps, il improvisait, ce qui compliquait l'exercice.

« De la détermination ? Tu me flattes chérie, je n'en demande pas tant. Mais oui, la charge de travail est assez conséquente. Que ne ferais-je pas pour satisfaire mes fans ? »

Son sourire s'élargit, presque ironique. Connaissait-elle la véritable signification du mot détermination dans les Souterrains ? Ou, plus généralement, pour les monstres ? La remarque l'amusait plus qu'elle ne le flattait en vérité. Les monstres n'avaient pas de détermination, raison pour laquelle leur âme était si fragile face aux humains et que leur corps ne persistait pas à leur mort. Quoique vu sa situation, Mettaton se demandait si cette vérité universelle s'appliquait encore à lui. Loin de lui l'idée de se croire invincible, il savait pertinemment qu'en devenant pleinement corporel, il avait perdu son invulnérabilité totale. Cependant, contrairement à ses cousins qui s'incarnaient dans des Dummys - quelle idée, vraiment -, lui avait pris une voie très originale voire inédite de sorte qu'il était impossible de savoir ce qu'il adviendrait. Un robot n'avait en théorie aucune date d'expiration, n'est-ce pas ?

Les humains étaient marrants tout de même. Fascinants par beaucoup d'aspect. Drôles à leur manière. Même si la recrudescence parmi eux de génocides étaient inquiétante. Ce type de problème ne le concernait pas. Il était une star vouée à briller, toutes ces affaires d'état ne le touchaient guère. Sauf si on commençait à s'attaquer à ses fans. Qu'est-ce qu'une célébrité sans audience ? Il avait besoin de son public. Loin de se douter que Ry nourrissait des pulsions à son égard très peu recommandables, Mettaton se contenta de croiser les jambes.

« Bien ! s'exclama-t-il joyeusement. Dans trente minutes, je devrais me rendre au fond du théâtre dans le local qui sert de salle d'enregistrement provisoire. Oh, si, tu sais, juste avant la diffusion du film du soir, il y a la page météo. Et vous viendrez avec moi. En attendant, si vous avez faim ou soif, faites-moi le savoir. Nous avons toujours des produits MTT-Brand de première qualité dans notre réserve. »

Il ne serait pas dit que Mettaton était un mauvais hôte. Ne nous voilons pas la face pour autant : tout ce que l'animateur faisait était teinté en filigrane d'une visée marketing. Évidemment, ce n'était pas sa motivation principale. On pouvait reprocher beaucoup de choses à Mettaton, comme son égo, mais jamais d'être un fin calculateur manipulant ses fans. Après tout, l'argent ne l'intéressait absolument pas. Tout ce qu'il désirait, c'était la célébrité pour elle-même, voire, presque naïvement, pour satisfaire son public.

« Et ne sois pas timide, tu peux me poser n'importe quelle question. » trouva-t-il bon d'ajouter avec un nouveau clin d'œil, quitte à être redondant par rapport à ce qu'il lui avait déjà dit au moment de monter sur scène.

Bon, étant donné qu'on ne voyait qu'un seul de ses yeux à cause de sa mèche, le résultat était assez étrange. Glamour et bizarre. Il posa son regard sur le garçon, l'accompagnateur de la petite fille. Ce dernier n'avait pas pris la parole jusqu'à présent. Etait-il intimidé ? A moins qu'il ne se sente pas la légitimité d'intervenir vu que techniquement, il n'avait pas gagné le jeu. Bah, peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Ven 11 Nov - 10:57
« De la détermination ? Tu me flattes chérie, je n'en demande pas tant. Mais oui, la charge de travail est assez conséquente. Que ne ferais-je pas pour satisfaire mes fans ? »

Mettaton souriait fortement, et je souriais en retour. Arthur était plutôt attentif aux regards du robot mais il ne disait rien. Pendant cet instant de détente, j'analysais dans mon jeu de réalité virtuel. j'imaginais dans ma vision ma barre de sorts et d'armes, mon inventaire sur la gauche, et je fixais d'un air enfantin Mettaton pour découvrir son niveau. Mais au lieu d'un nombre, je voyais une étoile. Et l'expérience qu'il rapporterait?...50 000?! Ma bouche fit un rond et mes yeux s'écarquillèrent tant j'étais ébahie.

Tant...D'expérience...Je pourrais monter de niveaux...Tellement...Vite...


Je secouais la tête afin d'oublier ce que je venais d'apprendre. Le Diable me tentait de toute part.

Puis Mettaton déclara jovialement dans un croisement de jambes :

« Bien ! Dans trente minutes, je devrais me rendre au fond du théâtre dans le local qui sert de salle d'enregistrement provisoire. Oh, si, tu sais, juste avant la diffusion du film du soir, il y a la page météo. Et vous viendrez avec moi. En attendant, si vous avez faim ou soif, faites-moi le savoir. Nous avons toujours des produits MTT-Brand de première qualité dans notre réserve. »

Trop cool ! J'eus un grand sourire, la bouche ouverte. Ca allait être super intéressant à regarder! Je voyais bien qu'Arthur avait faim et le cachait d'un regard fuyant quand je l'observais, et je demandais du coup juste quelque chose à manger pour lui. Il rougissait de gêne, les bras croisés et ne quittant plus le sol des yeux. Qu'il est mignon !

Mettaton m'autorisait à lui poser n'importe quelle question. Mais que pourrais-je bien lui demander d'intéressant? Il me fit un clin d'oeil et je l'imitais, en enfant que je suis. Je m'asseyais sur les genoux d'Arthur tandis qu'il était encore tout gêné. Remuant mes jambes dans le vide, je pensais lui demander tout ce qu'il me passait par la tête :

"Vous avez un faible pour quelqu'un?
Comment a commencé votre carrière?
Que pensez-vous des humains actuellement?
Vous pouvez manger malgré que vous soyez un robot?
Comment peut-on vous tu..."


Ma bouche se cripsa et ma main se plaqua dessus, une sueur froide me parcourant le dos. Je devais modifier la fin de ma phrase avant de passer pour une psychopathe.

"Euh...Vous pouvez tomber malade?"


J'ai fait une grosse boulette, je priais que Mettaton n'y fasse pas attention. De toute façon, il ne lui arrivera rien tant que j'ignore comment lui faire du mal. J'étais séparée en deux, et je me mordais la lèvre de résistance. Arthur vint même me prendre les mains et me changer les idées. J'attendais néanmoins de connaître les réponses à mes questions, je voulais savoir tout cela, si ce n'était pas déjà trop familier de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Sam 12 Nov - 18:01
Les réactions de Ry commençaient à le laisser perplexe. Alors qu'il n'avait rien fait de particuliers, elle sembla s'illuminer soudainement, ébahie par quelque chose de mystérieux. Voilà qui était troublant. Venait-elle seulement de réaliser qu'elle était en présence de la plus grande star des Souterrains ? Certaines personnes avaient besoin d'un peu de temps pour se rendre compte de la réalité de la situation, persuadées qu'il ne pouvait s'agir que d'un rêve. De ce fait, il laissa couler sans trop se poser de questions. Tout au plus haussa-t-il un sourcil sous sa mèche.

