Mettaton


Premier forum RP inspiré d'Undertale...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

avatar
Messages : 56
Points de détermination : 38
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 30
Inventaire:

Mettaton

MessageSujet: Mettaton Mer 6 Juil - 21:30


► METTATON


Identité

► Nom | /////
► Prénom | Mettaton
► Surnom | MTT
► Âge | Fantôme, ça vous situe ?
► Sexe | Masculin d'apparence.
► Orientation sexuelle | Techniquement, c'est un robot, donc il ne peut pas avoir ce genre de préoccupation.

► Groupe | Monstres – un mot bien barbare pour quelqu'un d'aussi fabuleux que lui, soit-dit-en-passant.
► Métier/occupation | Star, animateur, présentateur, danseur, chanteur, comédien ... Bref, il cumule tout ce qu'on peut faire à la télévision ainsi que directeur d'hôtel et chef marketing.
► Mode | Toujours à la pointe de la mode voyons ! Ah, ce n'est pas la question. Neutre dans ce cas.
► Particularité(s) | A par sa magnifique paire de jambes, son incroyable personnalité, son charisme dingue, son hôtel particuliers, sa propre marque, son fanclub et sa renommée ? Non, vraiment, on voit pas.
► Inventaire de début | Un micro et son incroyable personne (a).
► Avatar | Mettaton.


------------------ ◄ Pouvoirs ► ------------------



Le pouvoir du direct, baby !

En tant que robot conçu pour le divertissement, Mettaton utilise en combat tous les artifices que l'on peut trouver dans le monde de la télévision couplé aux produits de sa propre marque. Aussi, si vous n'avez rien pour tirer sur ses projectiles, il se peut que le combat devienne très difficile. Au départ, il peut se contenter d'envoyer quelques lignes de blocs qu'il est possible de détruire pour se créer un passage au travers. Ces lignes peuvent toutefois contenir des bombes qui, si elles sont touchées, explosent dans un motif en forme de croix. En partant de ces deux composants, Mettaton peut d'ores-et-déjà créer une variété de pattern à esquiver, comme, par exemple, des lignes entières de bombes ou encore une bombe à côté d'un bloc incassable qu'il faut esquiver dans un espace réduit. A certains tours, Mettaton peut d'ailleurs envoyez ces projectiles sur vous, puis, par la magie de l'enregistrement, rembobiner pour que les blocs et les bombes que vous venez d'esquiver fondent de nouveau sur vous à l'envers.

Couplé à ces composants, Mettaton utilise également des petit robots à son effigie qui descendent le long de l'écran avant de tirer des projectiles en forme de cœur. Si les robots peuvent être détruits, leur projectiles, eux, ne le sont pas.

C'était sans compter que l'animateur possède également un jeu de jambes à coupler le souffle et qu'il aime à l'occasion vous attaquer avec sa belle paire de bottes à talons. Ses jambes prennent tout l'écran et il faut alors leur tirer dessus pour les faire bouger. Attention toutefois, car, une fois touchées, leur mouvement est horizontale. Il faut les toucher une seconde fois pour qu'elles se figent.

Evidemment, avec des jambes pareilles, Mettaton excelle sur le dancefloor ; il peut vous proposer de partager sa passion. Une boule à facette apparaît alors en émettant des rayons bleus et d'autres blancs. Lorsqu'un rayon blanc se présente, il faut alors tirer sur la boule au centre que les couleurs s'inversent et ainsi n'avoir à faire qu'à des rayons bleus inoffensifs si vous restez immobiles – ce qui est quand même balot pour une piste de dancefloor.

Et ce n'est pas tout. L'animateur est bien loin de vous avoir tout montré avec ces quelques attaques qui peuvent parfois se mélanger. Il peut également décider de vous montrer son cœur, celui qui se cache dans sa ceinture. Ce dernier émet alors des petits éclairs qu'il faut esquiver tout en tirant dans le cœur qui peut, par ailleurs, être protégé par des bombes ou de simples blocs destructibles. Notez que le cœur est le point faible du présentateur puisque, touché un nombre suffisant de fois, ses membres vont se désolidariser du reste de son corps. Sans compter qu'utiliser toutes cette pléthore d'attaques requière une dépense considérable d'énergie ; plus Mettaton en fait, plus il risque de se retrouver en rade de batterie au mauvais moment, surtout lorsqu'il utilise son cœur pour attaquer directement.

N'oubliez pas que Mettaton reste avant tout une star, ce qui a fatalement deux conséquences sur sa manière de combattre. D'une part, ses attaques peuvent prendre la forme de quizz ou de jeux. D'autres part, la courbe d'audience est votre meilleure arme contre le robot animateur ; si vous réussissez à faire grimper l'audimat au-delà de ses espérances, il se peut que le combat s'adoucisse jusqu'à ne plus être.

Toutes ces jolies attaques ne valent en majorité que pour sa forme EX, sa forme originale n'utilisant que quelques uns de ces patterns. En revanche, sa forme rectangulaire s'illustre par son invincibilité aux attaques physiques ; si vous voulez occasionner des dégâts, il faut impérativement qu'il soit dans sa forme EX, sinon, vous pouvez toujours courir.  

