Premier forum RP inspiré d'Undertale...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ry Ungo
Génocide
avatar

Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

MessageSujet: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Ven 19 Aoû - 0:37

Je m'étais une fois de plus fondue dans la masse suite à mon meurtre du monstre. Personne, personne ne saurait que c'était moi, et Arthur ne me balancera pas. Il me suivait actuellement d'ailleurs, sans qu'on se parle. Que lui dire de toute façon actuellement? Je ne tue pas les PNJs quand ils sont en masse, là, c'est la mort assurée.

On venait de manger un peu plus tôt à un fast food populaire, c'est lui qui a payé de sa bourse car il me devait bien ça. Ne pensez pas que l'avoir épargné fait de moi une bonne personne, je reste dans mon optique d'être une méchante grandiose et bourrée d'expériences, de skills, de stuffs et de golds !

Après notre repas on était repartit sur la ville pour nous trouver une occupation, je n'avais pas envie de rentrer maintenant à la maison de madame Josiane. Et en plus grâce à Arthur je vais pouvoir accèder à des choses qui ne le sont pas pour une enfant de 12 ans, c'est pas cool?

Tout mes caprices il les exécutaient, il me craint réellement alors qu'il a 19 ans, il devrait avoir honte de se dire Tueur en série, je vais le remettre sur le droit chemin, c'est une promesse! Si il me rend fière, j'en ferais mon bras droit de grande méchante, mais si il me déçoie, je le tuerais, je n'ai pas envie d'un boulet moi.

Tiens? Oh oh oh! Une salle d'arcades là-bas? Mes yeux brillaient alors que je fonçais en bon enfant vers les vitres avec son panneau tournée sur le "Open", m'annonçant que les portes du paradis m'étaient ouvertes! Après l'ordinateur, j'adore les jeux d'arcades ! Je n'y jouais que par ordinateur, j'ai toujours rêvé de mettre mes petites pattes sur l'un de ces petits bijoux ! Arthur me suivait comme un mollasson alors que moi, j'étais déjà entré pour voir petits et grands éclater les records sur les machines.

L'une d'entre elles était disponible, mon jour de chance ! Je venais devant celle-ci pour faire une partie, mais il me fallait des pièces. C'est là que mon talent de petite loli entre en jeu. Je regardais d'un air triste tel un chien battu mon cher Arthur pour le supplier avec des larmes de crocodiles et obtenir des pièces venant de sa poche.

Merci bien cher sbire ! Je rentrais la pièce dans la fente, et je me mettais déjà les mains sur les boutons, à observer l'écran. La borne était pile à ma taille, même si Arthur devait légèrement se pencher. Ca s'appelait The New Zealand Story, où on joue un Kiwi jaune (c'est un shiney?) qui doit sauver ses amis du méchant gros phoque (je crois que c'était de cette famille, ma mémoire me joue des tours). Mais très de blabla! Me voici lancée dans la partie.

Je m'en sortais bien, même si je devais littéralement marcher sur le pied d'Arthur pour lui dire de se taire lorsque je jouais, c'est pas agréable d'entendre des

"Tu t'es trompé, t'as mal joué, ah, pas par là, loupé, perdu."

de la part d'un gars plus faible qu'une gamine, non mais oh! Je reprenais ma partie en essayant d'aller le plus loin possible, Détermination !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Lun 22 Aoû - 9:44

Take off your clothes
Blow out the fire
Don't be so shy
You're right, you're right...

Les écouteurs envoient les décibels alors que Myu remonte la rue. Elle ne cherche pas à se presser, mais pour se frayer un chemin, elle doit avancer au pas de charge. Elle ne cache rien, et elle sais déjà où elle va. Elle va à cette salle d'arcade, au coin de la rue. Pourquoi? Parce que c'est le seul endroit où elle peut fumer sans qu'on lui fasse de réflexion, mais aussi parce qu'elle y a ses entrées et que le gérant la fournit en tabac et en briquet. En parlant de briquet.

-Vide...