Elle s'assit sur les genoux du type qui n'avait toujours rien dit depuis tout à l'heure. Eh bien, ce jeune homme était très impressionnable. Il était amusant de constater qu'une petite fille était plus à l'aise qu'un adolescent dans ce genre de cas. Celle-ci lui sortit une liste de questions. Il venait d'ouvrir la boîte de Pandore on dirait. Il la laissa achever sa liste avec enthousiasme même si la fin le laissa particulièrement perplexe. Comment peut-on vous quoi ? Vous tutoyer ? Vous tuer ? Vous tuyauter ? Vous turlututu ? Comme s'il ne s'agissait qu'une simple faute de langage, elle changea de question du tout au tout. Peut-être s'agissait-t-il d'une erreur de formulation. Mettaton ne lui en tint pas rigueur même si le lapsus l'intriguait.

Bien, commençons point par point tout en faisant jouer ses talents d'acteur. Pour certaines, il allait devoir user de son aptitude à jouer un rôle afin de ne pas répondre de but en blanc. Mettaton était rompu à l'art de l'interview et à l'art de dissimuler des détails de sa vie. De ce fait, démêler le vrai du faux de l'exagération et de l'extravagance était un exercice particulièrement difficile pour son auditoire, qui, bien souvent, se laissait embobiner.

« Un faible pour quelqu'un ? Il prit un air faussement pensif. C'est pour un de tes amis ? Dans ce cas, s'il cherche un faible, je peux éventuellement lui prêter Burgerpants. »

Son sourire s'élargit à son tour en un smirk. Évidemment, il n'était pas stupide, il savait parfaitement ce que l'expression avoir un faible signifiait. Mais jouer sur les mots l'arrangeaient dans le cas présent étant donné qu'il ne fournissait que très peu de détails sur sa vie privée en général. Peut-être parce qu'il n'en avait pas au final. Il passait son temps à travailler, partagé entre toutes ses activités. Bon, puisque vous êtes des curieux, je vais vous avouer qui était le crush de Mettaton ... Accrochez-vous bien à votre siège. Surtout, ça reste entre nous, n'est-ce pas ? Bien. La personne pour qui Mettaton avait un faible n'était autre que ... Lui-même. Ses cheveux, son regard, ses magnifiques jambes ... Il n'y avait rien à jeter. Si vous vous souvenez au tour précédent lorsque je vous ai demandé de ranger votre doigt accusateur, vous pouvez dès à présent le sortir.

« Ma carrière a commencé comme toutes les carrières télévisées : la caméra s'est allumée et j'ai tourné ma première émission. Il n'y avait pas de programmes de divertissement dans les Souterrains avant qu'ils soient ouverts et ma chaîne était la seule à la télévision. »

Une période tout à fait triste de l'histoire du monde des monstres. Beaucoup n'avaient pas connu l'isolement dans les Souterrains, ils ne connaissaient pas l'ampleur des évènements qui s'y étaient déroulés là où Mettaton y avait pris part directement, quelque soit les choix que Frisk ait fait. Au moins, vous pouvez saluer son effort de réponse qui, comparé à la précédente, n'était pas que du troll.

« J'a-do-re les humains chérie ! Ils sont une source d'inspiration constante ! Que ce soit avant ou actuellement. Même si la nouvelle de l'augmentation des génocides est inquiétante, commença-t-il songeur avec une pointe de sérieux, je ne voudrais pas qu'on s'en prenne à mes fans. Je ne supporterais pas qu'on s'en prenne à toi ou à n'importe quel membre de mon fandom. »

Tout à coup, il était beaucoup plus sérieux. Depuis toujours, Mettaton avait eu cet attrait pour le monde des humains. D'ailleurs, c'était grâce à sa passion qu'il avait pu acquérir un corps, indirectement. S'il n'était pas un héros, il ne pouvait pas ignorer certaines choses et l'augmentation des génocides en faisait partie. Il avait toujours imaginé le mode NEO comme répondant à cette finalité : protéger et non attaquer. En revanche, jusqu'à présent, il n'avait jamais pensé à l'éventualité de le revêtir un jour. Et il espérait jamais ne devoir à le faire à vrai dire.

« Regarde mon émission Cuisiner avec Mettaton et tu auras ta réponse. Finalement, non, je ne peux pas tomber malade. »

Sauf peut-être si un jour, ses audiences étaient catastrophiques. Allons bon, ce n'était qu'une hypothèse d'école, il était trop populaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Dim 13 Nov - 16:57
Mettaton allait répondre à mes questions, même si je voyais que parfois, il semblait concentré sur mes drôles d'attitude. Là, à force de faire des bêtises, il finirait par savoir. Faute à moi à vrai dire, je ne suis qu'une enfant, je n'ai pas les secrets du parfait tueur au regard impénétrable et au masque d'acteur parfait. La première question, sur le petit faible ! Oui, j'aime bien poser cette question aux gens, car sur Internet, je voyais beaucoup d'amours, de baisers, voir plus sale encore, mais ça, je n'aimais pas regarder, je préférais un amour mignon !

« Un faible pour quelqu'un ? C'est pour un de tes amis ? Dans ce cas, s'il cherche un faible, je peux éventuellement lui prêter Burgerpants. »

J'éclatais de rire. J'ai adoré comment il avait tourné ma phrase, je préfèrais complètement cette réponse au finale ! Même Arthur ne put s'empêcher d'en rire. Si j'avais sû ce qu'il m'attendais, j'aurais écris une liste interminable de questions pour rire une éternité !

Je pense connaîte de vue Burgerpants, un homme qui travaille au service de Mettaton, au Fast-Food, mais j'ignorais qu'il était vu comme un triste faible ! Il faudra que j'aille un jour y faire un tour pour le voir d'un peu plus près. Et si il est si faible que ça, je pourrais même peut-être le tu...

Mettaton avait du coup commencé sa réponse à la deuxième question, et j'en oubliais ce que j'étais en train de penser précèdemment pour l'écouter d'une oreille attentive avec Arthur qui avait reprit son calme avec difficulté. Il ne faut pas grand chose pour le faire rire toute une journée lui !