Néanmoins, toutes ces attaques restent bien légères par rapport à celles qu'il est capable de produire sous sa forme NEO. Pour que Mettaton vous fasse l'honneur de vous dévoiler cette dernière, il faut que vous représentiez un sacré danger pour l'humanité, pour les monstres, voire pour les deux. Je vous vois sourire, là, devant vos écrans. N'oubliez pas que cinq ans se sont écoulés depuis la mort de Frisk et que, par le fait, Alphys a amplement eut le temps d'améliorer sa création originale quoiqu'elle ne songeait pas un jour devoir l'utiliser. La forme NEO de Mettaton lui confère un amélioration de son pouvoir offensif. Vous voyez le joli canon sur son bras droit ? Eh bien, il n'est pas là pour faire de la figuration. Il lui permet de tirer des rayons lasers annoncés par des viseurs rouges avant de former des balles rondes de tailles moyennes. Il peut également tirer en continue en occupant tout l'écran sous forme de traits bleus ou oranges dans l'ordre que les projecteurs sous ses ailes indiquent.

Ailes qui là aussi, le rendent difficile à toucher. Mettaton NEO peut voler, à l'instar du Mettaton rectangulaire, ce qui le rend difficile à toucher si vous pouvez pas lui tirer dessus. En plus des petits robots à son effigie qui viennent vous harceler en vous tirant dessus, de la boule à facette aux rayons bleus ou des nombreuses bombes, les coups de botte de l'idole ne se contentent plus de simplement défiler gentiment sur l'écran. Ils cherchent à vous piétiner voire, à vous empaler. On ne plaisante pas avec Mettaton NEO.


----------------- ◄ Caractère ► -----------------



Un résumé de Mettaton en trois mots serait probablement constitué de lui, lui et lui. Ce qui fait beaucoup de lui, vous en conviendrez. Pourtant, n'allez pas croire qu'il s'agisse d'une défaillance du champ lexical du narrateur ; Mettaton s'aime, Mettaton se trouve magnifique, Mettaton se voit comme l'idole qu'il est. Oui, on peut appeler ce phénomène un léger problème d'ego. Toutefois, même si on dépasse très largement le domaine de l'arrogance, on demeure un degré en dessous du narcissisme pur et dur. Disons simplement que le robot trouve qu'il est le meilleur animateur de tous les souterrains, faute de concurrence prétendrons certaines mauvaises langues, aussi bien physiquement parlant que du côté de sa personnalité. Pour lui, ses performances méritent très largement le succès qu'elles ont et reviennent entièrement de son seul fait. L'éclairagiste, l'accessoiriste, le cameran, soyons clairs, on s'en fout. Mettaton est la star, la seule, l'unique, et il n'a besoin de personne pour assurer.

Avouons tout de même que depuis le carton d'audience avec Frisk, Mettaton a réalisé qu'il pouvait être tout aussi amusant d'être plusieurs sur scène. Son monopole du spotlight s'est quelque peu allégé ; désormais, il consent à partager l'affiche avec des gens en qui il a confiance. Du moins, tant que ces derniers ne sont pas susceptibles de le détrôner. Il choisit ses collaborateurs avec soin pour éviter que ceux-ci ne viennent poser leurs sales pieds sur sa première place du podium. De toute façon, ce n'est pas comme s'il avait un concurrent sérieux, n'est-ce pas ? Peut-être qu'à la surface, les humains ont déjà leurs idoles et qu'il lui faut travailler davantage pour s'imposer là-haut, mais dans les souterrains, il est d'ores-et-déjà le maître incontesté du divertissement. A vrai dire, il serait incroyablement vexé si d'aventure il croisait un monstre qui ignorait qui il était.

Bien que son problème d'ego se soit quelque peu résorbé, il en reste une tâche indélébile qui ne partira probablement jamais, même après une trentaine de reboot. Il en découle que l'idole est extrêmement soucieuse de l'image qu'elle renvoie aux autres. Mettaton veut toujours être parfait à quelque instant que ce soit. Par exemple, si un miroir se trouve sur son chemin, il ne résistera pas longtemps à l'envie de se regarder dedans pour vérifier qu'il n'a pas un cheveu mal placé. Un peu comme ces filles qui s'arrêtent devant chaque parebrise de voiture pour se recoiffer. Mettaton pousse ce trait au point de s'inquiéter de son impact sur son public. Paradoxalement, la star est un égoïste ... Qui s'inquiète pour les autres à un certain degré. Un étrange animal en somme. En effet, même si le robot n'a pas l'air du genre à se préoccuper du sort des autres, en réalité, il fait preuve d'un certain soutien envers les gens auxquels il tient. Attention, ne vous attendez pas à une dévotion sans limite de sa part ; c'est un électron libre qui agit comme il l'entend, jamais il ne se laissera entraver par une amitié. Pour autant, je ne peux que vous déconseiller de vous en prendre à ses proches. Vous risqueriez d'avoir des surprises et par forcément des bonnes.

D'une manière générale, Mettaton s'inquiète de l'incidence de ses messages télévisés sur les habitants des souterrains. Il ne veut ni les choquer, ni leur faire perdre espoir, bien au contraire, il se plait à être une source d'inspiration pour ses téléspectateurs en véhiculant des messages positifs. Lorsque les souterrains étaient isolés du reste du monde par la barrière, il était la seule source de joie et de bonne humeur publique parmi la morosité ambiante. Une réminiscence du fantôme dévoué à son cousin qu'il était autrefois ? Peut-être bien. Quoiqu'il en soit, pour l'animateur, son public représente tout. Il l'aime tout autant que sa personne puisque, après tout, une star sans ses spectateurs ne vaut pas grand chose. Conséquemment, loin d'être inaccessible, Mettaton se laisse approcher assez facilement par ses admirateurs.