Elle jette le morceau de plastique vide dans le caniveau, puis entre dans la salle. Elle repère d'instinct la petite surexcitée par son jeu, et un autre, probablement son grand frère. Mais l'écart d'âge est trop important. Ca ne peut pas non plus être son père, il est trop jeune... Un ami peut-être? Un baby-sitter, dans le meilleur des cas. Toujours est-il qu'elle passe derrière le duo avec un léger sourire aux lèvres.

-Pour le septième niveau, c'est la boîte verte qu'il faut ouvrir, pas la bleue...

Et elle enchaîne directement vers le comptoir.

-Eh, Stan, tu as ce qu'il me faut?

Le gérant de la salle la regarde sans comprendre pendant quelques secondes, puis il éclate de rire, sans vraiment le vouloir.

-Excuse-moi, j'ai vraiment du mal à m'habituer... Mais oui, pas de souci, c'est ce qu'il te faut.

Il disparaît quelques secondes dans l'arrière boutique, puis revient avec deux paquets de cigarettes et un briquet, le tout enroulé dans un élastique caractéristiques bleu... QUand au gérant, un trentenaire presque grisonnant, il a une sorte de moue gênée quand il la regarde.

-Je suppose que je te dois rien? Myu, je veux pas d'ennuis, mais faut que je fasse mes fins de mois, sinon, c'est la clé sous la porte, tu sais...

Et aussitôt, un sourire insolent vient taquiner les oreilles de la femme au corps d'enfant.

-Oh? Tu voudrais que j'en parles à Sirius? Tu devrais pouvoir t'arranger avec lui, non?

Et aussitôt, le dénommé Stan panique, pâlit, et se redresse d'un coup. Sirius est le grand baron du crime, le grand patron du syndicat du crime local. On prétend que c'est le pire Génocidaire qui soit, tout en étant sain d'esprit, ce qui est rare...

-N-non! Je veux pas d'ennuis, je te dis! Prends tout!

Et aussitôt, Myu éclate de rire.

-Mais détends-toi, nigaud! Je vais pas te dénoncer pour des clopinettes! Bon, le débat est clos...

Elle empoche la totalité de ce qui est étalé sur le comptoir. Elle emporte même un petit carnet qui traîne. Le gérant ne réagit pas. Il ne veut pas d'ennuis, et il a bien raison... Alors qu'elle allume sa première cigarette de l'après-midi, Myu se rend compte que le jeune garçon ne l'a pas quittée des yeux.

-Qu'est-ce que tu regardes, toi? T'as jamais vu une fille fumer?
Revenir en haut Aller en bas
Ry Ungo
Génocide
avatar

Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Lun 22 Aoû - 11:32

J'avais vraiment du mal, car même si je joue beaucoup aux jeux vidéos, je ne suis pas une experte. Un choix de boîtes s'affichaient à moi à la fin de ce niveau et je m'approchais de la bleue! Le bleu est la couleur de l'espoir et c'est très doux et froid à regarder. J'étais persuadée que c'était elle! Quand ma main comptait coulisser sur le bouton de validation, une voix passant derrière nous annonça que je faisais erreure sur la boîte et que je devais prendre la verte. Sur le coup je me suis retournée brutalement avec mon collègue pour juste voir partir une fille de mon âge se dirigeant vers le comptoir de la salle d'arcades. J'avouais ne pas aimer avoir tort, mais et si elle avait raison? Je fis l'essaie en fixant bien la boîte verte et surprise : La clef de la fin du niveau ! Elle avait raison ! Mais qui avait-il dans la bleue alors? Sûrement un piège quelconque. M-Mais pourtant le vert est la couleur de la jalousie !... Tant pis, au moins je ne frapperais pas sur Arthur pour me défouler d'avoir perdue bêtement, il pourra la remercier mentalement pour ça.

Mais le niveau Huit bugguait, plus moyen de jouer, le personnage faisait n'importe quoi et la console ne suivait plus mes actions sur les boutons. Je regardais Arthur d'un air mécontent et en même temps je ne voulais pas qu'on me prenne ma place le temps d'aller me plaindre. Je laissais donc Arthur surveiller ma place pendant que je marchais vers le comptoir où se trouvait la fille de tout à l'heure ainsi qu'un responsable que je comptais bien interpeller. Je veux continuer à jouer moi !