« Ma carrière a commencé comme toutes les carrières télévisées : la caméra s'est allumée et j'ai tourné ma première émission. Il n'y avait pas de programmes de divertissement dans les Souterrains avant qu'ils soient ouverts et ma chaîne était la seule à la télévision. »

C'était incroyable de se dire ça n'empêche. Avant Mettaton, il n'y avait rien par rapport à la télévision. C'est lui qui a donné cet esprit de divertissement par l'écran aux monstres. C'est pas parceque les humains l'ont que les monstres devraient s'en priver ! Car sachez-le : Je ne porte pas d'avis mauvais ni bon sur les monstres, car les humains sont de la vermine, donc je n'ai pas à juger quelqu'un, si je ne suis pas mieux. (C'est très philosophe pour une enfant mais j'ai appris tout ça par Internet).

D'ailleurs, après mon jugement pensif sur les monstres, voici la troisième question se réfférant aux humains :

« J'a-do-re les humains chérie ! Ils sont une source d'inspiration constante ! Que ce soit avant ou actuellement. Même si la nouvelle de l'augmentation des génocides est inquiétante, je ne voudrais pas qu'on s'en prenne à mes fans. Je ne supporterais pas qu'on s'en prenne à toi ou à n'importe quel membre de mon fandom. »

Je souriais à cette réponse, heureuse de savoir qu'il y a bien des gens qui aiment les humains alors qu'ils ont une part si sombre en eux. Je le sais la première, moi qui tue pour un jeu vidéo. N'est-ce pas classique et stupide? J'assume dorénavant, et si je viens à mourir, je veux que ce soit de la main d'un héros, pour que mon histoire ressemble à celle de mon jeu vidéo préféré !

Ca me faisait bizarre de lui parler en sachant que je suis une "génocidaire", comme le précisent certaines personnes, bizarrement, donc qu'il veuille me protèger de ce que je suis...Après il ne sait rien de mes crimes, c'est normal qu'il pense ainis. Mais devrais-je lui dire la vérité? Peut-être cherchera-t-il à me tuer? Bah, mourir de la jambe de Mettaton, c'est une mort glamour après tout.

« Regarde mon émission Cuisiner avec Mettaton et tu auras ta réponse. Finalement, non, je ne peux pas tomber malade. »

J'hochais la tête, satisfaite sur mon petit visage aux joues gonflées de bonheur. Je lui avouais que ma pause question était terminée, et que peu importe ce qu'on ferait maintenant, je suivrais. Je pense que je lui dirais plus tard, voir en fin de soirée, que je suis toxique, je me sentirais allégée et en même temps, Mettaton ne m'approchera plus, et mieux vaut pour lui. Non pas que je suis très puissante, au contraire, c'est mon physique qui empêche les gens de me tuer l'esprit sans remords.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mer 16 Nov - 21:22
Une bouffée d'autosatisfaction emplit Mettaton devant ce public restreint qu'il parvenait à conquérir avec aisance. Certes, au départ, il n'avait pas spécialement pour objectif de les faire rire. Toutefois, en tant qu'animateur, il lui suffisait de constater qu'il parvenait à divertir d'une manière générale, quelque soit la forme de la réaction, pour que son égo soit flatté. D'un autre côté, l'audience en question n'était pas difficile à séduire ; ils étaient déjà acquis à sa cause. L'effort demandé pour les convaincre n'était que minime. Ravi d'avoir fait son petit effet, Mettaton rayonnait. Conséquemment, plus le robot s'enfermait dans l'autocongratulation, moins il était enclin à décrypter les réactions étranges de Ry. Quand on chasse le naturel, il revient au galop : Mettaton avait la fâcheuse tendance à éclipser l'existence des autres au fur et à mesure qu'il se concentrait exclusivement sur lui-même.

Sa prestation plut à ses deux spectateurs qui avaient la banane à la fin de son intervention. Normalement, c'était à cet instant que le showman se serait incliné bien bas tandis que le rideau se baissait. Mais, en l'espèce, il était encore loin du grand final. Ry n'avait plus de questions. De toute façon, il venait déjà de brosser un large portrait de tout ce qui le concernait, directement ou non, et il ne voyait pas ce qu'elle aurait pu lui demander d'autre. Même si, soit dit en passant, Mettaton adorait qu'on lui pose des questions sur sa petite personne ; il aurait pu se livrer à cet exercice toute la soirée avec joie.

L'animateur débordé jeta un coup d'œil à l'heure. Évidemment, trente minutes ne s'étaient pas écoulées. Pour autant, Mettaton mourait d'envie d'aller à la salle d'enregistrement. Là-bas, il était dans son élément, sous les projecteurs et devant les caméras. Généralement lorsque qu'il désirait quelque chose, il ne s'embarrassait pas de précautions ; il faisait ce qu'il voulait, quand il le voulait; En l'occurrence, cette fois-ci n'échappa pas à la règle. Il se leva avec classe - toujours - avant d'indiquer d'un mouvement ample et exagéré - toujours - la porte.

« Si vous voulez bien me suivre, je vais vous faire découvrir l'envers du décors. »

Une petite pointe d'excitation transparaissait dans l'attitude de la célébrité. Il se dirigea vers la sortie, se rappelant miraculeusement qu'il était accompagné. Ce serait dommage de claquer la porte au nez des touristes ... Et pas très bon pour sa publicité. De ce fait, il jeta un rapide coup d'œil en arrière pour vérifier qu'on le suivait avant de nouveau de s'engouffrer dans les coulisses.

Il leur présenta avec enthousiasme les loges des autres de ses collaborateurs et les locaux où on stockait les accessoires. D'ailleurs, il laissa Ry entrer la salle où on entreposait les costumes pour qu'elle prenne ce qu'elle désirait en guise de souvenir. Boarf, vous savez, ils en avaient des tonnes en réserve. Il lui suffisait de claquer les doigts pour avoir ce qu'il désirait. De plus, ses plus belles pièces, ses pièces personnelles, étaient entreposées dans sa loge. Dans le local, il n'y avait que des accessoires mineurs comme les costumes des autres membres de la troupe, des chapeaux, des boas à plumes, des micros à strass complètement kitsch et autres du même acabit.

Il ne restait plus grand monde dans les couloirs. Beaucoup des monstres de l'équipe technique étaient déjà rentrés chez eux, exceptés ceux qui devaient gérer les tournages de dernière minute que la star décidait arbitrairement de filmer, comme ça, par envie. Après tout, sur sa chaîne, il pouvait prendre le direct à son bon vouloir. Il ne se privait pas d'user et d'abuser de ce pouvoir lorsqu'il avait  une idée d'émission sur le coup ou une information sensationnelle qu'il ne pouvait pas attendre de partager. Les pauvres techniciens avaient appris à faire profil bas dans ce genre de situation où Mettaton n'en faisait qu'à sa tête.