Pour tout vous avouer, Mettaton vit pour le show, les strass, les paillettes, le glamour, vous commencez à vous en douter. Quoi de plus logique pour un robot conçu pour le divertissement ? Bon, avec une petite part enfouie dédiée à l'éradication des humains aussi, mais on ne va pas chipoter pour si peu. Mettaton est littéralement une bête de scène. Polyvalent, il peut facilement passer d'un rôle à l'autre, alternant en sérieux du présentateur de journal télévisé à l'animateur déjanté pour divertir les foules. Une fois sur les planches, la bête est lancée et rien ne peut l'arrêter du moment qu'il fait grimper la courbe d'audience.

Par conséquent, il arrive au robot d'être quelque peu excessif. Juste un peu. Véritable hyperbole bipède, il n'est pas rare qu'il exagère démesurément certaines choses anodines dans l'optique de plaire à ses spectateurs. Une fois qu'il est lancé, rien ne peut l'arrêter, sauf une malencontreuse panne de batterie ou un plantage de système inattendu. Voilà ce qu'il en coûte d'être un être de métal et de circuits ; on ne peut pas échapper à certains problèmes techniques. Par ailleurs, un peu drama queen sur les bords, il va avoir la fâcheuse tendance à ajouter du drame là où une personne normalement constituée n'en verrait pas. Que ce soit suspense, action ou humour, le présentateur en fait toujours trop de sorte qu'il serait capable de rendre une partie de chiffres et des lettres complètement épique grâce à un jeu d'acteur qu'il maîtrise à la perfection.

Toujours joyeux, Mettaton ne semble jamais affecté par tout ce qui peut être néfaste. Son sourire est permanent ce qui peut parfois donner l'impression qu'il est déconnecté de la réalité. Mais si l'excentrique présentateur affiche une joie non feinte à longueur du temps, il n'est pas pour autant complètement immunisé contre les autres émotions. Sensible, certaines choses sont capable de l'émouvoir tout comme d'autres peuvent littéralement le mettre hors de lui. Ainsi, en dehors des feux de la rampe, il n'est pas impossible de découvrir un individu excessif, certes, mais plus profond que le personnage qu'il joue à l'écran. Par exemple, Mettaton n'est pas complètement insensible aux remords. Même s'il ne s'excusera jamais de manière directe, ce qui irait à l'encontre de son image de diva, il trouvera des moyens détournés pour signifier ses regrets à la personne qu'il a blessé.

Car, même si la star semble parfaite aux yeux de ses téléspectateurs, il est clair que le Mettaton hors caméra est parfois un tantinet moins sympathique. Ironique sur les bords, il aime particulièrement chambrer les gens qu'il connait, comme, par exemple, Alphys qu'il prend plaisir à titiller gentiment à l'occasion, que ce soit sur sa relation avec Undyne ou sur son amour des dessins animés. De même, les collaborateurs de Mettaton peuvent témoigner de l'exigence presque divine qu'exige l'animateur à leur égard. Mettaton aime les choses bien faites, surtout lorsqu'elles se rapportent directement à son image. De ce fait, il ne tolère aucune approximation et se montre intraitable envers les gens qui travaillent pour lui. Le MTT Resort est la parfaite illustration de son perfectionnisme : tout y est parfait, propre – si on exclut la fontaine qui dégouline ... Mais les humains font pareils, non ? – et les employés sont soumis à l'autorité du chef suprême qui n'est autre que la star en personne. De plus, bornée, cette dernière n'accepte que rarement les critiques sur sa manière de faire. Pour lui, la seule façon de faire est la sienne, point. Eventuellement, en entendant les critiques, il peut se mettre à douter avant d'ordonner les changements mais il n'avouera jamais que sa source d'inspiration provient des remarques qu'on lui a faites. Il n'aime pas spécialement qu'on lui dicte sa conduite : il agit toujours comme il l'entend. Même s'il peut faire preuve d'une relative obéissance vis à vis notamment des gens qu'il connaît bien, rien n'assure que sa collaboration sera complète jusqu'au bout ni qu'il ne va pas improviser spontanément.

Rassurez-vous, Mettaton n'est pas complètement quelqu'un d'imbuvable pour autant. Au contraire, son côté fantasque reste prédominant malgré les ombres au tableau que nous venons d'évoquer. Le mettre sérieusement en colère relève de l'exploit ; quoiqu'il possède des fonctions anti-humaines implantées au plus profond de ses programmes, celles-ci ne s'exprimeront probablement jamais. A vrai dire, il voue une véritable fascination à l'humanité et à ses idoles de sorte qu'il essaye de copier de plus possible leur façon de faire, quitte à inventer des hamburgers à la colle et aux sequins pour les copier. Du coup, s'il doit blesser ou attaquer un humain, ce sera à contrecœur à moins que ce dernier ne l'ait véritablement cherché. Tâchez toutefois de ne pas le prendre complètement pour un illuminé. Le sous-estimer serait un bien grave erreur. Certes, sa vie se résume à une courbe d'audience. Néanmoins, n'oubliez pas que Mettaton donnera tout pour son public et si celui-ci réclame votre mort, il ne se fera pas prier pour le satisfaire. La violence ne lui sied guère pourtant, il peut y avoir recours à l'occasion sans que cela ne gêne sa conscience. Après tout, la société semble apprécier le sang, le drame et les intrigues compliquées sur leurs écrans de nos jours, n'est-ce pas ?


------------------ ◄ Physique ► ------------------



Pour ignorer à quoi ressemble Mettaton, il faut soit être aveugle, soit vivre en permanence avec un bandeau sur les yeux. Sur toutes les affiches, il est difficile d'ignorer complètement l'existence de la célébrité. En supposant que vous viviez dans une grotte, je vais m'efforcer de vous instruire afin que vous ne passiez pas pour un arriéré en ignorant qui est le robot sexy devant vous.