J'avais écouté sans faire exprès leur discussion car j'étais juste derrière la fille (Ninja! ) et du coup ils n'avaient pas dû me remarquer vu que je jouais son ombre,et vu que je ne parlais pas; j'attendais poliement mon tour. Hé, être une méchante n'interdit pas la politesse. Je ne comprenais pas vraiment de quoi ils parlaient car ce n'était pas mes affaires, mais j'écoutais malgré tout, que faire sinon? Ils fallaient bien qu'ils terminent de papoter pour que je puisse avoir ce que je voulais.

Sirius? Ennuis? Nigaud? Je ne comprenais vraiment rien, c'était toujours du sous-entendu à mes oreilles. Défoncer pour des clopinettes? Ca veut dire quoi? L'homme (qui devait sûrement s'appeler Nigaud vu que la madame l'a précisé//PAFF) lui avait donné des choses que je ne côtoie pas dans mon petit monde, je suis une méchante qui ne fume pas et ne boit pas, c'est pas bon et ça fait tousser.

Alors que j'attrapais l'attention du barman pour m'expliquer sur le problème de la machine, la fille avait commencé à fumer et je parlais en me cachant le nez et la bouche, pas envie d'être asphixiée. Je ne regardais pas Arthur, mais il semblait capté par la fille qu'il observait, voir dévisageait.

La fille lui fit la remarque de son observation un peu trop longue et lui demanda si il n'avait jamais vu une fille fumer. Pourquoi ais-je répondu bêtement et aussi platoniquement?

"Je pense qu'il n'a pas l'habitude de voir une petite fille de mon âge fumer, voilà tout ! "


Je me mêlais de ce qui me regardais un tout petit peu vu que ça parlait de mon esclave. Arthur me regardait, alors que je lui tournais le dos, de gêne, au point d'arrêter de fixer la fillette en se concentrant plus sur la borne d'arcades cassée.

Je repris alors mon affaire avec l'homme tout en gardant mon masque respiratoire qu'était ma main :

"Bonjour monsieur Nigaud (Il s'appelle bien comme ça non?), la borne d'arcades est cassée et plus rien ne fonctionne, vous pourriez venir voir s'il vous plaît? Je veux sincèrement jouer !"


Je faisais les yeux doux d'une enfant de mon âge en attendant son soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Mar 23 Aoû - 21:27

Il y a deux types de choses qui peuvent réellement surprendre Myu. Le premier, c'est tout simplement les monstres. Ils sont tellement différents les uns des autres! Encore que ceux qui sont génocidaires fonctionnent tous sur le même modèle, mais passons!
Toujours est-il que la deuxième est tout simplement les enfants. Car quand on a vu trop de choses pour rester parfaitement sain d'esprit, il y a toujours un enfant qui lancera à la cantonnade une phrase ou deux qui vous ferons sourire.
Et justement, cette fille étrange vient de ce classer dans cette catégorie. Sa remarque fait venir un sourire aux lèvres de Myu, alors que Stan éclate de rire et portait son attention sur le jeune homme.

-Ben mon con, si ça, c'est pas envoyé!

Et le même Stan de se figer en écoutant la gamine. Et une nouvelle fois, il éclate de rire.

-Non mais regardez-là! On dirait... je sais pas, moi... Une doux-dingue...

Et c'est au tour de Myu d'éclater de rire, projetant un nuage du fumée autour d'elle.

-Donne-lui ce qu'elle veut, au lieu de balancer des âneries plus grosses que toi!

Et Stan de contourner le comptoir sans se faire prier. Il se penche sur la machine et fronçe les sourcils. Il contourne la borne, en fait le tour, et finalement revient face à l'écran. Pendant de longues minutes, il bataille avec l'écran, puis semble avoir une illumination. Il retourne derrière la machine et la débranche. Il ouvre le capot et tripote les fils, remettant des composants en place, mais il finit par afficher une moue légèrement attristée.