La troupe passa à côté de Blooky qui les regarda passer sans mot dire. Mettaton détourna le regard comme si de rien n'était avant que la situation ne devienne gênante et que ce vilain mal l'aise ne vienne l'assaillir. Le groupe arriva enfin devant une salle au fond des coulisses. De nouveau, Mettaton laissa entrer les promeneurs en premier avant à son tour de pénétrer dans son deuxième sanctuaire. La pièce n'était pas très grande et assez sombre. Elle contenait un fond vert sur lequel étaient braqués des projecteurs à la lumière aveuglante. Deux caméras dernier cri lui faisaient face, prêtes à être allumées. Enfin, un écran derrière les caméras permettait de voir ce qui était diffusé sur le fond vert en temps réel.

« Ce n'est qu'un studio d'appoint, trouva-t-il bon de préciser avec une moue, celui de Hotland est beaucoup plus grand, mieux équipé, et plus glamour. »

En plus, comble de l'horreur, ce studio n'était absolument pas glamour. Oui, vous avez bien lu ! Quelle erreur grossière ! Quelle faute impardonnable ! Mais bon, Mettaton n'avait pas le temps de retourner à Hotland dans ces conditions, lorsqu'il avait un direct peu de temps après un spectacle à la surface. Faute de glamburgers, on mange des starfaits, mon cher. Il retrouva néanmoins son sempiternel sourire lorsqu'une idée germa dans son esprit.

« Oh ! Que dirais-tu de tourner la météo à ma place, chérie ? Juste pour un petit essai. »

Mettaton ne prendrait pas le risque de diffuser quelque chose dont il ne pouvait assurer la qualité. Ce serait un coup à blanc, pour du beurre. A moins que la prestation de Ry ne se démarque, évidemment. Mais les critères du robot étaient probablement trop élevés pour une petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Jeu 17 Nov - 19:44
Nous allions enfin bouger un peu ! J'ignore depuis combien de temps nous parlions, je ne vois jamais le temps passer! Arthur me suivait dans ma marche, nous allions voir comme l'a précisé Mettaton, l'envers du décors! Je sautillais d'un air guilleret, je me sentais déjà un peu plus familiarisée avec Mettaton, donc je me relâchais un peu, sans laisser place à mon côté un peu trop sanguinaire ! 50 000 d'XP, c'est quand même bien non?...Oui mais non, pas maintenant !

Nous suivions Mettaton à la suite, et j'essayais de marcher dans la même dégaine que lui, en tournant parfois la tête vers Arthur pour voir comment il se portait. Mettaton nous invita à passer alors la porte et je pouvais admirer comme l'autre côté du miroir. Après la scène, les effets spéciaux, la classe et les poses, je pouvais contempler ceux qui permettaient tout ce show et d'en créer la magie. Entre les accessoires et les nombreux ouvriers du chantier de l'idole, j'en avais de partout à regarder !

Mettaton m'infiltra dans le local aux costumes pour que j'y prenne un souvenir, mes yeux brillèrent très forts à ce moment là et je ne pus refuser un tel présent. Je pris alors un chapeau comme les mafiosos portent. J'adore ce genre de choses! Satisfaite, nous reprîmes notre chemin entre les loges des techniciens et autres bonnes âmes qui travaillaient ici. Ils ne doivent pas avoir beaucoup de temps libre dis donc, je les plains ! Je suis plutôt heureuse d'être encore une enfant !!

Nous étions passés à côté d'un fantôme que je crus avoir déjà vu quelque part, sauf si ma mémoire me joue des tours, j'avoue que son visage me portait à confusion. Il avait l'air si bizarre, voir un peu mal dans sa peau à première vue. J'étais trop concentrée dessus pour remarquer ce qu'Arthur observait sur le visage de Mettaton : Une certaine ignorance, pas un seul regard sur le fantôme. Mais après ce n'était peut-être qu'un manque d'attention !

Nous passâmes une nouvelle fois premier dans une autre porte. Je relevais le feutre sur ma tête pour mieux admirer la salle. Tout ce matériel ! Des fonds verts ! Des caméras imposantes ! On ne devait pas s'ennuyer ici !

« Ce n'est qu'un studio d'appoint, celui de Hotland est beaucoup plus grand, mieux équipé, et plus glamour. »

Je me tournais vers Mettaton, le Borsalino me gênant un peu la vue, mais je vis sur ses lèvres une petite moue, je ne fais que supposer qu'il préfère celui de l'Hotland ! En rejetant une nouvelle fois un regard sur le petit studio, moi je trouvais ça sympa. Mais je ne mettais pas non plus la barre très haut, Mettaton avait mit la barre sur la Lune actuellement.

Tandis que mes petits yeux scrutaient encore la pièce en y réfléchissant grossièrement, la voix de Mettaton me réveilla encore de mes pensées et me fit cligner de nombreuses fois des yeux.

Faire la météo à sa place?! Mais je vais faire n'importe quoi ! En vrai, je pensais cela, mais mon corps eut pour première réaction un mouvement de victoire, une acceptation totale. Mais qu'est-ce qui me prends... Je me mis malgré tout en marche derrière le comptoir, grimpant sur le tabouret pour le mettre à ma taille et je gardais le borsalino sur ma tête pour le côté badass!

Arthur m'observait un peu hébété, il ne parle vraiment pas beaucoup celui-là, il faudrait que je lui coupe la langue pour extraire deux trois points d'XP si il n'en a pas besoin. Je pris alors une grande inspiration, et je commençais mon show d'une voix loli et d'un air très mignon, mais qu'allais-je dire? Je devais certainement balancer des choses évidentes, comme ça je ne ferais pas de bêtises !

"Monsieur Madame, Bonjour ! Aujourd'hui est comme tous les jours une merveilleuse journée ! Pas de pluie, pas d'orage, non ! Juste un ciel bleu et un soleil brillant ! Mais savez-vous ce qui rend encore plus brillant une journée ensoleillée? Non? Eh bien, c'est évident ! Mettaton et sa brillante personne voyons ! A Hotland, il fait toujours chaud, A Snowdin, c'est la saison pour faire des bonhommes de neige, A Waterfall, il faut faire des sortie en n'amoureux !"

Après quoi j'eus un trou de mémoire, un mal aise et je devins rouge comme une tomate, je ne savais plus quoi dire. Je regardais Mettaton, l'envie me reprit de récupérer son expérience, mais je cachais mes yeux sous mon borsalino de gêne, et je coulais à l'horizontal sous le comptoir.