Mettaton a plusieurs formes mais commençons par celle qu'il arbore la plus souvent maintenant qu'Alphys l'a entièrement finalisée. A l'instar de n'importe quel humain, Mettaton possède deux bras, deux jambes et un corps. Jusque là, ça va, j'espère que vous arrivez à suivre. Pour le moment, il n'y a rien de vraiment exceptionnel à noter. D'une constitution plutôt élancée, l'idole possède une taille fine qui pourrait faire plus d'une envieuse. Sinon, sa corpulence tout comme sa taille reste dans la norme. Là où en vérité Mettaton s'illustre par son originalité, c'est évidemment par le fait qu'il est un robot. Un robot avec un corps fabuleux, certes, mais un être complètement mécanique tout de même. Ainsi, chaque partie de son corps est distincte et résulte d'un assemblage ; chaque partie de son corps est indépendante, si on lui arrache un membre, il ne va pas pour autant cesser de fonctionner immédiatement tant que les circuits principaux sont épargnés. Ses bras, deux tuyaux métalliques, sont capables de s'allonger ou de se rétracter ainsi que de se plier dans des angles qui vous feraient choper des entorses, n'étant pas soumis à la contrainte de posséder des articulations. Chacun se termine par une main habillée d'un gant blanc, histoire d'apporter une touche chic à l'ensemble.

Le buste du présentateur se découpe en une partie supérieure rose fuchsia grâce à laquelle vous pouvez aisément régler les couleurs de votre téléviseur. En forme de huit allongé plein, le haut comporte notamment un haut parleur à sa droite ainsi qu'un bouton blanc à sa gauche. Si l'utilité du premier appareil coule de source, l'usage du second bouton reste mystérieux. Si vous vous demandez s'il peut capter les chaînes de radio en le tournant, sachez que je ne pourrais pas vous répondre par l'affirmative, ni par la négative d'ailleurs. Cependant, ce n'est pas tant ce bouton-ci qui est le plus intéressant chez Mettaton, même si je parierais que vous rêvez de mettre vos grosses pattes dessus désormais pour voir quel effet cela produirait. Dans le dos, la star possède également une partie rose jointe à celle du devant sur laquelle se trouve un énorme interrupteur noir capable d'être déplacé latéralement. Au cas où vous ne comprendriez pas bien ce qu'est la chose, l'inscription SWITCH est écrite au dessus en majuscules noires. Celui-ci est probablement un des éléments les plus importants du mécanisme de Mettaton. La raison ? Eh bien, afin de ménager un peu de suspense, nous reviendrons sur ce détail plus tard. Tout bonne animateur sait créer l'attente chez son public.

Le buste rose se termine par deux parties noires laquées sur chacune des deux épaules du bonhomme. Si vous baisser d'un cran votre regard – sachez toutefois que contempler cet endroit avec insistance, même sur un robot, peut être inconvenant – vous croiserez une curieuse ceinture. Cette dernière en métal brut possède une singularité en son centre : une boite semblable à une vitrine dans laquelle se trouve un curieux cœur rose lumineux que Mettaton utilise pour ses attaques entre autre. Ce dernier, en plus d'indiquer le niveau de batterie du robot, constitue également une de ses faiblesses ; lorsqu'il le sort de sa cachette, si ce dernier est touché, les membres de la star se désolidarisent de son buste. Une faille qu'Alphys n'a pas encore réussi à corriger. A n'en pas douter, s'il vous prenait l'envie d'attaquer directement cette partie, votre frappe occasionnerait de gros dommages chez Mettaton. Encore faut-il que vous parveniez à toucher cet endroit puisque la star s'avère être un gymnaste particulièrement souple pour quelqu'un fait de métal et de boulons, capable de prendre des poses alambiquées avec une simplicité enfantine.

Peut-être le secret réside-t-il dans son jeu de jambes ? Non, attendez, que dis-je. Cette fabuleuse paire de jambes. S'il y a bien une partie que Mettaton aime chez lui, ce sont ses jambes. Honnêtement, vous avez déjà vu une paire plus jolie que les siennes ? Mises en valeur pas du latex noir, leur finesse est également accentuée grâce à une paire de bottes à talons roses laquées qu'il ne se prive pas de mettre dans la tronche des importuns.

Maintenant que vous avez une bonne vue générale de la silhouette reconnaissable de l'animateur, passons à son visage que vous trouverez facilement sur tous les goodies à son effigie. A l'instar des autres parties de son corps, son visage est en métal fin, se rapprochant trait pour trait de celui d'un humain si on exclut son teint gris clair. Des plaques apparentes sur son côté gauche confirment d'ailleurs que vous avez affaire à un être humanoïde. Celles-ci sont fixées grâce à des boulons qu'on retrouvera également sur son front. Ses yeux sont roses, confirmant ainsi l'impression que vous aviez quelques lignes auparavant sur sa préférence niveau couleur, et sont rehaussés de fard à paupière assorti. Après tout, quelle star se montrerait à la télévision sans maquillage ? Quant à ses cheveux, ils sont noirs à peu près jusqu'aux épaules dans un style coiffé-décoiffé savamment étudié. Une mèche plus longue recouvre son œil droit.

Personnification même du glamour, cette forme, qu'il adore, possède néanmoins des inconvénients majeurs. D'une part, elle est assez énergivore malgré l'amélioration qu'Alphys y a apportée. D'autre part, Mettaton est beaucoup plus vulnérable aux attaques physiques que sous sa forme originale. Vous vous souvenez du fameux bouton dans son dos ? Eh bien, c'est maintenant qu'il prend son sens.