-Rien à faire... Elle est morte!

Il se relève et claque presque le capot, avant de se retourner vers la gamine.

-Je m'y connais pas assez, faudrait faire venir un électricien, et j'en connais pas, personnellement. Faut que je passe un coup de fil, je reviens, j'en ai pour cinq minutes...

Il retourne derrière le comptoir et se dirige vers l'arrière boutique dont il claque la porte. Une fois seule avec le duo, Myu affiche un sourire...disons, beaucoup plus adulte. Le gamin... Elle avait envie de l'embêter... Mais vraiment de vraiment l'embêter...

-Dis donc, toi... Tu me regardes comme si tu allais me sauter dessus... je te plais, c'est ça? Ben écoute... Si je te plais, t'as intérêt à être franc...

Elle se redresse, et vient presque coller son visage au sien.

-On joue cartes sur tables... Parce que c'est plus ou moins mon job... Tu baises ou pas?

Et l'autre de rougir comme une pivoine alors que l'hypogonadique éclate de rire. Mais le pire, c'est qu'il en aurait envie, le con!

-Allez, puceau! Pose-toi dans un coin, je te rejoins dans cinq minutes! Je veux parler à la miss seule à seule...

Et le gamin de s'éloigner dans un coin, en regardant dehors. Pendant ce temps là, Myu se tourne vers la petite.

-Dis-moi... j'ai le droit de connaître ton nom, au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Ry Ungo
Génocide
avatar

Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Mer 24 Aoû - 12:56

Ca avait fait rire le monsieur que je dise ça. Il disait des choses bizarres et mon regard prouvait bien que je le trouvais chelou au fur et à mesure qu'il ne parlait. On dit que l'âge rend sénile, c'est p'tete ça.

La fillette aussi avait rit, elle fumait encore. Elle avait ce droit, après tout je m'autorisais bien pire dans la vie. Je mourrais tôt ou tard avec mes actes, donc je n'ai pas besoin de fumer pour me faire cette idée là.

Le monsieur allait enfin s'occuper de mon problème ! Il tournait autour de la borne d'arcade pour voir le problème alors que je le surveillais de mes yeux emplis d'espoir de la voir renaître de ses cendres pour me laisser jouer le level 8 !

Arthur l'observait dans le plus grand des calmes en restant à côté de moi, on aurait dit qu'il faisait une opération chirurgicale cruciale à mes yeux. Lorsqu'enfin il revient à moi, je pensais en moi : "Alors Docteur?!..."

Elle est..Morte? Si je m'étais lâché, j'aurais été à genoux à crier "Nooooon!" Mais je ne laissais voir qu'une moue de déception abominable alors qu'Arthur me tapotait gentiment l'épaule pour me réconforter, me proposant de m'offrir un verre de grenadine pour oublier ça.

Le Monsieur était repartit car il allait essayer de règler le problème autremment, étant à court de ressources humaines pour faire ça. On était retourné près du comptoir et j'apposais mon menton sur le comptoir avec une mine de chien battue. J'étais assise sur un des sièges tabourets bien sûr, je suis trop petite sinon.

Arthur était prêt de moi, mais du côté de la fillette qui semblait prêter attention à nous deux, mais qui exactement? Je le sus lorsqu'elle adressa la parole à Arthur, moi je suis pas une amoureuse des filles. Arthur l'observait d'un air gêné et devint rouge. Il s'expliquait alors :

"M-Mais non voyons, j'ai 19 ans, et tu dois en avoir 11 ou 12 à mon humble jugement visuel. Tu ne devrais pas dire ce genre de choses, ça ne se dit pas de la bouche d'une enfant."

Il n'avait même pas eu le temps de réagir qu'elle s'était rapprochée de mon esclave un peu trop près à mon goût de possessive. Baiser? J'en avais assez vu sur internet pour comprendre de quoi elle parlait. Je tournais lentement mon regard vers les deux. Arthur est vraiment pas un génocidaire dans l'âme, regardez le rougir et ne plus savoir quoi faire. Il n'a pas honte de se faire séduire par une loli? J'en gonflais les joues d'une certaine jalousie. Je l'ai sauvé et tout et il ne prête même pas attention à moi, pff! Les garçons, tous les mêmes. Tu m'étonne que je tombe amoureuse de monstres.