Arthur regardait alors Mettaton et lui souffla sans hausser le ton :

"Elle n'est pas comme ça d'habitude, vous lui faites vraiment de l'effet."

Il se doutait bien qu'il n'y avait pas que sa personne qui m'intéressait malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Dim 20 Nov - 19:25
Ry s'avança vers le fond vert sous le regard critique de Mettaton. Il s'attendait à une prestation passable, remplie de bafouillis, d'un débit ennuyeux sans aucun geste pour pimenter le tout. Normal pour des amateurs. Néanmoins, il fut agréablement surpris par ce qui se joua devant lui. Cette petite fille était mignonne, avec son chapeau trop grand et son enthousiasme. Évidemment, le maître du divertissement ressentit immédiatement un manque dans le speech, ce piment qui viendrait rendre la scène inoubliable pour tous les téléspectateurs. Ry était un poil trop statique au goût du robot, qui, pour sa part, était peut-être un poil trop mobile quand il enchaînait les poses. A moins que la difficulté provenait de son style vestimentaire. En rajoutant une robe à volants par exemple ou une veste à sequins ... Non, les habits n'avaient rien à voir là-dedans. Frisk avait attiré le public alors même que son style était tout simplement déplorable.

Mettaton sortit de son intense analyse lorsque son apprenti provisoire lui adressa un compliment. Vous voyez, l'animateur avait un radar lorsqu'il entendait parler de lui, surtout en bien. Il capta la flatterie, ravi même si ce n'était pas une nouveauté pour lui, puis se replongea dans son intense analyse, pensif. Malheureusement, la fin partit en cacahuète à la déception de Mettaton. Et zut, dommage. C'était comme voir le soufflé monter dans le four et pouf, qu'il retombe misérablement comme une chiure d'oiseau sur un pare-brise lorsqu'on ouvre la porte. Ouais, on excusera la comparaison poétique. Quelle tristesse ! Mettaton allait devoir intervenir. Prêt à apporter son soutien héroïquement, il fut toutefois retenu par l'accompagnateur qui lui souffla un mot.

Ah, d'accord. Il était plus surpris par le fait que cet homme sache parler plutôt que par l'information qui venait de lui être délivrée. Vraiment, c'était un pléonasme. Il savait très bien qu'il faisait de l'effet.

« C'est mon travail, non ? Faire de l'effet aux gens. » se contenta-il de répondre d'un ton égal, avec un léger haussement d'épaules.

Il se dirigea vers Ry.

« Eh bien chérie, pour un essai, ce n'était pas si mal ! »

Il tenait quelque chose. Il ne lui manquait plus qu'à le sublimer pour faire grimper l'audience. Bon, généralement, la météo n'était pas une émission ultra épique pleine de rebondissements avec des millions de téléspectateurs. Enfin, sauf peut-être la météo de Mettaton lorsqu'il se lâchait.

« Regarde derrière la caméra, juste en face. Tu vois le petit écran ? Il te sert à voir la carte qui s'affiche derrière toi en temps réel. »

Actuellement, ledit écran ne diffusait rien d'intéressant. Un geste de Mettaton suffit pour que la carte apparaisse. Les paysages de Hotland défilèrent avec un énorme soleil dessus et une température impressionnante. Rien d'autre. Et ouais, vous vous attendiez à quoi ? Un prompteur ? OH MY ! Quelle grossièreté. La prochaine fois que vous prononcez un mot aussi vilain, je serais dans l'obligation de vous demander de quitter la salle. Mettaton n'avait pas besoin de prompteur, il faisait tout au feeling, en improvisant au fur et à mesure. L'idée qu'on lui impose son texte le révulsait. A l'occasion, il consentait à apprendre quelques lignes quand il tournait une série ou qu'il jouait dans une pièce de théâtre. Mais rien ne garantissait qu'il allait se cantonner au script initial jusqu'au bout. Alphys pouvait témoigner.

« On va la refaire une fois, à mon signal. Tu as juste à reprendre ton texte plus lentement, il était parfait. Oh, et lâche-toi chérie ! Fais de grands gestes pour apporter de la tension à ton message. »

Quant à savoir s'il y avait vraiment besoin d'ajouter de la tension à la présentation de la météo, c'était une autre question. Quoiqu'il en soit, Mettaton glissa sur le côté, juste hors du cadre. Oh, quel étourdi il était, il avait oublié de préciser que cette fois-ci elle passerait en direct. Mince alors. Heureusement qu'il l'avait fait exprès. Oui, c'était un peu de la manipulation, il devait l'avouer. Mais s'il lui avait dit de but en blanc, elle aurait probablement été mal à l'aise devant la caméra allumée.

Fier de sa stratégie, il prit l'antenne. Le jingle d'ouverture passa sur toutes les télévisions tandis que Mettaton gardait l'œil sur le compte-à-rebours annonçant le départ des hostilités. Quelques secondes après, il adressa un signe de la main à Ry, comme s'il n'avait cherché qu'à faire coïncider le début de sa prestation avec le défilé des cartes sur le fameux petit écran. Et puis, il attendit que son tour vienne pour qu'il puisse rejoindre Ry sur le devant de la scène, son devant de la scène.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Lun 19 Déc - 14:42
(HRP : I'M BACK QAQ)

Arthur ne sut pas quoi répondre, il n'avait pas l'habitude de parler à des personnes de type narcissiques. Il n'en rajouta pas tandis que Mettaton après m'avoir fixé comme un professeur durant un oral de BAC me rejoint pour m'annoncer quelque chose.

« Eh bien chérie, pour un essai, ce n'était pas si mal ! »

Je souriais, mais je me doutais que je n'avais rien fait de fantastique comparé à ce que faisait Mettaton.

Le voir ainsi rendit une fois de plus mon cerveau fou. Je m'imaginais faire une émission de cuisine où j'arrachais difficilement ses membres avec Arthur pour en absorber l'expérience, ayant broyé son visage sous le batteur pour ne pas observer un regard haineux ou déçu sur moi.

Sortie de mes pensées, celà devenait difficile de ne pas avoir envie. C'était comme votre plat favori qui était posé là, mais qu'une vitre vous empêche de l'atteindre. Vous résistez à vos envies et vous vous dites que vous n'avez pas les armes pour casser la vitre. Mais vous imaginez encore, toujours, que vous mangez ce plat.

« Regarde derrière la caméra, juste en face. Tu vois le petit écran ? Il te sert à voir la carte qui s'affiche derrière toi en temps réel. »

Je n'arrivais plus à l'écouter, il était si près, et je n'avais rien pour le mettre à terre. C'était partie difficile. Arthur voyait dans mes yeux que je ne résistais plus. Il hésitait quand à me faire partir d'ici. Le chaton ne peut pas attraper le paon, trop gros oiseau pour lui.