Il permet à Mettaton de passer dans ce qui était sa forme originale de début de carrière, avant qu'Alphys ne finalise complètement la nouvelle version. Lorsque l'interrupteur bascule, Mettaton devient une sorte de boîte en métal invulnérable grâce à son alliage particuliers. Si la star conserve ses bras d'origine, tout le reste change du tout au tout. Il devient un rectangle sur lequel se trouve un écran composé de plusieurs sous-écrans jaunes qu'il peut allumer, éteindre ou colorer à souhait. En-dessous se trouve une ligne d'écrans plus petits, puis, finalement, quatre boutons. A l'origine, Mettaton se déplaçait avec une roulette  fixée sur un tube. Mais, depuis les améliorations apportées par sa conceptrice, il peut substituer cet élément avec sa sublime paire de jambes. A noter également qu'il peut voler grâce à un réacteur sous cette forme.

A n'en pas douter, il dispose également d'autres fonctionnalités et applications qu'il n'a pas encore montré à son public. Quant à savoir s'il est capable de faire grille-pain, c'est une affaire. Evitez toutefois de lui poser la question.

Enfin, il existe une dernière forme que Mettaton peut prendre quand les choses deviennent sérieuses, voire, désespérées. Alphys a ajouté des fonctionnalités anti-humaines à son robot afin d'impressionner Asgore ; dans le mode NEO, ces dernières s'expriment pleinement. La forme NEO de Mettaton ressemble étrangement à un de ces robots dans ces dessins animés affligeants japonais. Ses cheveux se relèvent, laissant à découvert son œil droit semblable à un viseur. S'il n'y a pas d'autre changement transcendant au niveau de son visage, le reste de son corps connait des améliorations plus impressionnantes. Mettaton NEO possède une extension noire sur chaque épaule, beaucoup plus haute que celle de sa forme EX. Chacune projette des lumières roses en forme d'ailes qui lui permettent de voler, à l'instar de réacteurs. Son bras droit se transforme en canon capable de tirer des rayons lasers. Son buste s'allonge pour devenir une sorte d'armure où brille un cœur à l'envers. Quant à ses sublimes jambes, elles se parent de piques. Autant vous dire que si elles vous foncent dessus, mieux vaut s'écarter avant de finir empaler.

Rassurez-vous, le passage en Mettaton NEO demeure un évènement rare, d'autant que malgré sa puissance, cette forme possède encore de nombreux défauts techniques, faute d'avoir été bêta testée en conditions réelles dans notre timeline actuelle.



------------------ ◄ Histoire ► ------------------



« Aujourd'hui, c'est avec fierté que nous accueillons l'idole de tous les souterrains. Mesdames, messieurs et autres, veuillez faire un tonnerre d'applaudissements à Mettatoooooon ! »

Avec sa grâce habituelle, la célébrité grimpa les marches pour se hisser au beau milieu de la scène. Les lumières s'agitèrent dans tous les sens créant ce qui pouvait s'apparenter à un arc-en-ciel apocalyptique capable de filer une crise d'épilepsie aux âmes sensibles. Afin d'ajouter un effet mystérieux, de la fumée blanche assez épaisse s'éleva au milieu des planches tandis que la star, que dis-je, l'idole de tous, se plaça au centre dans une des poses dont il avait le secret, c'est-à-dire quelque chose de tout à fait biologiquement impossible pour vous et moi. Evidemment, comme il fallait s'y attendre, le public exulta face à la silhouette de leur Dieu vivant. Sous les vivats de l'assemblée, Mettaton souffla un baiser en direction de son audience avant de prendre place sur le canapé en face de ce qui serait le présentateur.

Normalement, ce rôle lui était entièrement dévolu. Après tout, il cumulait toutes les fonctions sur la chaîne MTT, que ce soit présentateur, animateur, chanteur, danseur et tout ce qu'on pouvait trouver comme fonction dans l'audiovisuel. Depuis que sa carrière s'était exportée à l'extérieur des souterrains, il était contraint de faire une opération marketing pour le public de sa première heure. Vraiment, quelle star serait-il s'il oubliait ceux qui l'avait hissé sur le podium ? Ainsi donc, étant donné qu'il ne voulait en aucun cas écorner son image si parfaite en étant taxé d'ingratitude, Mettaton avait imaginé ce show spectaculaire en public retransmis en direct dans lequel la plus grande star des souterrains – et l'unique à vrai dire – révélerait quelques éléments de son intimité. Les gens adoraient savoir des épisodes croustillants de la vie de leurs idoles. Aussi avait-il laissé sa place de présentateur à un sombre inconnu au charisme bien inférieur au sien mais qui parviendrait facilement à lire les questions que Mettaton lui avait écrites. Pourquoi laisser sa place à quelqu'un d'autre ? Eh bien, réfléchissez, si Mettaton s'était posé des questions à lui-même, il n'y aurait eu aucune tension dramatique, aucun enjeu, bref, l'ennui le plus complet. Mieux encore, en fin d'émission, quelques téléspectateurs pourront poser leurs questions à leur star. De quoi ajouter un peu de piment à l'exercice.

Avec un sourire de circonstance, Mettaton s'assit en face du présentateur, dont tout le monde aurait oublié l'existence à la fin du show, après lui avoir serré la main. Il croisa les jambes afin de les mettre bien en évidence puis  adressa un nouveau salut au public.

« Ohhhh oui ~ »

Après quelques minutes de fangirlisme, les bruits retombèrent. Le public était toujours survolté au départ ; toute la difficulté résidait dans le fait de garder cette énergie tout au long du show. Ce que votre serviteur parvenait toujours à accomplir avec brio, il en va de soi.

« Eh bien, c'est ce qu'on peut appeler une entrée remarquée. »
« L'entrée est primordiale pour faire une bonne performance. Mais que serait une bonne entrée sans un public aussi génial ? »

Approbation générale dudit public devant son compliment.