Elle avait fait partir Arthur ailleurs qui ne savait même plus quoi répondre et se mit en PLS près des billards. T'inquiète pas va, petit fragile, je te laisserais pas te faire toucher par quelqu'un d'autre, t'es mon disciple hein.

Une fois ailleurs, je me retrouvais seule avec l'autre gamine. Que me voulait-elle? Mon nom? Je me redressais pour la regarder dans les yeux et lui répondre de manière plutôt calme.

"Je m'appelle..."

Je regardais soudain ailleurs, avant de reprendre le duel de regards :

"Je m'appelais Ry Ungo, mais je veux plus m'appeler comme ça, je compte devenir quelqu'un d'autre dans la vie. Et toi? Par contre, ce garçon est mon disciple et je ne le vends pas, désolée!"

J'affichais un sourire pour lui montrer que je n'étais pas une menace mais que je ne le laisserais pas partir pour autant.

"J'ai beau être une enfant moi aussi je m'y connais dans ce language. Mais ça m'étonne que tu en sache autant. Tu fume, tu parle vulgairement...Tu es comme moi, pas une vie facile, la vie est facile que quand tu es bien éduqué, bien entouré et bien logé, pas vrai? Tu voulais me parler pour quoi en particulier?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Dim 4 Sep - 15:50

Il y a une chose dont Myu est parfaitement consciente, et c'est tout simplement la façon dont l'apparence peut modifier la perception que les gens ont de vous dans la vie... Et en temps qu'hypogonadique, elle connait les ravages que peut avoir un mauvais jugement. Bon d'accord, elle n'a pas été tendre avec le pauvre garçon, mais... c'est si plaisant!
EN tout cas, le fait qu'elle se mêle des affaires de ce garçon met la petite de mauvais humeur.
...
Un disciple? En tout cas, le problème de la parenté est résolue: ils ne sont pas frère et soeur, mais, à l'en croire, maître et disciple. Et la petite serait le maître? Un grand rire manque d'échapper à Myu quand elle l'écoute. Mais ce qu'i l'amuse le plus dans la situation, c'est le sérieux et l'aplomb de la petite. Il y a quelque chose en elle, une naïveté qui l'émeut.
Elle s'appelle donc Ry... Ungo de son nom de famille, mais elle démontre, par ce même aplomb, une envie de changer, une envie de devenir quelqu'un d'autre, d'oublier ce qu'elle est...
Quand viennent les commentaires qui la concernent, elle n'arrive pas à s'empêcher de sourire, toujours de ce sourire trop adulte pour une enfant...

-Garde-le, il ne m'intéresse pas... Et quand bien même tu voudrais foncer droit sur la route des grands méchants et dominer le monde, il te faudra plus... Et pour ça, vu que je suis joueuse, je pourrais bien t'aider. En tout cas, je peux te le dire, je te serai plus utile que notre ami timide...

Elle fait une pause, le temps d'afficher à nouveau son sourire.

-Tu dois te dire que je ne fais pas mon âge... Tu veux que je te dise? Tu as bien raison... J'ai 19 ans, même si je ne les fais pas... Et si je devais tout te raconter, j'en aurais pour la journée...

Une nouvelle fois, elle fait une pause, et jette un oeil au garçn en PLS.

-Tu vois, ça ne m'étonne pas que tu trouves ça bizarre... Mais d'un autre côté, l'industrie du porno infantile peut bien nous remercier. Il faut que les acteurs soient majeurs, tu comprends? DOnc si on veut montrer des acteurs au corps d'enfant, on montre des gens comme nous...

Lentement, elle tire sur sa cigarette. Elle recrache un rond de fumée.