« On va la refaire une fois, à mon signal. Tu as juste à reprendre ton texte plus lentement, il était parfait. Oh, et lâche-toi chérie ! Fais de grands gestes pour apporter de la tension à ton message. »

Hm? Pardon? Il parlait encore. Je me souvenais de ces derniers mots, mais avais-je vraiment envie de le refaire? J'étais lentement en train de retomber dans une envie de tuer. De jouer à mon jeu vidéo grandeur nature. Comment on nous appelle déjà dans ce monde quand on est comme ça? Génocidaire?

Je me réveillais d'une nouvelle absence, pourquoi Mettaton était-il repartit aussi vite? Ah oui ! Le Texte ! Je me sentais tout autre, et je repris, très à l'aise, voir trop :

"Monstres, Humains, Robots qui font des poses, Soyez la Bienvenue pour la Météo d'aujourd'hui ! Ce n'est pas Mettaton qui présente cette fois-ci, c'est la petite Ry! Hors de L'Underground, il fait beau et ensolleillé! Allez dehors vous amusez sur la plage et dans les parcs d'attraction ! Pour l'Hotland, le temps est sec mais parfait pour les frileux et ceux qui veulent bronzr, pensez à prendre une bouteille d'eau pour ne pas souffrir de déssèchement ! Snowdin est chaleureux malgré le froid permanent grâce à son ambiance festive et ses habitants qui voient aujourd'hui un jour banal mais agréable à vivre! Et Waterfall est parfait pour les rendez-vous romantiques, même si ce ne sont pas de vrais étoiles, le spectacle est indispensable, pensez à vous y rendre si vous n'avez pas encore pu voir les plus belles étoiles artificielles de ce monde!"

C'est vrai que j'avais assuré dans ma tête, mais j'ai dérapé. Dans tous les cas, j'aurais dérapé.

"Je vous demanderais de faire un acceuil du tonerre à Mettaton ! C'est peut-être son dernier jour d'existence aujourd'hui, il faut qu'il en profite jusqu'au bout ! Un malheur n'est jamais bien loin d'arriver ! Imaginez si il venait à se faire tuer par un fou furieux !"

Malgré mes propos terrifiants que même Arthur en resta bouche bée, je gardais un sourire enfantin, mais il devenait malsain quand on entendait des paroles aussi effrayantes dans la bouche d'une gamine. Je tournais mes yeux vers Mettaton cette fois-ci, tendant la main vers lui. Eh beh, j'aurais essayé de tenir toute la soirée, mais c'était un rêve trop grand. Je veux son expérience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mar 20 Déc - 18:22
Légèrement sur le côté, la star croisa les bras, son regard fixant Ry bien que son esprit était entièrement tourné vers la courbe d'audience. Pratique d'être un robot ; il avait une magnifique vue sur ses audiences dès qu'il le désirait. Ces statistiques résumaient toute sa vie. Il les consultait encore plus souvent qu'une adolescente regardait son facebook. Il voulait de nouveau constater la véracité de ses analyses. Mettaton avait toujours raison ; il savait pertinemment que mettre une petite fille à l'écran brièvement allait attirer son auditoire, ne serait-ce que par curiosité. Il ne lui restait plus qu'à vérifier ce calcul et constater une fois de plus qu'il était un génie du divertissement. Il ne prêta qu'une enceinte distraite à la version numéro deux du discours de Ry. De toute façon, avec ses conseils avisés, l'amélioration devait être suffisante pour atteindre son minimum d'exigences voire le dépasser de quelques centimètres.

Au moins, elle semblait plus à l'aise qu'à son premier passage. Aaaah, splendide. Mettaton admirait sa propre intelligence au même niveau que son charisme ; encore une parfaite démonstration de son génie. Ne pas révéler la diffusion en direct de l'émission avait exactement produit l'effet escompté auprès de sa charmante fan. Encore un succès à ajouter à son longue liste. Son sourire s'agrandit en constatant la hausse des chiffres croissante. Peut-être qu'elle n'était pas extraordinaire mais le nombre ne cessait d'augmenter petit à petit, confirmant ainsi qu'il avait attisé la curiosité des monstres devant leurs postes de télévision.

Il ne manquait plus que lui dans le tableau qu'il avait brossé. Bientôt, il entrerait à son tour en piste et la courbe crèverait le plafond. Après tout, au fond, les gens désiraient plus que tout le voir lui. Alors qu'il s'attendait à devoir intervenir de son propre chef, arrivant à l'improviste en accomplissant une entrée grandiose comme il savait si bien les faire, il fut surpris d'entendre l'invitation de Ry. Décidément, cette petite prenait bien trop ses aises à son goût. L'idole passa de la satisfaction pure à un semblant de défiance. Il n'aimait pas qu'on prenne son rôle. Cette émission était la sienne, point. Sur le coup, il trouva que sa réaction était un poil exagérée ; Ry ne voulait pas monopoliser le temps d'antenne, au contraire, elle l'invitait à se joindre à elle. Pardonnez sa surréaction, la simple évocation qu'on puisse un jour le remplacer le rendait légèrement nerveux.

Rasséréné, il s'apprêtait à faire son entrée en scène. A montrer à tous qu'il était la seule et l'unique star de l'Underground. Mais le discours de Ry ne s'arrêta pas à son invitation. La suite fut particulièrement intéressante et pas pour les bonnes raisons.

Venait-on de le menacer en direct ... ? Les paroles de la petite fille sonnaient comme une menace à peine dissimulée envers sa personne. Soit elle montrait une crainte touchante mais malvenue envers sa personne vis à vis des dangers qui se multipliaient dehors, soit elle venait clairement de proférer une provocation à son égard. Dans tous les cas, voilà quelque chose que Mettaton ne serait tolérer à l'antenne. Sa chaîne véhiculait des messages positifs. Toujours. Et surtout en des temps troublés comme avec cette histoire abracadabrante de guerre. Il était un animateur conçu pour divertir. Faire peur aux gens n'était pas divertissant.

Toutefois, il ne pouvait pas couper l'antenne comme ça, brusquement. Les gens allaient se poser des questions, s'inquiéter.