« Un public fabuleux pour une personne fabuleuse, n'est-ce pas ? » finit par conclure la star,  dont l'ego n'allait pas tarder à déborder du canapé, tout en replaçant une mèche de cheveu dans un geste savamment calculé.
« En effet. Et c'est d'ailleurs pour en savoir plus sur vous que nous sommes ici ce soir. Mettaton, tout le monde s'interroge sur votre incroyable succès. Mais avant de revenir sur votre success story, nous allons remonter à la genèse du phénomène. »

*

Être un fantôme, c'est d'un ennui mortel. Sauf que techniquement, vous êtes déjà mort. Du coup, on vous ignore. Et ce pour l'éternité. Joie.

Mettaton qui, à l'époque, se nommait Hapstablook, vivait avec ses cousins à Waterfall. Il possédait sa propre maison juste à côté de celle de son cousin, Napstablook qu'il surnommait affectueusement Blooky. Ensemble, ils s'occupaient des escargots et organisaient des courses avec les gastéropodes étant donné que, comme tout à chacun le sait, les escargots étaient un met on ne peut plus répandu dans les souterrains. Le couac, c'est que cette vie tranquille et rangée ne suffisait pas au fantôme joyeux voire excessif qu'était Hapstablook. Lui, ce qu'il désirait de tout son être, c'était la célébrité. Il rêvait de strass, de paillettes, de projecteurs braqués sur sa personne. Il voulait briller comme ces fameux humains que les gens appelaient des célébrités. Les humains en avaient beaucoup d'après la rumeur. Cette même rumeur voulait qu'elles soient adulées par le public ; tout quidam connaissait leur nom et elles parvenaient même à provoquer des crises d'hystérie collectives lors de leurs apparitions parmi la populace. Hapstablook rêvait de devenir à leur image.

Tant bien que mal, le joyeux fantôme parvint à convaincre Blooky à rejoindre sa croisade vers la célébrité. Leur duo s'agrandit quelques temps après lorsque la sœur de Shyren disparut dans des circonstances tragiques. Shyren s'était refermée sur elle-même suite à l'incident et peinait à s'en remettre. Elle passait le plus clair de son temps dans son coin, repliée sur elle-même sans parler à personne. Une tristesse qui ne seyait guère à une si jolie personne. Hapstablook avait déjà entendu chanté à plusieurs reprises la demoiselle ; elle avait une voix magnifique, à faire pleurer les ménagères et les camionneurs. A vrai dire, il n'avait jamais vraiment songé à l'intégrer dans leur groupe avec Blooky à cause de la timidité de Shyren. A quoi bon faire monter quelqu'un sur les planches si cette personne était paralysée devant son audience ? Mis à part provoquer un bide total et sortir de scène sous les hués des spectateurs, le groupe ne gagnerait jamais en notoriété. Certes, pour l'heure, la seule scène sur laquelle ils se produisaient était le parc où paissait les escargots une fois par semaine. Certes, les spectateurs s'élevaient au nombre incroyable de trois. Disons simplement que Hapstablook se projetait sur le long terme.

Pourtant, lorsque l'enthousiaste ectoplasme apprit la nouvelle, il tendit la main à Shyren avec un sourire. Naturellement, il lui proposa de devenir chanteuse dans leur groupe et sans aucune hésitation, à la surprise générale, Shyren sortit de son mutisme pour endosser le rôle de soliste que le futur robot lui proposait. Par sa bonne humeur et son naturel jovial, Hapstablook la remit rapidement d'aplomb de même que son cousin Blooky qui avait un peu tendance à se laisser aller. Ainsi, le trio nouvellement formé se produisit avec ardeur dans la ferme d'escargots jusqu'à ce qu'un imprévu vienne perturber leur fragile harmonie.

En effet, Blooky et Hapstablook avait un troisième cousin, fantôme également. Toutefois, ce dernier vivait mal sa condition ; il n'avait qu'une idée en tête : devenir quelqu'un de corporel. Très étrange. Ce que la famille avait pris pour une excentricité dans un premier temps devint rapidement une obsession. Le cousin quitta la ferme afin de devenir un Dummy d'entrainement. Bien qu'anodin à vos yeux, cet événement fit toutefois l'effet d'une bombe à la ferme. Blooky connut une sévère période de déprime et finit même par demander à Hapstablook si ce dernier comptait un jour partir à son tour pour devenir quelqu'un. Si au départ, le fantôme jovial trouva l'idée stupide, il en douta rapidement. Il eut beau rassurer son cousin du mieux qu'il le put en affirmant qu'il ne le laisserait jamais seul, la possibilité que son rêve ne se réalise jamais s'il restait à jamais à la ferme commençait à empoisonner son esprit petit à petit. Le relative célébrité à laquelle il avait goûtée grâce à leur trio lui avait fait découvrir un monde pour lequel son attrait ne cessait de grandir : le showbusiness. Plus que tout au monde, il désirait devenir une star adulée par tous. Mais parviendrait-il à réaliser ce rêve en demeurant dans une ferme à escargots pour toujours dans une corps qui n'en était pas un ? Je suppose que même vous, vous devinez la réponse. Aucun public ne s'intéresserait à un fantôme immatériel, aussi joyeux et talentueux soit-il. Il lui faudrait un corps, et, par conséquent, quitter Blooky aussi.