-Tu dois te demander comment je peux penser comme ça alors qu'on parle d'une des pires facettes de la nature humaine... Mais que veux-tu? Il y en a à qui ça plait... Oui, j'en ai fait, du porno infantile, et parfois avec des vieux de trente ans et plus... Mais bon, je devais gagner ma vie... De toute façon, pour faire ce que je voulais, il fallait bien se salir les mains.

L seconde suivante, c'est un doigt presque accusateur qu'elle pointe vers Ry.

-Toi aussi, si tu veux devenir une méchante, avec des disciple par dizaines, va falloir que tu fasses en sorte de te salir.. Va falloir donner de ta personne.. On arrive pas au sommet en claquant des doigts...

Elle sourit, puis pouffa de rire.

-Si vraiment tu veux tenter, libre à toi, mais tu vas te casser les dents...et tout le reste, c'est moi qui te le dis... LA clé, c'est de rester dans l'ombre des puissants. Tu sais pourquoi? Tout simplement parce que moi, tant que je suis en ville, personne ne me refuse rien, parce que je connais les bonnes personnes, et elles me doivent des services, si tu vois ce que je veux dire...

Elle laissa traîner quelques secondes, le temps que la petite intègre les infos.

-Le monde est sale, je vais pas te le cacher... Et si tu veux grimper, va falloir te montrer plus sale que tout le reste... Mais en apparence, va falloir que tu restes propre, aussi... Tu sais quoi? j'ai bien envie de t'aider!
Revenir en haut Aller en bas
Ry Ungo
Génocide
avatar

Messages : 80
Points de détermination : 33
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 19

Fiche RP
Mode: Génocide
Argent: 33
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Dim 4 Sep - 19:03

Je sirotais mon verre en l'écoutant, parfois détournant les yeux vers Arthur pour voir son état. Je me sentais un peu mal à l'aise à côté de cette gamine. L'aura qu'elle dégage foutrait la pression à n'importe qui si elle le regarde. C'était une joueuse dans mon univers mental virtuel, et bordel que son level devait être élevé. Ce n'était pas une cible à prendre, pas encore en tout cas. Elle allait laisser mon cher Arthur tranquille, valait mieux pour elle. Car peut importe son niveau selon mon jeu, je n'hésiterais pas à faire du mal. Il finira par comprendre la voie du meurtre à force de m'observer, ou bien il est définitivement quelqu'un qui veut retrouver le bon côté de la barrière. Soites, et je ne saurais même pas ce que je ferais à ce moment là.

Elle essayait de me parler comme si je devais obligatoirement me tourner vers elle pour avancer. Je fronçais les sourcils en mordillant ma paille. J'ai le sang chaud pour le coup mais ce n'était pas le moment de faire une crise de gaminerie. Rappelle toi : Les Méchants doivent être badass et sérieux. Observant le fond de mon verre m'apparaissant au fur et à mesure que je buvais, elle continuait de parler. Déjà, je ne laisserais pas Arthur partir, de deux...

Je manquais de m'étouffer en apprenant son âge. Comment peut-elle avoir 19 ans dans un corps d'enfant?! J'en écarquillais les yeux en l'observant de haut en bas. C'était une blague? On dirait qu'elle était parfaitement sérieuse. Wow, j'ignorais qu'il existait ce genre de maladie! Je me tournais vers elle en suffoquant, reprenant mon air et achevant ce qui restait de mon verre pour le poser au comptoir. Elle n'avait pas terminé de me causer.

Elle parlait du Porno Infantile, j'ignorais que les acteurs de ces scènes morbides avaient l'âge légal. En visitant le Deep Web, j'en ai vu des horreurs, mais là, des personnes qui aident à créer ce genre de vidéos, basés sur les enfants....Ca me faisait froid dans le dos, étant donnée que je n'étais qu'une gamine, moi, une vraie. Elle n'avait pas honte de faire ça? Les Pédophiles s'en prennent après aux enfants dans la réalité. Je pense que mes pupilles devaient se rétrécir tout le long de la conversation monotone de la fausse gamine, sa cigarette m'empestant au plus haut point.