« Oooh oui ! » ronronna-t-il en tendant une jambe de sorte qu'elle seule soit visible dans le cadre. Il la reposa en avant, légèrement fléchie. De cette façon, il était à présent entièrement entré dans le cadre tout en prenant une pose magnifique, bras tendus. « Adorable, vraiment, merci beaucoup ma chérie de t'inquiéter pour moi. » Dissiper le malaise. Être positif et plein d'entrain. The show must go on, son leitmotiv. « Mais Mettaton sera toujours là pour son public adoré, quoiqu'il arrive. »

Il fit un clin d’œil à la caméra affichant un air décontracté au possible et ignorant au passage la main tendue par Ry. Devait-il couper maintenant ? Une part de lui lui soufflait que ce serait sage, qu'ainsi, il limiterait les dégâts auprès de son auditoire désormais un peu confus. Mais son autre part, l'animateur, voyait l'audience continuer à croître, intriguée par la tournure inhabituelle de la  météo. Eh bien ... Mettaton n'avait jamais été un robot très raisonnable, surtout lorsqu'on agitait sous son nez la courbe d'audience. Il darda sur Ry un regard interrogateur.

[HRP = YEAAAAAH \( * 3 * )/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19
Who am i !

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mer 28 Déc - 0:05
Quelle ambiance ! J'avais l'impression de jouer dans un film où le méchant dont on ignore l'identité venait de presque se révéler à l'aide de phrases très sinistres, comme si une musique de film d'horreur se levait lentement dans mon esprit tandis que je fixais Mettaton d'un sourire fixé, imperturbable, bizarre, trop forcé peut-être? Les yeux écarquillés pour rajouter une attitude loufoque et je me sentais redevenir moi-même. Je ne suis pas la personne la plus dangereuse du monde, personne ne tremble devant moi, mais chacun a peur de se dire qu'une enfant pense comme un tueur, c'est incompréhensible, c'est malsain ! C'est ça qui fait peur, l'incompréhension, messieurs dames!

Puis, avant qu'un réel malaise n'eut le temps de s'installer, Mettaton reprit le show en restant fidèle à lui-même. Cette jambe, cette élégance, tout serait parfait si je pouvais le mettre en morceau et récolter son expérience, un robot d'une telle classe devrait savoir partager, non? On peut le réparer après tout...Où est le drame?...

Mettaton me répondait indirectement quand il disait qu'il serait toujours là pour son public adoré, il répondait à mes propos, qu'il les ais parfaitement compris ou non. J'attendais, suite aux regards répétés de Mettaton sur moi, qu'il finisse par ne plus me regarder. Car je craquais !!! Je n'en pouvais plus ! Je l'adore au point de vouloir le détruire, n'est-ce pas un contexte sinistre de l'affection?

Arthur s'avançait, me faisait des signes dans l'ombre de m'arrêter, mais moi, je n'en pouvais plus. Je lui fis à lui un sourire, me fichant de savoir si les caméras m'avaient remarqués, j'étais psychopathe, sans sentiments, sans remords. Je m'avançais vers un des projecteurs sur pied et le soulevait. C'était un peu lourd mais je le fis basculer vers Mettaton pour créer des étincelles durant la chute de l'objet, lui faire peur, voir le blesser par hasard.

Qu'on essaye de m'arrêter, de toute façon l'acte est déjà commis. Arthur hurla mon nom et vint pour me saisir de ses bras et partir en courant en me tirant si fort le poignet. Mais moi j'hurlais à mon tour d'une voix enfantine pour rester, je voulais le tuer, et ces dernières paroles ne furent pas que des pensées. Je l'avais crié haut et fort, enragée, assoiffée.

Arthur me tirait de force et dégaina son fleuret par précaution si on essayait de l'arrêter dans sa fuite avec une petite meurtrière au bout du bras. Je lâchais un dernier regard à Mettaton avant de disparaître derrière une porte hasardeuse prise par Arthur, et je lui souris, affichant toute mes dents et toute ma stupidité.

Oui, car je sais que je suis stupide, clichée, peu originale. Attendez, une enfant tueuse à cause des jeux vidéos qui l'ont rendues violentes? Oh ! Attention ! C'est tellement classique. Mais je ne veux pas qu'on me voit ainsi, car dans ma tête, je vis un jeu vidéo grandeur nature, je n'ai qu'un seul coeur et une barre de vie, d'énergie... Un inventaire, une liste noire et d'amis, et une barre d'expérience...

Mais je ne veux pas être une héroïne aventurière, je veux être une tueuse, pour plein de raisons très égoïstes, me direz-vous ! Certains savent ce que c'est, parmi vous, de ne pas avoir assez d'attention de leurs parents...Donc on en récolte soit par la violence, soit par la détermination.

Vous savez quelle voie j'ai emprunté.

(HRP : Je te rassure, Mettaton ne sera pas tué, mais mon personnage est juste entré en folie meurtrière XD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 21
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton)

MessageSujet: Re: Tous en scène ! [FINI] (Feat Mettaton) Mer 28 Déc - 15:14
Mettaton sentait au fond de lui que la situation allait déraper. Plus que tout, il souhaitait qu'elle échappe à son contrôle en vérité. Il voyait déjà les chiffres s'affoler, crever le plafond lorsque tous les monstres et les humains ouvriraient leurs écrans afin de voir leur idole se sortir d'un mauvais pas avec panache. Le sourire qu'affichait Ry n'avait rien à voir avec celui qu'il se forçait à arborer en toute circonstance ; il était profondément malsain, annonciateur d'une catastrophe à venir. De son côté, celui de Mettaton se fit de plus en plus assuré, ravi de la tournure des événements. Son œil était braqué sur Ry, dans l'expectative, attendant le moment fatidique où elle basculerait. Il la voyait perdre peu à peu le contrôle. La petite fille qui était dans sa loge n'avait plus grand chose à voir avec le monstre qui se dessinait devant lui.

D'un autre côté, cette transformation expliquait beaucoup des réactions de l'humaine lors de leur tête-à-tête. Cette suite de bizarreries qui l'avait brièvement intrigué trouvait enfin son explication. Explication dont il n'allait pas tarder à faire les frais. Enfin, qu'avait-il à craindre ? Il était une star, un robot de surcroît, face à une gamine pas plus haute que ses jambes. Peut-être que Mettaton aurait pu éprouver des remords à cet instant. Après tout, il jubilait à l'idée de faire du massacre d'une enfant en direct un spectacle grandiose. Vous savez, la conscience de Mettaton ... Quand on mettait en face de lui une audience, elle s'enfermait dans une grotte et coupait tous ses moyens de communications. D'autant qu'il n'en était pas à son premier coup d'essai : Frisk avait déjà subi ses manigances des années auparavant, même si la situation était fondamentalement différente. Causer la mort de quelques personne ? C'est le showbusiness baby !

Au fond, le seul détail susceptible de causer des scrupules au robot était le fait que Ry eut été humaine. Mettaton aimait beaucoup trop les humains pour leur faire du mal, même si, à la base, il détenait quelques fonctions anti-humaines en son sein. Mais, d'un autre côté ... Si elle était réellement une génocidaire, pouvait-on réellement la considérer comme une humaine ? Pour avoir une telle réaction, elle ne devait pas en être à son coup d'essai. Il pariait qu'elle avait déjà un petit LV. De ce fait, il ne pouvait pas décemment la considérer comme un être humain à part entière. Et dire que les gens appelaient les habitants des Souterrains les monstres. Ils feraient bien de regarder parmi eux pour se rendre compte que les véritables monstres vivaient dans leurs rangs plutôt que chez ceux qui avaient hérité de cette appellation. Quand on pense que deux secondes auparavant, il était persuadé que l'histoire d'une guerre avec les génocidaires n'était qu'une fable pour les enfants pas sages, il était toutefois contraint de réviser son jugement. Eh bien, au moins, cet incident allait rassurer ses téléspectateurs lorsqu'ils assisteraient au triomphe glorieux deque leur animateur favori face à leur plus grande angoisse.

Sauf que le futur vainqueur ne pouvait pas lancer les hostilités. Certaines mauvaises langues l'auraient accusé d'avoir sciemment orchestré cet épisode, de s'en être pris à une innocente petite fille dont il n'y avait aucune preuve objectivement qu'elle était une psychopathe en puissance en dépit des indices de plus en plus visibles. Elle devait agir en premier, contraindre l'animateur à prendre une attitude défensive. De plus, il serait plus intéressant pour ses spectateurs de voir leur idole dans un mauvais pas dans un premier temps ; simple question de suspense. Elle s'avança vers un des projecteurs avant de le faire basculer en direction du robot. Celui-ci, dans l'attente, l'esquiva sans aucune difficulté. Il se paya même le luxe de faire une petit chorégraphie en esquissant un entrechat en toute souplesse sur la gauche puis en levant sa jambe de sorte à faire un grand-écart.

Il en fallait beaucoup plus pour l'impressionner, mais moins pour le faire ruminer intérieurement. S'en prendre au matériel, quel monstre ! Ce projecteur valait une véritable fortune, comme tout l'équipement qui se trouvait dans ce studio d'appoint. Le voir s'écraser au sol dans un violent fracas de verre brisé arracha un cri d'effroi intérieur à la star. La lumière éclata sur le sol, produisant quelques étincelles éparses. D'ailleurs, un petit éclat de verre griffa la peinture de son plastron. En soi, cela n'avait rien de douloureux pour un être de métal et de magie comme lui. Pour l'heure, il ne l'avait même pas encore remarqué. Non, il voulait plus qu'une attaque indirecte, il voulait qu'elle lui saute dessus, que son âme apparaisse sous ses yeux. De toute façon, tant qu'elle ne s'en pas directement à son cœur, il ne risquait pas grand chose.

Elle se mit à hurler des abominations, qu'elle voulait le tuer lui. Mettaton aurait probablement réagi s'il n'avait pas été obligé de gérer les conséquences de l'incident avec le projecteur. Ce dernier dans sa chute avait tapé dans le fond vert qui, après avoir vacillé pendant quelques précieuses secondes, s'écroula. La bande de lumières accrochée au sommet éclata à son tour en atteignant le sol, offrant une vision parfaitement chaotique. Un micro s'écroula dans un crissement sonore horrible. Heureusement, il restait encore un projecteur debout capable d'offrir un éclairage décent au direct. Mais l'incident empêcha Mettaton de remarquer la fuite de la proie qu'il comptait offrir à son audience. Surpris par la chute du fond vert qu'il n'avait pas anticipé, trop occupé à jouer la comédie devant l'écran en prenant une expression outrée face caméra, il perdit quelques précieuses secondes à s'en dépêtrer avec classe. Lorsqu'il releva la tête, Ry et le garçon muet avaient disparu. Merde ! La star en fut fortement agacée. Pour autant, il ne se lança pas à leur poursuite. Il n'était pas un justicier. Son sens des priorités lui imposait de s'occuper de son auditoire avant toute chose même s'il était contrarié que la cible se soit enfuie avant d'offrir à son public un show mémorable.

Il se planta devant la caméra en arborant une fausse expression choquée.

« Oh my, mais à quoi venons-nous d'assister ? Mes beautés, je suis sous le choc. Votre animateur favori, agressé dans ses propres studios. Complot ? Tentative d'assassinat ? Je vous propose un point complet sur les événements dans une dizaine de minutes, après notre page de publicité. »

Il gratifia son auditoire d'un sourire franc avant de couper le direct. Parfait. Simplement parfait. Il allait être le centre des conversations dans tous les Souterrains. Chacun allait faire sa petite théorie, son commentaire, sa vision des choses. Dans tous les cas, on allait parler de lui. En ce sens, cette soirée était parfaite. Il ronronna en cherchant une vitre dans laquelle il pourrait remettre en place sa coiffure avant de prendre de nouveau le direct. Ses bottes écrasèrent des débris de verre sans pitié. Il se contempla avant de remarquer la petite rayure sur son plastron, ce qui lui arracha une moue. Personne ne la remarquerait à l'antenne mais lui ne voyait que ça. Néanmoins, il ne pouvait pas faire grand chose pour l'heure. Une fois qu'il se fut suffisamment admiré, il composa le numéro d'Alphys. Au bout de deux sonneries, il entendit la voix du docteur.

« Alphys chérie ? En regardant mon émission – et évidemment que tu le regardais, n'est-ce pas ? -, il y a eu une ... Difficulté inattendue. Je vais faire le buzz chérie ! Tu ne vas entendre parler que de Mettaton durant les jours suivants. Oui, oui. Quoiqu'il en soit, j'ai peut-être quelques informations à communiquer à la Garde Royale. Ou les mages, peu importe. Pourquoi je t'en parle ? Oh, mais j'ai autre chose à faire que de m'occuper de genre de broutilles. Regarde attentivement mon direct et je te rappelle après.»

En fait, il était juste tellement excité qu'il avait éprouvé le besoin d'en parler à quelqu'un. Il raccrocha, indécis sur la tournure qu'il allait donner à l'affaire. S'il disait de but en blanc qu'il pensait qu'il avait eu à affaire à une génocidaire, la psychose allait se renforcer. Une simple tentative d'assassinat lui semblait plus appropriée pour l'instant. Bien, il était temps de reprendre le direct !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ichiro entre en scène [fini]
» Skrillex Tous ses titres
» Léonor Fini
» Joyeux noel à tous!
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: Surface (Zones RP) :: Ville de Whitchapel :: Le grand théâtre-