Une opportunité inespérée se présenta à lui quelques temps après. Son intérêt pour le monde d'en haut ne cessait de croître de sorte qu'il avait crée à l'occasion un fanclub des humains sur le net. Le fanclub devait se réunir en chair et en os – du moins, pour ceux qu'ils le pouvaient – pour la première fois. Il se trouve qu'à cette occasion, il n'y eut qu'une seule persone qui le rejoint au point de rendez-vous. Une espèce de ringarde avec des lunettes qui n'avait cessé de lui parler de robots géants et de dessins animés puérils, bien loin de la représentation qu'il s'était fait du monde des humains. Bizarrement, elle était plutôt amusante. Etrange mais drôle à sa manière. Au moins partageaient-ils la même passion pour les humains, même si leurs centres d'intérêts à ce sujet étaient très différents. Malgré tout, un deuxième rendez-vous fut convenu suivi d'un troisième. Hapstablook appréciait sa compagnie plus qu'il ne voulait l'avouer.

Je vous laisse imaginer l'ampleur de sa surprise lorsqu'Alphys se ramena un beau jour avec un dessin qui représentait un corps. Celui qu'elle voulait fabriquer pour le gentil petit fantôme. Un corps si magnifique qu'il dépassait de loin tout ce qu'il avait pu espérer. Un corps absolument fabuleux.

Bien sûr, vous vous doutez bien qu'il accepta immédiatement l'offre faite par la scientifique. Si on vous proposait un pot de Nutella gratos, vous le refuseriez ? Non,  vous vous jetteriez dessus. Eh bien, en l'occurrence, le corps robotique qu'Alphys proposait gentiment à Hapstablook était son pot de Nutella ; il ne réfléchit pas plus d'une femtoseconde. Le soir même, il avait plié ses cliques et ses claques pour se rendre au laboratoire de la scientifique afin de superviser la confection de son nouveau corps. Il n'avait presque rien expliqué à Blooky, trop excité à l'idée de la réalisation imminente de son rêve. Tout au plus s'était-il excusé de le laisser tout seul avant de partir en trombe vers sa destinée. Entre son rêve et son cousin, le choix était rapidement fait.

*

Evidemment, Mettaton ne raconta pas tout en détail et, surtout, garda sous silence le fait qu'il avait été un pauvre fantôme ennuyeux. Imaginez si on venait à apprendre qu'une star aussi populaire que lui avec un corps si parfait n'avait été à l'origine qu'un être incorporel sans saveur. Ce serait comme avouer avoir fait de la chirurgie esthétique. Et, visiblement, d'après les magazines people qu'il avait pu lire à ce sujet, les humains n'aimaient pas les stars refaites. Il préféra donc garder sous silence cette tâche sur son CV au même titre que l'abandon de son cousin. Là aussi, avouer qu'il avait trahi sa promesse envers lui reviendrait à se tirer une balle dans le pied ; il passerait pour un monstre sans cœur ayant renié sa famille, une starlette mégalo sacrifiant ses proches pour accéder à la popularité. D'autant qu'il éprouvait encore des remords aujourd'hui à ce sujet. En somme, ce n'était pas quelque chose sur lequel il voulait s'étendre.

Ainsi, il esquiva ces passages de sa jeunesse gênants avec aisance. Oh non, il ne mentit pas à ses téléspectateurs, ce serait franchement irrespectueux. Il se contenta d'omettre certains détails, nuance. Les gens adoraient les success story ; il ne se priva pas de leur en offrir une grandiose d'un robot conçu par la scientifique royale travaillant dans une ferme mais qui avait toujours rêvé de devenir un star. Et, comme par magie, celui-ci, à force de travail et de passion s'érigea en icône. Un belle histoire à l'américaine. Le public fut sincèrement touché, même si quelques mines circonspectes assombrirent les visages de ceux ayant relevé des incohérences. De toute façon, personne ne savait d'où venait réellement Mettaton, sauf Alphys. Il était arrivé un beau jour à l'écran et personne n'avait rien trouvé à y redire. Qui donc irait prospecter dans son passé pour en déterrer toutes ses casseroles ?

*

Le petit fantôme trouva rapidement ses marques dans le laboratoire d'Alphys qui s'avéra être une bonne compagnie. Sauf pour les dessins animés qu'elle regardait, tous plus affligeants les uns que les autres. A l'exception peut-être ceux avec des idols. Malgré lui, le futur robot ne pouvait pas s'empêcher de regarder l'écran avec une certaine fascination lorsque des petites filles toute mignonnes commençaient des carrières internationales lors de leur spectacle de fin d'année. Pour autant, le fantôme jugeait que toutes ces choses n'étaient qu'une distraction pour la scientifique. Il voulait le corps qu'on lui avait promis. Etant donné que des problèmes de conception vinrent ralentir l'avancée du projet – et que, bizarrement, Alphys avait du mal à travailler sur son corps avec concentration -, Alphys lui proposa un corps temporaire qui lui permettrait d'exercer en attendant. Ainsi naquit le Mettaton que les souterrains connaissent et adulent. Sa forme rectangulaire s'imposa rapidement dans l'esprit du public comme une marque de fabrique. Puisqu'il n'avait aucun équivalent, ni aucune concurrence, Mettaton gravit rapidement les échelons de la célébrité ici-bas au point de construire un véritable empire en un court laps de temps. La marque MTT fut déposée et elle ne tarda pas à s'imposer comme une référence. Produits cosmétiques, nourriture, hôtel à son nom, Mettaton plut aux monstres immédiatement. Il faut dire qu'on avait pas beaucoup des occasions de s'amuser dans le coin avant qu'il ne monopolise le temps d'antenne.

Ah oui, il y eu cette historie avec l'humaine là aussi, Frisk. A ce sujet, Mettaton n'est pas aussi marqué par sa disparition que d'autres habitants. Même si son sacrifice final était un bon plot twist tragique qui aurait fait de bonnes audiences si on lui avait laissé l'occasion de présenter la rencontre avec Asgore, soit-dit-en-passant. Lorsqu'il s'était rappelé des différentes actions antérieures de l'humaine, il est vrai que les audiences démentielles qu'ils avaient faites ensemble en combattant restent à ce jour un souvenir gravé dans sa mémoire, littéralement parlant. Les appels des différents monstres à la fin de l'émission le touchèrent particulièrement, plus qu'il ne l'aurait cru à vrai dire. Par ailleurs, elle lui fit reprendre goût aux prestations groupées, lui qui d'ordinaire n'apparaissait qu'en solo. Mais ces mémoires s'avéraient à doubles tranchants ; cette même personne s'était dressée devant lui, armée, en ayant préalablement massacré tous ses fans. Il avait été le dernier rempart contre cette folie et avait lamentablement échoué. Etait-ce la même personne ? Il ne saurait juger. Mais dans tous les cas, qui qu'elle soit, cette personne avait voulu faire du mal à Alphys ou à Blooky et ça, il ne pouvait le pardonner facilement.

*

« Incroyable. Vraiment, gagner en popularité aussi rapidement, c'est un véritable exploit. Quel est votre recette ? »
« Glamour, passion et talent. Beaucoup de talent. »
« Votre succès chez les humains ne fait aucun doute. D'autant que votre troupe s'est agrandie, il paraît ? »
« Une troupe pour encore plus de glamour, de passion et de talent ! Evidemment, vous êtes tous invités ! » s'exclama-t-il joyeusement en direction de l'audience.

Les questions s'enchaînèrent sur sa carrière à la surface. Concilier le monde des humains avec celui des monstres en plus de ses activités de gérant d'hôtel et d'expert marketing demandaient un énorme travail de la part de la star mais, étant donné qu'il était dans son élément, il nageait dans le bonheur. Comment ? La suite de cette interview vous intéresse ? Eh bien les cocos, pour avoir la suite, il va falloir raquer. Vous trouverez son autobiographie juste à votre droite. Sans être vénal, business is business.



--------------- ◄ Autre chose ? ► ---------------


OH chéri, s'il te plaît ! Il y aurait tellement de choses à dire sur lui que ce pauvre petit bloc ne suffirait pas !



------------ ◄ Derrière l'écran ? ► ------------

► Prénom | Mup.
► Pseudo | AkaiBara.
► Sexe | Tous les jours. Ouais, cette vanne a déjà été trop faite. J'ai honte.
► Âge | 20 ans depuis peu.
► Où avez-vous connu le forum ? | Par hasard, sur un top-site.
► Des idées pour le forum ? | Eh bien, maintenant que MTT a débarqué, ce forum va être parfait, non ? x) /out/
► Code du règlement |


© Beroz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Points de détermination : 97
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 17
Who am i !

Fiche RP
Mode: Neutre
Argent: 54
Inventaire:

Mettaton

MessageSujet: Re: Mettaton Ven 8 Juil - 0:49
J'te valide
Revenir en haut Aller en bas
" Flowey "
avatar
Messages : 297
Points de détermination : 240
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 17
Who am i !

Fiche RP
Mode:
Argent:
Inventaire:

Mettaton

MessageSujet: Re: Mettaton Ven 8 Juil - 1:12


Très happy Tu es validé ! Très happy

Bravo, bravo !
Ta fiche est enfin terminée et le staff t'informe qu'elle est validée !


On va vite te donner ta couleur, qui fait référence à ton groupe, et remplir ta fiche de RP, dans ton profil. Mais ce n'est pas tout pour toi ! Tu ne peux pas encore te tourner les pouces, malheureusement. Je vais t'aider à terminer rapidement ce qu'il y a à faire. Suis bien ce que je vais te dire.

D'abord, rends-toi sur ton profil, tu devrais savoir comment en fait, non ? Parfait ! Tu as un champ "Présentation". Il va falloir que tu copies le lien de ta fiche de présentation pour le coller là-bas. Comme ça, on aura accès facilement à ta présentation, depuis ton profil.

Maintenant que tu as rempli cette petite chose, on va pouvoir continuer. Si l'avatar de ton personnage provient d'une autre personne ou d'un anima/manga/film/..., il va falloir passer par le Bottin des avatars afin d' l'y recenser, pour éviter que d'autres prennent le même avatar que toi et qu'il y ait des conflits.

Ensuite, rends-toi dans Gestion du personnage. Ici, tu trouveras tout ce qu'il faut pour ton personnage. Rien n'est obligatoire, mais c'est toujours sympas d'avoir un récapitulatif des personnes que tu connais en RP et des RP que tu as fait (Liens), ou même avoir un téléphone pour pouvoir communiquer en dehors des RP avec les personnages des autres (Téléphone) et même, demander si quelqu'un veut RP avec toi (Demande de RP).
Bien bien, maintenant, rends-toi dans les Demande de maison/chambre. Il serait dommage que ton personnage dorme dans la rue, non ? Alors va par ici et demande au staff de te créer une maison ou une chambre, comme ça ton personnage aura son chez-soi.

Tu as terminé tout ce qu'il te restais à faire, ouf ! Maintenant tu peux t'amuser avec les autres. Si tu as des questions, le staff est toujours là pour t'aider.
Bien sûr, tout est expliqué aussi dans le Tutoriel d'arrivée sur le forum, je ne fais que répéter, héhé.
Sur ce, amuse-toi bien parmi nous !
© Beroz
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mettaton Masha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: Personnages :: Création de personnages :: Fiches validées :: Neutres-