Gagner sa vie...Il y a d'autres moyens de gagner sa vie que par cette horreur! Les gens qui savent mon secret me diraient sadique et morbide de tuer des gens pour devenir une méchante de jeu vidéo, mais là, c'est bien pire que moi ! Elle osa pointer son doigt vers moi, une marque de non respect que je laissais aller pour le moment, de peur de mal réagir si je bougeais.

Ce qu'elle me disait pour évoluer, ça ne me plaisait pas. Oh non non non! Et puis quoi encore? Je veux être une méchante auto didacte et qui ne passera que par la voie de l'XP et du meurtre de Monstres et PNJs inutiles. Pas en faisant des choses qui en donnerait envie de vomir... J'ignore si Arthur nous entendaient d'ici, mais il serait certainement d'accord avec moi même avec le peu de temps qu'il me côtoie. Pourquoi riait-elle? Mon sang bouillonait tristement.

Je ne me casserais pas les dents mademoiselle! Je suis bien plus solide que je laisse paraître ! Je n'ai pas un stuff de haut level, mais je suis minutieuse et j'ai encore 60 ans devant moi avant d'être incapable de devenir la méchante que je voulais, j'ai tout le temps pour monter en level et devenir un cancer unique !

Elle avait beau parler, le joli oiseau chanteur, le petit kiwi sans ailes que je suis continuait de marcher sur le chemin qu'il avait choisie. Et oui que le monde est sale, certes, mais je préfère tuer que de m'enfoncer dans les choses obscures de ce monde. Je suis une joueuse de jeux vidéos en réalité, pas une victime de la société.

C'était à mon tour de parler, voyons, dans quel ordre lui dire tout ça ?

"C'est bien gentil de vouloir m'aider, mais je pense décliner votre proposition. Vous savez, je suis une grande débrouillarde auto-didacte qui sait très bien comme le monde est sinistre grâce au deep web. Mais le porno infantile comme vous dites...Me dégoûte. Après tout, en étant une enfant, je ne peux être qu'outrée de vos paroles. C'est comme parler en raciste à côté d'une personne d'une autre couleur de peau. Je ne veux pas être dans l'ombre de qui que ce soit, et j'ai encore le temps avant d'être la plus puissante. Je chasse actuellement des PNJs et Monstres de mon level pour obtenir de l'expérience et monter petit à petit."

Il fallait aussi que je lui explique ma façon de voir les choses.

"Vous savez, je vois le monde...Comme un jeu vidéo. Complètement, mon sac est un inventaire, je m'imagine des levels pour chaque personne que je rencontre selon comment je le juge... Je vois constemment ma barre de vie et d'énergie en haut à gauche de ma vision...Ma barre d'Expérience...Et tout ce qui rappelle un MMORPG grandeur nature dans le cerveau d'une petite fille. Donc vous voyez...Je suis quelqu'un qui me la joue normalement solo, ou avec quelqu'un et cette unique personne c'est Arthur. Je ne vois pas en quoi vous pourriez m'aider, je ne compte pas me mêler à vos sinistres affaires."

Je mettais ma main dans ma poche pour sortir un bonbon au chocolat et le manger, ainsi que ma fourchette que je tenais dans l'autre main. L'avoir en main me soulageait, comme si elle me protégeait, comme un attrape rêve ou un parent, on a la sensation que rien ne peut nous arriver en compagnie de cette chose en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Akane

avatar

Messages : 128
Points de détermination : 50
Date d'inscription : 05/04/2016

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 0
Inventaire:

MessageSujet: Re: Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)   Jeu 29 Déc - 13:00

Rp clôturé : le compte de Myu a été supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je vais tous vous tu-....Oh une salle d'arcades! (PV Myu Okazaki)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'arrive pour tous vous embêter ♥
» Je vais devoir vous dire un beau bye bye. ;3;
» Je vais pas vous embêtez beaucoup, c'est juste une petite commande :3
» Philosophie : vous etes tous convié à participer ...
» Oui je sais je vais vous manquer, mais non ne pleurez pas, je reviendrai !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: Acueil & Formalité :: SAVE ERROR :: Archives :: RP abandonnés-
Sauter vers: